Un maniement standard de la secte sciento face à ses opposants : la tech de l'agent mort (D.A.)

Ce document fait partie du domaine public: il s'agit d'une pièce saisie par le FBI et utilisée dans le procès Hubbard contre Etats-Unis d'Amérique perdu par la secte; on le trouve aussi dans le mémoire de Master of Science de Joe Cisar

cf: (120 K: Hubbard contre USA)

HUBBARD COMMUNICATIONS OFFICE
Saint Hill Manor, East Grinstead, Sussex
LETTRE DE REGLEMENTS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION
30 Mai 1974


C O N F I D E N T I E L


PR SERIES 24 SERIE N° 24 des Relations Publiques


MANIEMENT DES CONTACTS HOSTILES - L'AGENT MORT

[nota du traducteur: ce bulletin en tant que tel est annulé, pour des raisons purement administratives, mais toutes les règles émises par Hubbard qui y sont rassemblées sont elles, toujours entièrement utilisées et en vigueur en l'an 2000 - english version by mail only]


Ce n'est pas rare qu'un PRO [officier de relations publiques] rencontre des contacts hostiles. Pour manier ça, il faut être rapide et efficace à la technique de l'Agent Mort.


Tout PRO sachant son métier connaît l'agent mort et gagne.


Puisque la tech sur l'agent mort et le maniement des contacts hostiles est éparpillée dans diverses letttres de règlements et autres, nous le republions ici pour en règlement à votre usage. Apprenez bien ces techniques, servez-vous en pour réussir!


Les passages pris dans les écrits de L. Ron Hubbard ou les transcriptions de ses explications orales sont en italiques
[mais ne se trouvent pas dans cette version pour le web - Jeta]; d'autres viennent de documents du DG PRO WW [gardien aux relations publiques pour le monde entier], et sont reproduits en accord avec l'Office du Gardien [renommé ensuite "OSA, ou office des affaires spéciales, ndt]


Ces matériaux ont directement trait à:
PR Series 23 Le dossier de Presse
PR Series 22 Préparation des conférences de Presse
.../...
Mon but spécifique consiste en ce que l'usage des tactiques professionnelles permette de battre en brèche définitivement l'opposition, et de l'éradiquer. Il faut des données et une planification pour y parvenir. (LRH). Ne laissez jamais passer l'enthéta sans le manier
[enthéta: dans les faits, c'est ce qui s'oppose à la scientologie]. Mieux vaut prévenir que guérir. Maniez très vite, maniez avec de la communication sur le vif, utilisez la technologie de PR y compris l'évaluation de l'échelle des tons [échelle des tons émotionnels, un système hubbardien incluant mort, apathie, colère, ennui, enthousiaisme etc]. Faites ça en liaison avec vos supérieurs et les autres bureaux. Maintenez une présence éthique et assurez-vous que l'affaire s'achève par une discréditation complète de l'attaquant. L'expérience a démontré que la défense n'est efficace que lorsqu'on ?????????("sorties" en anglais) ou qu'on attaque.

Les erreurs que nous avons faites :

Exclusivement nous défendre

Nous défendre sur les bases scientologues

Etre raisonnable et attribuer des motifs corrects à l'ennemi [au sens sciento, être raisonnable signifie en quelque sorte être trop bon - en justifiant des anomalies]

Ne pas attaquer fort et tôt

Sous-évaluer la valeur sociale de la scientologie

Nous individualiser par rapport à d'autres organisations similaires

Ne pas apprendre les tactiques ennemies et ne pas s'en servir en les améliorant

Ne pas contester largement opinion et média publics

Ne pas réussir à dientifier l'ennemi et à le frapper durement(LRH)
-----
La technique consistant à prouver que des déclarations sont fausses s'appelle le "Dead Agenting" - agent mort.
C'est dans le premier ouvrage d'espionnage chinois. Quand l'agent ennemi fournit des données fausses, ceux qui l'ont cru jusque là mais s'en aperçoivent le tuent.


C'est de là que provient le terme argotique "Dead agenting"
[ou "DA", ou "DAing".]


Cela consiste à prouver la fausseté de la fausse déclaration par des documents ou la démonstration etc.


Il faut avoir un kit - un recueil de documents, ou la capacité de démontrer, ou quelque chose à faire voir.


Déclaration: J'ai appris que vous aviez des ennuis avec les impôts?"

Dénégation: "Voilà un document montrant que tout est payé et une lettre de recommandation de l'inspection des impôts" , et montrez-les.
Résultat? Celui qui leur a raconté ça est mort en tant qu'informateur fiable...
La meilleure façon de pratiquer le DA est de la faire sur une faille des déclarations, de découvrir QUI leur a mis ça dans la tête, et de prouver le contraire.


Déclaration: "J'ai appris que vous n'étiez pas marié avec la personne avec qui vous vivez."
Négation: "QUI vous a dit ça?"
La personne: "J'ai oublié..."
Vous: "Dites-moi qui, je vous en montrerai la preuve".
La personne: "Bon, c'était un monsieur..."
Vous: "Qui?"
Lui "Jules Schmoll".
Négation: "Merci. Voilà mon certificat de mariage? Qui c'est cet imbécile de Schmoll?"
Et voilà, c'est Schmoll qui est devenu le mystère... Comment a-t'il pu mentir? Qu'est-ce qui lui prend?


Quand on n'a pas le document mais qu'on peut l'avoir, on peut répondre: "Vous me dites qui vous l'a dit, et la prochaine fois, je vous montrerai quelque chose de très intéressant à ce sujet.


Assurez-vous d'obtenir le document et revoyez-le.


Il y a des milliards de variantes à l'agent mort. "Ca ne volera pas?" - Faites-le voler. La place est vide? Montrez qu'elle est pleine.

[on s'amusera extraodinairement à lire ce passage... et le comparer avec ceci:<http://www.antisectes.net/photos/photosnew.htm>]


La matière de l'agent mort, c'est la PREUVE, sous n'mporte quelle forme.


Dans une conversation, vous ne vous attaquez qu'aux déclarations dont vous pourrez prouver la fausseté, et vous laissez glisser le reste.


TOUT AMI, TOUT LEADER D'OPINION, TOUT MEMBRE DU STAFF DEVRAIT RECEVOIR UN PACK DE DA CONTENANT LES PREUVES S'OPPOSANT AUX RUMEURS COURANTES (ET DES BROCHURES, ET L'ENTRAINEMENT A SAVOIR COMBLER LES VIDES. (LRH).
-----

Dans la défense contre les PR hostiles, c'est une fois encore la R [Réalité, c'est à dire accord, pour Hubbard - ndt] qui compte. Dans son ouvrage sur la guerre, Sun Tzu explique plusieurs types d'agents. L'un est l'agent mort, parce qu'il dit des mensonges à l'ennemi, quand il le constate, l'ennemi le tue.


La PR hostile, ou contre PR, c'est généralement la fabrique habituelle de mensonges.


Si l'on constate les mensonges racontés et les documents falsifiés, on repousse la contre-PR. Le gars ne l'écoutera plus jamais. Il est "mort".


Dans la guerre contre la PR hostile de la psychiatrie contre la vérité scientologue, les escapades de l'agent mort font leur travail. La PR psychiatrique ment depuis 20 ans. Une fois documentés, le fait est que ces mensonges tuent la psychiatrie.


Vous comprenez, ce n'est pas la parole d'un agent de PR contre l'autre, ce sont les documents d'un PR contre les mensonges d'un autre PR! C'est de la PR défensive correcte. (LRH)
-----
La qualité de la documentation est un facteur essentiel. Le PRO devrait disposer d'un droit à rouspéter et exiger une documentation de meilleure qualité si elle n'est pas bonne. On devrait être très inventif et créatif dans la présentation du pack. Etant donné que les faux rapports sur notre compte sont généralement répétés sans cesse et de diverses façons, on devrait en quelque sorte avoir en stock des packs et livrets de correction de faux rapports. L'un de ceux qui peuvent servir est le
livret de cérémonies de l'église fondatrice. On a des publications de bonne foi dans divers pays. Il y a "Scientologie, religion du 20e siècle, publié par Editions du 20e siècle aux USA, et maintenant, l'Histoire Secrète de la Scientologie par Omar Garrison. Et des choses comme des citations du livre annuel de l'Encyclopedia Britannica, etc.
-----
Voici la procédure correcte:


Localisez qui nous attaque.


Commencez de suite à enquèter pour trouver les délits et pire en vous servant de nos professionnels - pas d'agences externes.


Renvoyez la balle dans notre réponse en disant que nous serions heureux qu'on enquète à leur sujet.


Commencez à expédier à la presse les preuves des horreurs, sexe, crime de sang, etc.
(LRH)
-----

Les communiqués de presse devraient toujours contenir un facteur d'endurance: ça donne au public l'idée que nous endurons. Exemples:

"Nous disons maintenant depuis des années que..."

"Nous avons tant supporté d'attaques, mais nous sommes toujours debout et nous nous étendons"

"Depuis 1950, nous avons..."

"Il y a dix-huit ans..."

Attaquez TOUJOURS dans les communiqués de presse? Ne vous défendez jamais, ne niez pas.
-----
Les journalistes sont le baiser de la mort si l'on n'est pas réllement un expert des PR. Il faut manier les reporters, et bien. S'ils sont amicaux, faites-leur vraiment la cour. Sinon, maniez-les.


Voilà la routine:


Murmurez une sale histoire.

Obtenez un avocat.

Menacez de poursuites.

Discréditez complètement en vous servant des trucs de technique de l'agent mort qu'il FAUT comprendre à bloc.

Ca consiste en des photocopies de bonnes histoires et de documents authentiques qui disent la vérité et démolissent par conséquent les mensonges et le menteur. "Agent Mort", ça veut dire que quand on a découvert que le gars mentait (au moyen des documents) il est mort. Le kit du "PRO" DOIT inclure un jeu complet de ces documents, permettant de venir à bout de n'importe quel mensonge raconté.


Et ça doit aller vite; ce doit être une mise en face immédiate. (LRH)
-----
Le maniement est en soi très rapide. Vous faites du gars le souffre douleur de votre esprit, ou vous maniez sérieux, ou vous l'envoyez par dessus les moulins et bien loin, tout en discutant, mais il faut faire ça en douce, l'interlocuteur sous contrôle.


Dès qu'on vous sort un peu d'enthéta sur notre compte, vous sautez dessus et vous demandez qui l'a dit, vous obtenez tous les noms; vous demandez la fonction de la personne, d'où elle vient - faites-lui passer un sale quart d'heure. (LRH)
-----
Nous nous efforçons de frapper depuis autant de directions que possible. Par exemple, un reporter menait dans son journal une croisade à lui tout seul contre la scientologie. Le PR a manié en obtenant des plaintes formelles sur sa conduite dans le journal, au Conseil de la Presse et à la Police, avec documentation complète et tentatives de chantage de sa part. On a envoyé 3 ou 4 kgs de données PR solides sur l'église de scientologie, ses réformes sociales, ses vues sur la psychiatrie, etc. Les données étaient indexées et reliées de façon à avoir l'air de quelque chose de valeur. On laissait le paquet à un officiel haut placé et à d'autres , en ajoutant qu'on pourrait fournir d'autres informations. Le Conseil de la Presse a fini par enquèter sur le journaliste et il a perdu goût à sa croisade.
-----
On corrige les fausses données au moyen de vrais faits. Vous vous débrouillez pour avoir les faits véridiques et les faire publier. La documentation est ce qui peut le plus vous servir en ces circonstances. Communiquer des correctifs obtenus d'autres média aidera à bâtir une présence éthique et rend la presse et les média plus prudents.
-----
Quand une histoire enthéta contenant de faux rapports a été publiée, on doit en vitesse la manier par des appels téléphoniques, par visite personnelle, et en confirmant toujours par lettre. Le PR a besoin de documentation pour réfuter et en a besoin pour la donner à ce média. C'est une tactique d'effacement.

Un journal publie par exemple son troisième article enthéta [anti-scientologie, ndt - voir aussi]. Le service légal la joue à la dure et le PR joue l'apaiseur jusqu'à rétraction du journal, ou arrangement amiable. La documentation est ensuite expédiée à toute la presse, au conseil de la presse, aux journalistes et reporters individuels. La documentation contient un plaidoyer demandant réforme, et amélioration des normes éthiques. Résultat: le reporter ne fera plus partie du personnel.
-----
Toute correction que vous obtiendriez devient quelque chose dont vous pouvez vous servir. Ce sont des "haricots"; il y a échange, car dès lors, vous pouvez vous en servir à titre préventif. Une erreur courante dans la tech de correction des faux rapports, c'est de répéter l'enthéta original dans notre publication de la correctrion. Nous donnons alors deux voies à l'ennemi.

On évite facilement l'écueil en faisant un élément "correction de données fausses" et en expliquant clairement que ce n'est pas pour publication, en y joignant la chose à publier ou en promettant de faire suivre la chose à publier.

Le temps est essentiel. Plus on laisse traîner la chose enthéta, plus il devient difficile de la rectifier, plus elle fait de tort, plus probablement elle sera citée par d'autres.
-----
Recherche et expérience ont démontré qu'il y a divers facteurs pour obtenir le même espace dans les médias. Voici ces facteurs majeurs:

Vitesse de maniement

Duplication [en scientologais, cela signifie dans ce contexte: cela signifie "bien comprendre", ndt] de la nature du média ou de la (des) personne(s) qu'on approche,

Communication personnelle, vivante

Documentation complète et correction des faits de l'article antérieur

Ton émotionnel correct et maniement correct des gens du média

Articles enthétas antérieurs sur la scientologie

Intention.
-----
Bon, dira-t'on, mais que faire pour l'opposition violente? Que fait-on du gars?

Bon, il pose problème, mais il est un leader d'opinion.

Il faut savoir à quel degré il est leader d'opinion.

Si vous ne maniez pas un gars qui veut être leader d'opinion et qui est dans l'opposition, mais qui n'est PAS un leader d'opinion en fait, les gens ne pigent pas.

La décision se prend à partir de:

Est-ce qu'il parle de vrais abus?

ou

Est-ce qu'il ment tout simplement?

Dans ces cas, on doit prendre une voie qui diffère. Si les abus existent, travaillez à les arranger. S'il ment, dites la vérité.

Si ce n'est pas un vrai leader d'opinion, ignorez-le.

Mais il faut seulement s'en occuper ou l'ôter si beaucoup, beaucoup de gens s'étonnent qu'on ne le fasse pas. Mais c'est vraiment risqué.

Comme règle, seul le dissident qui parle en votre nom, sur vos lignes et en se servant de votre pouvoir pour vous avoir devrait être extirpé. Et dans ce cas, vous l'ôtez de vos lignes car vous n'êtes pas obligé de financer ou appuyer votre opposition. C'est du suicide.

Il n'est pas leader d'opinion mais un traître, car c'est de vous qu'il détient le pouvoir.

En général, c'est par négligence qu'on fabrique un leader d'opinion opposant.

Sur le plan PR, il faut l'attraper en vitesse et manier. (LRH)
-----
On fait la propagande auprès de la population ennemie, ou de la sienne propre, ou des neutres.

L'interprétation populaire, c'est qu'il s'agit d'une parade de mensonges ou de demies vérités opu d'exagérations.

On se sert de PR, d'annonces publicitaires, de média de masse de bouche à oreille et d'affiches.

L'ennui avec ça, c'est qu'on peut souvent prouver le contraire, ce qui discrédite ceux qui l'ont dit.

Ca peut servir sur le moment, mais après guerre, ça laisse un vraiment sale goût.

Si on s'engage dans une campagne de cette nature, la réussite dépend de ce qu'on collera à la réalité du fait qu'on puisse la documenter.

Toute la campagne de propagande noire menée depuis 21 ans contre la scientologie a commencé à se replier en cette dix-huitième année, car à aucun moment les enquèteurs (a) n'avaient de faits contraires ou (b) ne disaient la vérité.

Le mouvement scientologue n'a continué que grâce à des moyens héroïques et bien des sacrifices.

Mais en dernier, personne n'a cru la propagande.

Les attaquants se sont attirés une contre-offensive fondée sur l'horrible vérité documentée.

Il fallait des tactiques de renseignement [services de renseignements, ndt] pour découvrir exactement qui.

On se servait du truc de l'agent mort pour démentir les mensonges. Il falliat contre documenter toute les zones où circulaient les mensonges. Le mensonge "Ils étaient..." recevait un contre-document "Ils n'étaient pas".Cela fait écarter la source du mensonge et de toute autre déclaration. (LRH)
-----

Une source cachée injecte des mensonges et données péjoratives dans le public.

La source étant cachée, il faut une approche de renseignements pour y mettre fin.

En attendant, le meilleur outil pour contrer reste le truc du DA, Dead Agent, Agent Mort.(LRH)
-----
(LRH) Une bonne règle quand on fait face à une campagne de propagande noire c'est de se défendre du mieux qu'on peut (agent morts et restrictions judiciaires) pendant qu'on cherche (renseignement) QUI la mène.

La confrontation peut dès lors se produire. Si l'on trouve les mauvais "QUI" et qu'on les poursuit, ça peut faire bien empirer les choses (LRH)
-----

Quand on n'a pas de campagne de Propagande Noire, les relations publiques sont faciles.

On loue un journaliste qui se met au travail et trouve des idées et sort des publications. C'est poourquoi on pense souvent que les journalistes sont des gens des PR, ce qu'ils ne sont pas.

Face à une campagne de Propagande Noire, ces publications sont perverties, refusées, et c'est la fin de l'histoire.

Cet art a bien d'autres facettes..

Voici certaines règles à appliquer:

Remplissez les vides des données omises avec des données factuelles.

Prouvez que toutes les faussetés dites sont des mensonges.

Discréditez toutes les rumeurs rencontrées.

Maniez le niveau d'intérêt en vous servant de n'importe quelle déclaration.

Etudiez soigneusement la scène jusqu'à avoir exactement localisé la source.

Utilisez votre connaissance de la source pour l'empècher de continuer ou la détruire par des moyens non criminels.

Continuez à remplir le vide de "non-données" avec de bonnes données en vous servant des canaux accessibles.

On peut faire un livre de chacun de ces points. Mais les comprendre et faire preuve d'initiative peut en soi largement développer la technique.

Les variantes de chaque point sont innombrables. (LRH)
-----
S'il s'agit d'une menace à long terme, vous devez immédiatement évaluer et commencer une campagne de Propagande Noire pour détruire la réputation de la personne et la discréditer si complètement qu'elle sera traitée en paria. (LRH)
-----
En d'autres termes, faites en un enfer.(LRH)
-----
La PR, ce n'est pas "être gentil": c'est un sujet dynamique. (LRH)


L. RON HUBBARD

Fondateur


(copyright de la scientologie, mais ce bulletin étant en fait annulé, bien que toutes les règles soient en vigueur au moins en théorie, il s'agit en réalité ici de citations courtes tirées de diverses oeuvres et conférences hubbardiennes)

enthéta: à la base, enthéta voudrait dire "contre-survie", mais les scientologues l'utilisent essentiellement dans le sens de "anti-scientologie" - on l'utilise adjectivement ou substantivement. Retour au marquage

 

back

Retour sous index correspondant à ce type de texte :textes secrets

Retour Webpage