Une attaque de plus de la secte scientologie contre le Secticide et l'internet


"Enquête sur une machine à rumeurs qui détruit des individus et des familles" [titre donné par Ethique et Liberté, qui parle dans cet article de l'UNADFI]

en dessous du titre sciento, dessins ignobles représentant Alain Vivien et Janine Tavernier, que haïssent les criminels scientologues, et que la scientologie leur recommande par écrit de détruire, anéantir, ruiner intégralement, etc etc

.../...

Sur la porte, une petite plaque indique en lettres noires qu'il abrite le siège de l'« Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l'Individu (UNADFI) », dénomination révélatrice du sentiment d' insécurité propre à notre époque.


ah bon? parce que dans la sciento, on est en sécurité? Je recommande de lire ce site. Par exemple, s'il est vraiment question de sécurité dans les jugements portés par des tribunaux sur la scientologie

Mais l'apparente respectabilité ne résiste pas à un examen plus approfondi. En poussant cette porte, on pénètre dans l'antre d'une association qui se consacre à soutenir l'intolérance religieuse, entreprise ô combien périlleuse


conformément à leurs tristes habitudes, les délinquants d'Ethique et Liberté ne manquent pas de faire quelques menaces voilées ou pas envers les gens qui défendent les droits de leurs victimes

par les temps qui courent, abritant fanatisme


<<<fanatisme? la remarque est diffamatoire, ou insultante>>>


et dissensions. Le réseau connu sous le nom d'ADFI est devenu si incontrôlable que le 21 septembre dernier, sa présidente démissionnait.


<<<on se demande pourquoi 'l'immortel' escroc Hubbard a démissionné de son poste de principal voleur des fonds des victimes de la secte, en janvier 1986, contrairement à Janine Tavernier, qui était fatiguée d'avoir eu à subir les attaques de la secte criminelle des années durant... et a gagné deux procès contre Ethique et Liberté et scientologie depuis son départ!

Les scientologues auteurs de la feuille calomnieuse ne savent toujours pas quand il vaut mieux se taire..
.>>> (détails des procès perdus par eux récemment sur www.antisectes.net/index-law.htm

.../...

L'ARGENT DES CONTRIBUABLES UTILISÉ POUR L'EXCLUSION



La plus grande ambiguïté de l'UNADFI est de vivre aux crochets de l'Etat alors qu'elle se présente comme un mouvement populaire. Mais à en juger par l'examen des sommes qui se déversent dans ses coffres, les particuliers ne se bousculent pas pour apporter leur contribution. Ce sont donc les contribuables, y compris ses nombreuses victimes, qui paient pour l'ADFI.

<<<suit un détail de sommes totalisant 2,7 millions de F annuels paraît-il, mais les diffamateurs n'en détaillent que pour 1,745000 F, soit une différence de près d'un million... à leur avantage apparent. Nous sommes loin des 120 millions de dettes de la secte criminelle à l'état français, impayées depuis deux faillites frauduleuses suivies de deux recels de faillite frauduleuse non poursuivis en justice.>>>

DÉFENSE DE LA FAMILLE ET DE L'INDIVIDU ?


Notons tout d'abord que 90 % des fonds généreusement octroyés par les pouvoirs publics à l'association sont absorbés par les salaires versés à ses neuf permanents.

<<<Mensonge évident: l'adfi ne pourrait vivre sur 10 % des fonds. Et bien sûr, nous n'irons pas apprendre que la secte criminelle ne reverse que quelques 10 à 12 % de ses escroqueries à son personnel, expédiant une large majorité hors de nos frontières dans le 'paradis fiscal' américain...cf le deal secret [en anglais] entre associations de pompages de fonds publics, l'IRS et la scientologie>>>

.../...

Ces associations se servent des rouages de l'État pour financer une lutte idéologique contre un certain nombre de citoyens. *

<<<ah bon, faire condamner des sociétés, personnes physiques et associations criminelles et délictueuses, c'est une lutte idéologique? En effet. Je n'aurais jamais pensé à le présenter ainsi, mais s'ils le disent, c'est que leur idée de l'idéal est crapuleuse, n'est-ce pas.>>>


../....



Retour sous index correspondant à ce type de texte : la guerre anti-internet de la scientologie

Retour Webpage