LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Danemark: trois plaintes contre la secte criminelle scientologie 



Copenhagen, Denmark
August 28, 2001
Berlingske Tidende
http://www.berlingske.dk

L'action intentée devant le tribunal municipal par trois anciens membres scientologues contre l'église de scientologie peut avoir de grands effets.

Ces trois dames veulent que l'argent versé pour des cours pris en scientologie leur soit rendu. Cela représente en tout plus d'un demi-million de couronnes (environ 500000 F, ndt). Mais la scientologie risque davantage: si elle perd, il risque d'y avoir d'autres sommes plus importantes qui lui seront réclamées par d'autres.


D'après les avocats des plaignantes, elles sont justifiées à réclamer l'argent versé, du fait des mesures extrèmes de persuasion qu'elles ont subies, mesures ayant obéré leur volonté propre.

"Constater comment ils se conduisent est bouleversant. Si vous refusez de continuer leurs cours, ils vous mettent la pression jusqu'à ce que vous abandonniez et que vous preniez le cours suivant. L'église de scienologie est une entreprise commerciale, dont un but principal consiste à exploiter financièrement les gens.

Carlo Siebert, faisant référence à un procès norvégien gagné par le plaignant, indique: "On les a vraiment pressurées."

Les trois dames ont déjà reçu de l'argent de la scientologie. Quand elles ont quitté l'organisation, elles ont demandé l'argent du dernier cours qu'elles avaient pris, et l'ont obtenu. D'après les règles internes scientologiques, toute personne peut obtenir son remboursement, pourvu de le demander dans les trois mois.

L'église de scientologie estime pour sa part que ce procès n'est que l'expression de leur rapacité. "Leur seul but, c'est de faire de l'argent, et dans leur rapacité, elles sont allées au point de se faire décrire comme incapables de manier leurs propres affaires. Cette seule circonstance d'avoir été jusqu'à lancer ce procès démontre qu'elles ssont finalement capables de prendre leurs décisions, " explique la chef porte-parole de l'église, Annette Refstrup.

[autrement dit: si une personne se fait avoir par un escroc, et qu'ensuite elle porte plainte contre l'escroc, cela prouverait qu'elle était capable de ne pas se faire avoir par l'escroc, et que donc, si elle porte plainte, c'est quasiment de l'escroquerie de sa part]

Lorsque les trois plaignantes ont été remboursées de leur dernier cours, elles ont aussi signé une déclaration disant qu'elles n'avaient plus le droit de demander d'autre remboursement. Pour pouvoir gagner leur procès, il leur faut démontrer que cette déclaration est invalide.

Les manoeuvres d'introduction du litige tournent largement autour de cette question. Carlo Siebert ne pense pas qu'elles puissent être jugées indépendemment du reste, mais croit qu'il faudra les estimer à la lumière de l'ensemble, tandis que l'avocat de l'église, Carsten Brink, estime que ces déclarations sont essentielles.

"C'est vraiment bizarre. Elles signent d'abord en disant qu'elles n'ont plus à se plaindre de rien, puis elles reviennent à la charge et redemandent de l'argent. Sur le plan légal, c'est très simple, et l'issue du tribunal ne fait aucun doute", dit-il.

Les cours délivrés par l'église de scientologie ont trait au développement spirituel et intellectuel. Si on les continue, on devient finalement "clair" mais les procès est excessivement long, pense Carlo Siebert. On donne sans cesse l'impression aux gens que tout ira bien quand ils prendront le cours suivant, ce qui est illusoire, et ces cours sont de plus en plus chers. Il est presque impossible de sortir car l'église construit une dépendance qu'elle exploite ensuite, dit Carlo Siebert. Siebert utilisera les services d'un psychanalyste expérimenté en matière de dépendance des membres vis à vis de cette secte durant le procès.

"'J'ai l'intention de lui faire expliquer les méthodes utilisées par la scientologie envers les gens".

Du fait des discussions complexes entre les parties, il ne pense pas que le procès aura lieu avant janvier 2002.

PS 2005:

la secte a commis en 2005 un de ses compromis secrets dont elle a la fâcheuse habitude en 2005, ce qui fait que la condamnation pour escroquerie qu'elle avait sans aucuin doute méritée une fois encore a pu être évitée. Il est extrèmement regrattable que des systèmes judiciaires permettent ainsi à des mouvements maffieux d'échapper à l'inéluictable conclusion judiciiare qui aurait dû être la leur: condamnation pour escroquerie et extoprsion de fonds en bande organisée, dissolution. Cela viendra tôt ou tard, car le PUBLIC et la clientèle potantielle de tels groupes n'est pas dupe.

Retour sous index correspondant à ce type de texte : courts

Retour Webpage