Le dentiste scientologue refuse de soigner le client devenu non-scientologue  

http://www.religionnewsblog.com/5015-.html

Cet article explique qu'un dentiste scientologue hollandais, Hans Beekmans (qui soignerait aussi la famille royale de Hollande - la Maison d'Orange) a refusé de continuer à soigner un client scientologue déclaré scientologue non-grata (suppressif) par la secte.


Journal: Het Parool

AMSTERDAM - (résumé) Le dentiste Hans Beekmans de Laren, membre actif de la scientologie à Amsterdam, refuse d'achever un traitement complexe entrepris sur un autre scientologue. La raison? Le patient se serait révolté contre la secte scientologue, qui l'aurait en quelques sorte déclaré "inividu contaminé". Beekmans, qui se dit dentiste de plusieurs membres de la famille royale, de Hollande, est depuis très longtemps en relation avec Maria Koster , directrice de l'église de scientologie hollandaise.

Commentaires:


Il s'agit ici du enième cas de discrimination claire et nette avec refus de vente, ou refus de soins ou d'emploi (selon les cas), accompli par un scientologue envers une personne qui soit, refuserait de suivre des cours de pseudo-formation en scientologie, soit serait expulsée de la  secte .

La scientologie ne cesse de prétendre:
"Pas de listes de sectes"
"pas de discrimination à l'emploi",
"pas de violations des droits de l'homme",
mais ce sont là  les exactions qu'elle commet en dix fois pire.

Exemple:
- dénonciations anynymes:
https://www.rtc.org/html/fr_FR/reports/index.html. L'observation attentive du formulaire de la direction mondiale scientologue permet de constater que toute personne ayant un accès à l'internet peut inscrire ici n'importe quelle dénonciation de n'importe quelle personne et pour n'importe quel "crime" supposé ou véritable. En plus du formulaire, on peut lire dans la page "Ce qui intéresse RTC" une liste des dénonciations particulièrement recherchées. Cette liste exhaustive demande entre autres qu'on dénonce des actes sexuels supposés non conformes, des vols etc. 

Ce site est donc clairement en violation de la loi de 1978 sur les fichages informatiques.

Il va de soi qu'avoir un accès à internet ne prouve en rien qu'on dise la vérité ou qu'on soit la personne dont on déclare être dans le formulaire de dénonciation: il s'agit donc d'une dénonciation anonyme)
- listes de personnes et groupes à supprimer, ruiner, détruire, (et donc,
contre qui exercer des discriminations violentes):
http://www.antisectes.net/list-sp-groups.htm

- violations des droits de l'homme: exemple entre milliers d'autres: le simple fait **d'annoncer publiquement qu'on quitte la scientologie** est considéré comme un acte "suppressif" - c'est à dire l'action d'un ennemi de l'humanité et de la vie en général, et d'un "criminel".

Retour sous index correspondant à ce type de texte :

Retour Webpage