LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Raéliens et Clonage humain 

Bush pas d'accord!

le Congrès US en piste...


29/03/2001 02:55:46


WASHINGTON, 28 mars (AFP) - La société Clonaid, liée à la secte des
Raëliens, a commencé ses travaux dans un laboratoire secret aux Etats-Unis pour

produire le premier être humain cloné, alors que les autorités sanitaires
américaines l'ont avertie qu'une telle tentative ne pouvait se faire sans
autorisation préalable, peu susceptible d'ailleurs d'être accordée.
Les Raëliens veulent cloner, à la demande d'un couple de parents américains,
un bébé mort à l'âge de dix mois à la suite d'une opération chirurgicale du
coeur.
"Nous sommes en train de le faire aux Etats-Unis", a affirmé Mme Boisselier,
directeur scientifique de Clonaid, qui témoignait sous serment devant la
commission d'enquête sur le clonage humain de la Chambre des représentants à
Washington.
Cette scientifique française de 44 ans, professeur de chimie dans une
université de l'Etat de New York et adepte des Raëliens, a précisé qu'une équipe
de quatre personnes --deux biologistes, un généticien et un médecin --
travaillait depuis le mois de décembre sous sa direction, dans un lieu gardé
secret sur le territoire américain.
"Je ne souhaite pas dire où", a-t-elle ajouté.
Elle a précisé que les travaux se poursuivraient aux Etats-Unis aussi
longtemps que cela resterait légal.
Pressée de questions sur l'état d'avancement de sa tentative, elle a affirmé
que son équipe s'entraînait pour l'instant à "énucléer (ndlr: retirer le noyau)
d'oeufs de vache".
"Ils travaillent à mettre au point les procédures", a-t-elle indiqué, en
précisant qu'une fois les protocoles cliniques établis, la méthode sera
appliquée "bientôt" sur des ovocytes de la mère du bébé mort.
Les scientifiques de Clonaid veulent introduire le matériel génétique (ADN)
prélevé sur des cellules préservées du bébé mort et l'introduire dans un ovocyte
dont le noyau aura préalablement été retiré. L'embryon obtenu sera ensuite
introduit dans l'utérus de la mère en vue de la grossesse.
Mais il n'est pas du tout certain que l'expérience aille à son terme.
L'Agence fédérale chargée du contrôle des produits alimentaires et
pharmaceutiques (FDA) a en effet envoyé un courrier à Clonaid pour l'avertir que
toute tentative de clonage humain ne pourrait se faire sans autorisation, a
annoncé un membre de la commission d'enquête, la représentante démocrate du
Colorado, Diana DeGette.
La lettre demande à la société de soumettre une demande d'autorisation en
vue d'effectuer de tels travaux conformément à la réglementation et suggère
explicitement que cette autorisation sera refusée en l'état actuel des choses.
"La FDA estime qu'en ce qui concerne l'usage de la technologie du clonage
pour cloner un être humain, il existe de nombreuses questions de sûreté non
encore résolues et, par conséquent, elle n'autoriserait pas de telles
recherches", selon le texte de la lettre.
Mme Boisselier a confirmé avoir reçu une telle lettre.
"Je l'ai reçue hier et je n'ai pas eu le temps de l'étudier", a-t-elle dit.
Interrogée pour savoir si elle allait déposer une demande d'autorisation,
Mme Boisselier s'est contentée de répondre qu'elle allait "en parler avec (son)
avocat".
Elle n'a pas semblée troublée par le coup de semonce de la FDA, précisant à
l'AFP qu'elle était prête "à aller jusqu'à la Cour suprême".
Les Raëliens, qui revendiquent 55.000 membres dans le monde, professent que
la vie sur Terre fut établie par des extra-terrestres venus en soucoupe volante
il y a 25.000 ans et que les humains sont eux-mêmes des clones.
Son fondateur, l'ancien journaliste français Claude Vorilhon, qui se fait
appeler Raël, vit au Québec et se présente comme un prophète dans la lignée de
Moïse, Jésus et Mahomet, soutient que "le clonage permettra à l'humanité
d'accéder à la vie éternelle".


URGENT Clonage humain: lettre d'avertissement de la FDA aux Raëliens

WASHINGTON, 28 mars (AFP) - L'Agence fédérale américaine chargée du contrôle

des produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) a envoyé un courrier à la
société Clonaid, liée à la secte des Raëliens, pour l'avertir que toute
tentative de clonage humain ne peut se faire sans autorisation, a annoncé
mercredi une parlementaire américaine.
ft/vmt/gil



WASHINGTON, 28 mars (AFP) - Le président américain George W. Bush est prêt à
oeuvrer avec le Congrès pour interdire la recherche sur le clonage humain aux

Etats-Unis, a indiqué mercredi la Maison Blanche.
Cette question fait actuellement l'objet d'un examen au Congrès, où une
commission d'enquête de la Chambre des représentants auditionne des partisans et
des adversaires du clonage humain pour déterminer s'il est nécessaire de
légiférer dans ce domaine.
"Le président s'oppose au clonage humain (...) et il oeuvrera avec le
Congrès car il estime qu'aucune recherche visant à la création d'un être humain
ne devrait être menée aux Etats-Unis", a déclaré le porte-parole de la Maison
Blanche Ari Fleischer.
"Il estime que les questions morales et éthiques soulevées par le clonage
humain sont profondes et ne peuvent être ignorées, même s'il s'agit de faire
avancer la science", a ajouté le porte-parole .
Il a rappelé que M. Bush soutenait le décret passé par son prédécesseur Bill
Clinton pour interdire tout aide financière fédérale à la recherche en matière
de clonage humain.
Parmi les témoins devant être entendus par la commission d'enquête
parlementaire figurent un médecin américain et le dirigeant du mouvement des
Raëliens, qui ont fait part de leur volonté de cloner un être humain.
Le Dr Panos Zavos, un Grec chypriote naturalisé américain, professeur de
physiologie reproductive à l'Université du Kentucky, est membre d'un consortium
international privé de médecins créé pour cloner un être humain. Raël est le
chef controversé d'une secte canadienne qui croit aux extraterrestres.
Il n'existe aucune législation fédérale interdisant explicitement le clonage
humain aux Etats-Unis, mais l'administration Clinton avait décrété en 1997 un
moratoire de cinq ans sur toute expérience à ce sujet financée par de l'argent
public.

phd-lb/glr/bma ef


back

Retour sous index correspondant à ce type de texte :autres sectes

Retour Webpage