LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

 Les critiques de la scientologie ont l'intention de manifester ce week-end
(Clearwater 2000)



http://www.sptimes.com/News/120200/NorthPinellas/Scientology_critics_p.shtml original anglais



L'évènement annuel subit cette année
une régulation restrictive des tribunaux, dont une injonction impose certaines limites aux manifestants.
La police s'attend à ce qu'il y ait peu de frictions.

par
DEBORAH O'NEIL

© St. Petersburg Times, published December 2, 2000

CLEARWATER -- Les critiques de l'église de scientologie envahiront les rues du bas de la ville ce week-end et feront une marche de protestation devenue désormais un rituel annuel.


Comme l'an passé, la manif fera l'objet d'une restriction du tribunal. La ddécision, prise mardi, stipule les emplacements où les manifestants ne peuvent s'installer.


Les manifestants choisissent chaque année ce week-end pour commémorer l'anniversaire de la mort de Lisa Mc Pherson, cette scientologue de 36 ans qui mourut le 5 décembre 1995 au terme d'un séjour de 17 jours à l'Hotel Fort Harrison appartenant à l'église.


La police de Clearwater surveillera la protestation, qui commence de 10 heures ce matin à 15 heures aujourd'hui, et durera jusqu'à dimanche. A 19 h, les manifestants rendront leur respect à la mémoire de Mlle Mc Pherson, lors d'une veillée aux chandelles.


La police a également expliqué qu'elle imposerait les ordres du tribunal, qui ont été discutés àla fois avec l'église et avec ses critiques.


"Chacun est bien conscient des règles, et nous nous attendons à ce qu'ils les respectent", a expliqué Wayne Shelor. "Nous ne permettrons aucune friction,
>mais nous pensons qu'il n'y en aura guère."


Il s'agit de la sixième protestation élaborée par les critiques de l'église de scientologie, qui a qualifié Clearwater de "nos quartiers généraux spirituels".

L'organisateur Jeff Jacobsen pense qu'une quarantaine de critiques seront présents, dont certains venant d'Allemagne.

Il explique que les critiques veulent que l'église de scientologie "arrète de faire du tort des gens". Le cas de Lisa est l'ultime exemple deu fait que la scientologie fasse du tort à quelqu'un. Il n'y a aucune preuve qu'elle ait tiré une leçon du cas de Mlle Mc Pherson, ce qui signifie que ça peut recommencer."

Une plainte au pénal avait été déposée contre l'église après le décès de Mlle Mc Pherson, mais elle a été interrompue en juin 2000 par l'Office de l'avocat général d'Etat. Les officiels de l'église n'avaient cessé de clamer l'innocence de l'église dans le décès de Lisa Mc Pherson.

[voir les derniers développements de cette tragédie sur: http://www.antisectes.net/lisa-photo-released.htm>]

Ben Shaw, porte-parole de 'élglise, expliquait de son côté que la protestation était l'oeuvre de "semeurs de haine" qui avaient menti au public et aux média au sujet de l'église.

"Je suis toujours aussi surpris qu'avec tout ce qui s'est produit dans cette affaire, ce groupe haineux continue à essayer d'assoir sa notoriété", dit Shaw. "Le procès est achevé".

Shaw explique que l'église n'a aucun plan pour réagirr aux critiques. Les membres de l'église s'impliqueront dans les festivités du bas de la ville, organisées au sein du programme Holiday Bazaar lancé par le département des rues principales et des Parcs et Distrcations de la ville. Ces festivités interrompront la circulation de 8 heures à 16 heures sur trois rues.

Shaw explique aussi que l'église se satisfait de la décision du juge de Circuit Thomas Penick, qui restreint les activités des critiques, dont quelques noms ont été cités lors de sa décision.

Shaw: "Nous sommes heureux que le juge nous protège grâce à cela; j'avais des soucis quant à la sécurité."

L'injonction comprend l'interdiction d'approcher certains endroits, désignés sur une carte du quartier.

Les manifestants peuvent par exemple s'installer sur le trottoir en face du Fort Harrison, mais pas sur le trottoir juste devant; il précise que les critiques et les membres de l'église ne peuvent s'approcher à moins de trois mètres les uns des autres.

Vendredi matin, l'église a essayé de s'arranger pour que tous les intéressés reçoivent une copie de l'injonction. Des "serveurs de process" engagés par les avocats de l'église essayaient de distribuer leurs documents à) ceux qui sortent ou à ceux qui manifestent [aux USA, ce sont des gens payés par des avocats pour remettre en mains propres des ordres de tribunaux, sans quoi les personnes désignées ne sont pas supposées y obéir].

Jacobsen pense que les manifestants obéiront à l'injonction, bien qu'elle leur déplaise.

"C'est une violation de plus de nos droits d'expression provenant du Premier Amendement, explique-t'il; chaque année, ils essaient quelque chose de nouveau pour tenter de nous arrèter. Cette année, ils comptaient largement sur l'injonction."

 

back

Retour sous index correspondant à ce type de texte :Lisa Mc Pherson Trust

Retour Webpage