Humour et vérités... sur le dos du pamphlet diffamatoire scientologue "Ethique et Liberté"

 

éthique et liberté scientologie n° 33

pastiche d'une partie de la UNE du n° 33 (1er trimestre 2003) de la feuille diffamatoire Ethique et Liberté, organe calomnieux de la secte scientologie.
(GO = Gardian office et OSA: les services secrets criminels moultes fois condamnés directement - même par la secte - mais toujours existants)


A l'origine, le torchon mensonger version 33 made in France en question s'attaque aux Renseignements Généraux , à la MILS, à plusieurs députés :Georges Fenech, Jean-Pierre Brard, à la justice française, à la médecine, à la psychiatrie etc.

Pèle-mèle, on rélèvera quelques perles jonchant les articles calomnieux et/ou mensongers, ou très exagérés:

- page 1, article de la chef du canard, D. Gounord: .../... "la mission interministérielle de lutte contre les sectes aujourd'hui discréditée"...discréditée? surtout selon elle. Car la MILS continue, sous le nom MIVILUDES, et avec presque les mêmes acteurs à l'exception du Président et d'un diplomate. (Gounord n'imagine quand-même pas que ce soit de tout repos de lutter en première ligne contre les coups bas d'une secte criminelle et milliardaire pendant 17 ans, comme l'a fait Alain Vivien? A son âge, il a mérité de se reposer des soucis provoqués par les attaques continues de la secte).
Il y aurait beaucoup à dire encore sur l'honnèteté intellectuelle de Miss Gounord, qui , pour ne citer que ce bref morceau d'anthologie, appelle "
concocter à la hâte une liste noire" le rapport de 120 pages effectué en six mois par une Commission majeure de l'assemblée composée de 35 députés.

Je propose que chacun d'entre eux porte plainte en diffamation contre la petite sectaire, ou plutôt, contre le canard dont les dirigeants mondiaux de la secte lui font porter le chapeau, et contre ces dirigeants mondiaux, qui contrôlent mot à mot tout ce qui s'y trouve écrit, et sont donc au final les véritables directeurs de publication et possibles responsables au sens de l'article 42 de la loi de 1881 sur la Presse

- Page 1, 2e article: ...." Sarkozy a mis fin aux notes non signées des RG..."; les tordus d'OSA scientologues omettent de signaler qu'une majorité des documents de leurs services secrets ne sont pas signés par des individus, mais par des titres incompréhensibles hors scientologie. "Axiome": quand la sciento se plaint de quelque chose, découvrez ce qu'elle a fait de bien pire dans le même genre d'idée.

- Page 1, entrefilet avec dessin volontairement ridiculisant de deux élus: question à caractère diffamatoire, reproduite d'un journal.

- Page2, article 1: attaque directe et diffamatoire de l'auteur d'une thèse de droit ayant reçu la mention "très honorable" et les "félicitations du jury" - thèse présentée en intégrale et en première mondiale ici même.

Plus loin: l'anonyme auteur accuse les RGs d'avoir prévenu Colonna, assassin présumé du préfet Erignac, pour le faire échapper aux poursuites. Il s'agit donc envers les RGs, d'une accusation indirecte de complicité de meurtre.

Page 2, article 2: le torchon mensonger calomnie une fois de plus le Général Morin et l'expert psychiatre national JM. Abrgrall sans oublier l'ex-ministre Alain Vivien.

Page 3: la France devient, sous la plume du couard scientologue anonyme, un "pays liberticide". Il est question de "terrorisme intellectuel", ce qui ne manque pas d'amuser les anciens scientologues et les vrais experts de la secte, qui savent que la scientologie entretient des GOULAGS privés de lavage de cerveau (RPF, voir ici), des services de gardes armés entraînés à tuer (cf ici), et qu'elle a besoin d'abris-antiatomiques etc.

Page 4: sous le titre "Il existe une liste noire officielle", les séïdes de la secte tentent de faire croire qu'on peut faire confiance en les produits de sociétés liées à la secte. On lit que l'antivirus scientologue Panda aurait perdu une partie des contrats touchant les affaires sensibles. La secte omet à cet effet de signaler que les scientologues, dont Uribarzzarena et sa femme Berta Frias :

1/ sont tous considérés et nommés "membres du personnel" de la scientologie ("FSM")
2/ sont payés par la secte pour racoler des nouveaux ou faire cracher davantage d'argent aux anciens;
3/ sont dans l'obligation
par contrat de disséminer les systèmes de la secte s'ils sont membres du WISE/sciento (ce qui est le cas de Mikel Uribarzzarrena, fondateur de Panda) - cf le code d'un membre de WISE et l'article indiquant que les scientologues sont nommés "membres du personnel" payés pour racoler des nouveaux membres.


Enfin, l'auteur anonyme omet de signaler les buts illicites et totalitaires de la secte et de ses satellites, énoncés clairement par Hubbard (cf ici un des meilleurs bulletins hubbardiens de ce type)

Dans le second article page 4, sous le titre "Le Conseil de l'Europe critique la loi française, ", les menteurs institutionnels anonymes scientologues font état d'un document du COE, en l'interprétant comme s'il condamnait la France... mais le seul document de ce genre qu'on puisse trouver sur le site du CE n'a aucune valeur et a été obtenu par la ruse. Voir extrait du site du CE plus bas.

Page 5, l'habituel refrain made in Services secrets "nous sommes une religion" prend une tournure des plus amusantes: le scientologue anonyme "M.R." (nous avons néanmoins une idée de ce que cachent les initiales) auteur de l'article se plaint que la France ne protégerait pas assez les libertés. Il omet de signaler que sa sciento chérie fiche nominativement ses membres de façon éhontée, y compris dans toutes leurs habitudes sexuelles, de famille, et ce, depuis leur naissance si elle peut, et qu'elle fiche nominativement et informatiquement pareillement les juges, les ministres, etc, entretenant ainsi le pire outil illicite de dénonciation et chantage ayant jamais existé dans le monde: voir www.rtc.org.
Nota: Les modifications de forme apportées dernièrement à ce site de la direction mondiale de la secte, site que je surveille régulièrement, n'ont rien changé sur le fond ni sur la typologie des dénonciations (possiblement calomnieuses) qu'on y retrouve. Rappel à ce sujet: la sciento a été condamnée en mai 2002 et a fait appel, pour violation de ces lois de protection de la vie privée qu'elle tente de soulever pour cacher ses crimes. C'est un exemple supplémentaire du fait que la secte ne craint pas le paradoxe - voir à ce sujet l'adage juridique: Nemo propriam turpitudinem allegans (on n'allègue point de sa propre turpitude pour se défendre)


pastiche d'une illustration de Ethique et Liberté, page 5:

Page 6, enfin un article cette fois signé d'un nommé A.Forté. On ne trouve apparamment aucune mention de cet auteur ailleurs que dans Ethique et Liberté, cf ici.
Cependant, cet expert n'y connaît rien mais s'est fait bourrer le mou (
qu'on veuille bien m'excuser cette expression moqueuse) par la secte criminelle. Il raie ainsi d'un trait de plume l'ensemble de la psychiatrie, de la pharmacologie (et, mais il ne le dit pas, de la médecine), prenant pour "aval" rien moins que Grossmann, président de la Commission des Citoyens pour les droits de l'homme (CCDH - CCHR).
Il oublie de dire que cette association 100 % scientologue n'a qu'un but: détruire la psychiatrie et la médecine afin de prendre leur clientèle. La sciento a pris pour fâcheuse habitude de s'autociter pour s'avaliser, espérant ainsi échapper au constat que rien, dans les documents qu'elle présente en "preuves" n'a de caratère scientifique ou véridique.
On s'amuse ici à constater que ces scientologues auraient mieux fait de balayer devant leur porte: l'auteur non anonyme n'accuse-t'il pas la psychiatrie
d'opacité? Je me souviendrai toute ma vie de l'opacité scientologue que j'ai vécue huit années durant, et que je continue d'observer depuis 20 ans que j'en suis sorti. Pour exemple, l'actuel dirigeant scientologue mondial Miscavige a fait détruire plus d'un million de pages qu'il avait reçu l'ordre précis de livrer à la justice américaine.

Page 7, les sectaires laissent entendre que le gouvernement ou des autorités aimeraient laisser l'Ectasy en vente du moment qu'il s'agirait d'un Ectasy de qualité. Mais ce scientologue au cerveau lavé ne dira pas que son gourou Hubbard est mort alcoolique, cocaïnomane et bourré de drogues psychiatriques délivrées par son médecin scientologue. Malhonnèteté oblige? Ou ses chefs ne lui ont-ils pas laissé lire ce qui touche à leur fondateur, sa vraie biographie, que la secte a attaqué en justice dans deux pays, sans parvenir à en faire modifier une seule ligne...(cf: Le Gourou démasqué, 600K)

L'article suivant page 7 parle d'un anonyme patron de night club, "Patrice B", d'une ville "de l'Est de la France", dont ils auraient obtenu qu'il poussat sa clientèle nocturne en direction de l'association d'escroquerie organisée "Non à la Drogue, Oui à la Vie" (cette association est en fait aussi nommée Narconon, 100% d'obédience et de méthodes scientologues: escroquerie, le gourou Hubbard ayant été condamné à 4 ans fermes pour escroquerie et extortion en 1978).

Enfin, la page 8 se reserve la pub "positive". Nous l'analyserons à part dans le dossier: "Chemin du Bonheur: une fichaise hubbardienne pseudo-moralisante servant de paravent aux crimes et délits commis pour le compte des dirgeants de la secte" (sous peu en ligne)





Du site du Consiel de l'Europe, recherche sur le thème annoncé dans Ethique et liberté: une seule réponse:

"1. Liberté religieuse et minorités religieuses en France
Abrégé : Liberté religieuse et minorités religieuses en France. Doc. 9064 rév 26 avril 2001 Déclaration écrite n° 321 La présente déclaration écrite n’engage que ses signataires Considérant que le rapporteur de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe travaille actuellement sur un rapport et des recommand
size 11776 bytes - 25/04/01 23:00:00 GMT
"





Webmaster: (33)

04 26 81 00 96

mail ?cliquez



Nouveautés

Recherche

Tous les liens pour ou contre

MAIL

Textes généraux
des médias

English texts

Critiques et liens externes

Secrets

Textes courts

Pour les Médias

 Espionnage

Jurisprudence, textes officiels, expertises

Punitions & goulags

liste textes du site

Apologistes & défenseurs des sectes

Données générales, définitions,

Scientologie & médecine illégale

Index France

Scientologie et Internet

Textes anciens du site

Concours littéraire

Moqueries

Justice & scientologie

Autres sectes

WISE et entreprises scn

Le Lisa Mc Pherson Trust

Retour sous index correspondant à ce type de texte : généraux

Retour Webpage