LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Les enfants et la scientologie 

(plusieurs autres textes dont des notes d'un dossier actuellement scellé en justice américaine)




Traduction d'un texte émanant de la secte: 24 octobre 1989, par le chef de l'organisation des enfants en scientologie (dénommée Org des Cadets)

(Message original: 10.6.97 - ID: <5nkbb2$olm@due.unit.no>)

Certains documents prouvent à l'envi qu'il y aurait beaucoup à faire pour les enfants en scientologie, dans l'org des cadets, dite "CEO"; que ce soit la faute des parents ou celle de l'org, il faut voir - mais si les parents agissent comme le commandent les règlements de l'organisation, qui devrait porter la reponsabilité?
Voici donc un extrait du texte, qui porte... une mention de copyright!

1/ Inspection des maisons propriétés de  la scientologie d'East Grinstead (Sussex - Angleterre) en 1992:
Les enfants doivent dormir jusqu'à 8 par pièce.
Les pièces sentent "l'odeur de draps mouillés", et une pièce "sent le chien".


2/ Lettre de l'Officier Commandant l'organisation des Cadets à l'Officier Commandant de la Zône Pacifique -scientologique-.

[Ce document laisse entendre ce que peuvent être les conditions d'hygiène subies par les enfants en scientologie]

"Linda Roden, 8 ans, revient de l'org des cadets et se trouve dans l'EPF des cadets (Education Project Force = Projet de Force Educative). On lui a trouvé des poux la semaine passée, ça a été manié dans l'org. Avec son accord, on l'a coiffée pour qu'elle puisse prendre mieux soin de ses cheveux.

En discutant avec deux autres nurses et professeurs, j'ai constaté qu'il existe des problèmes d'hygiène quand aux habits des gosses. D'après mon chef, ça existe depuis Août, quand l'institutrice a écrit une lettre à la gardienne, car les plus grands allaient à l'école mal habillés et sales.  La gardienne Lena Bertinato est souvent en Mission dehors.

Quand elle n'est pas là, les enfants étaient récupérés le soir par un autre membre du personnel qui vit tout près, les plus jeunes étant amenés à l'org le matin pendant que les grands allaient à pied. Les enfants s'habillent seuls et nous ignorons qui est chargé de la lessive ou du nettoyage des chambres.
En été, nous avions le problème suivant: les enfants venaient de l'org des cadets de nuit, ils prenaient le gamin de 4 ans avec eux et l'emmenaient à la maison. Le gardien et HCO - le Bureau des communications Hubbard- ont manié cela. Aucun des enseignants n'en a parlé aux parents, car le père n'amène pas les enfants à l'école.

Pour les pous, la siutation - grave - a commencé il y a trois semaines; le Dr Denk du Centre Sanitaire Shaw a constaté que le shampoing anti-poux avait plus de quatre ans, et ne marcherait pas, les poux s'y étant accoutumés. On en a acheté un autre, anglais, qui convient.

3/ 20 décembre, communication du patron de l'org des cadets au patron de la PAC (son chef):

"On a confirmé le fait qu'un des enfants avait la méningite; c'est extrèmement contagieux et peut avoir des effets désastreux si ce n'est pas soigné de suite. L'enfant est désormais à l'hopital et va mieux. Si l'org des enfants était vraiment nettoyée, si les enfants étaient convenablement logés et lavés, il y aurait peu de probabilités que la maladie soit transmise."

L'école est une vraie disgrâce - qui pourrait nourrir les gosses alors qu'on ne peut même pas garder les plats au chaud, que 90 % des gosses sont en retard scolaire, etc... Il y a eu un enseignant qualifié (Anderson), en fait le meilleur qu'ils aient eu; mais on lo'a mis dehors de l'org des cadets pour de maigres raisons d'aberration sexuelle qui n'ont jamais été génantes.


(On rèvèle ailleurs que ces "aberrations mineures" sont des envies pédophiles : on le sait d'après les confessions écrites d'Anderson, qui sont citées dans le texte, alors qu'il s'agit bien sûr de secrets de confession).

Voici: "J'ai quelques faux buts pas finis de manier dans la zône "enfants et sexe", buts auxquels il m'est arrivé de me soumettre; je les prendrais volontiers sur mes genoux pour les fesser, et il m'arrive alors d'être en érection. C'est une restimulation du sexe. Ca me gène. Comme ça me gène, je repose les gosses, mais ça me gène encore. Une fois, une gamine voulait s'asseoir sur mes genoux; je l'ai laissé faire, j'ai eu une érection, je l'ai poussée un peu plus loin sur mes genoux, car ça me génait. La réaction est partie.
Une fois, j'ai eu une érection en rendant un bisou le soir, à un gamin qui me le demandait pour pouvoir s'endormir. Il m'est aussi arrivé d'avoir une érection quand j'ai pris une des gamines de l'org des cadets sur mes genoux dans le bus. L'incident, comme dans les autres cas, était précédé de mon propre désir d'avoir un effet sexuel sur moi, et bien que je ne lui aie pas demandé de venir sur mes genoux, je me suis mis en position telle que j'en ai eu une restimulation sexuelle. Pareil, en rendant un bisou à deux gamines.
J'ai acheté un Play Boy, je le regardais et je me masturbais avec chez moi etc..."


4/ Lettre de date et d'origine incertaine dans une org des cadets de la PAC; datant vraisemblablement entre 87 et 90.

Situation: Je dois réinstaurer le RPF pour les enfants (Projet Force de Rédemption, le goulag pour les enfants, ndt)...

Données: plusieurs enfants et enfants partis sans permission créent des ennuis, et sabotent les efforts pour redresser la barre. Il faut les envoyer hors de là, pour arranger les choses. En plus, on a des gosses qui ne sont pas de la Sea Org (l'organisation maritime des élites de la secte, ndt) et qu'il faut faire se rapprocher du but pour qu'ils soient membres de la Sea Org.

Actuellement, Gavin Ashworth est source d'ennuis, il a déjà passé au RPF de l'org des cadets. Il faut l'ôter des lignes, et le mettre au RPF; dernièrement, il a coupé quelqu'un avec une lame de rasoir. Il est psychotique, et a besoin d'être très surveillé actuellement.

(en fait, il avait sûrement besoin de voir un médecin, mais comme la secte haît les psychiatres et psychologues, et ne laisse guère la possibilité de voir de médecins...)


EGALEMENT:

(Extrait d'un des chapitres de " La Secte ", © 1995, publié en nov 98 par Roger Gonnet)

J'avais visité une fois le local des staffs de la direction européenne, également à Copenhague; on m'avait montré la pièce réservée aux enfants du staff. Celle-là était chauffée (les fins d'automne danois, ce n'est guère chaud). Mais horreur, horreur des horreurs, il y avait une dizaine de gamins et gamines en bas âge ou nourrissons logés dans 15 ou 16 m2, avec pour unique espace disponible de petits couloirs de trente centimètres entre des lits et berceaux disparates, pas de fenêtre donnant une quelconque lumière à 11 heures du matin, une seule ampoule minable au plafond, et le pire, c'est que ça puait les draps sales, le caca de bébé, l'urine et les vomissements. Et les mères de ces enfants acceptaient ce traitement ? Je croyais qu'Hubbard avait écrit dans le manuel du bonheur d'aimer et d'aider les enfants.

A une autre période, à Copenhague, des staffs n'avaient carrément pas droit au chauffage en plein hiver; il faisait 2°C dans les chambres. Des chambres où les lits gigognes s'empilaient parfois sur cinq hauteurs... et sans autres armoires où ranger leur linge que celles qu'ils s'achetaient, ou qu'ils rachetaient à ceux qui avaient besoin d'argent. Hubbard dit pourtant de s'épanouir et de prospérer. Un jour, un incendie a failli règler ce problème, définitivement : un de mes fils l'a vécu. 



Extrait d'un message de Jeff Lee
3 Février 1998, 15h49:48 -0500
de Jeff Lee <shipbrk@gate.net>

En réalité, l'essentiel de l'information sur l'organisation des cadets [nom sciento de la garderie des gosses des staffs de l'organisation maritime] provient d'un voyage que nous avons effectué avec Maggie au tribunal proche du Fort Harrison (hotel du QG de la secte en Floride).

Ces documents juteux ont été scellés, mais nous avons pu prendre quelques notes dans ceux qui ne l'étaient pas; en particulier les demandes des avocats scientologues exigeant que les rapports soient scellés, et ce qui était scellé était vraiment horrible.

Maggie et moi avons parcouru les documents et pris des notes, voici une transcription des miennes; demandez-lui les siennes.

HRS Inspection de l'école des cadets scientologue - 1 Octobre 1991
7 députés trouvent la cause probable
Dossier scellé le 16 octobre 1991

Rapport PC SD 91 - 139228
Cas en Justice Civile # 91-18290 - 10

Les enfants étaient malpropres, mal soignés, sans hygiène personnelle.

Ils portaient des vètements d'hiver, alors qu'il n'y avait pas d'air conditionné et qu'il faisait excessivement chaud ce jour-là.

Ils erraient sans cesse les jours "d'école" sans avoir d'idée sur ce qu'ils étaient supposés faire.

Ils risquaient d'être blessés par des pales de ventilateur sans protection à hauteur de leurs têtes.

Pas d'air conditionné et température très importante dans le local.

Les enfants paraissent dénués d'émotions, ils ne rient ni même ne sourient durant le spectacle de marionnettes.

Blessures ouvertes, croûtes sur les bras et jambes de plusieurs enfants, n'ayant apparamment jamais été soignées.

Un type chargé de l'entretien assis sur les genoux (sic) d'une fillette de six ou sept ans, et se comportant de façon suggestive.

Retour document lié --

back

Retour sous index correspondant à ce type de texte :indexA.htm#autres

Retour Webpage