(St Petersburg Times, 853000 lecteurs (année 2000): http://www.print2webcorp.com/news/stpetersburgtimes/marketguide/p21.asp)

Ndt: Clearwater est cette ville de 100000 habitants sur le golfe du Mexique, où la Scientologie a acheté cash SOUS UN FAUX NOM, en 1975, le plus grand hotel de la ville, où elle a installé ce qu'elle appelle sa "Mecque". Ces "courriers des lecteurs" des 5, 6 et 9 février démontrent que malgré ses tentatives de séduction, la secte criminelle est aussi mal vue qu'aux premiers jours, plus d'un quart de siècle après.


Titre:

Extraits du Courrier des Lecteurs du St Petersburg Times [ndt: le plus gros titre en Floride, 853000 lecteurs en 2000; cf. www.sptimes.com] à l'occasion de la journée "Portes Ouvertes" de l'Hotel Fort Harrison de la secte, afin de séduire des administrateurs et officiels de la ville. La secte a offert à chacun un ou plusieurs repas estimés à 1500 F pièce.


A/

"J'applaudis Steve PRATT, notre nouvel administrateur du Comté, de ne pas avoir assisté à l'évènement, mais je suis écoeuré que les Latvalas et Everett Rice, notre Shériff de longue date , y soient allés. Les scientologues sont impliqués dans tous les aspects de la communauté, mais c'est afin de convertir d'autres clones, d'exiger plus de temps, d'acheter le 'respect', d'acheter 'l'acceptation', tout comme ils ont acheté Clearwater. Je ne m'abaisserai pas en tout cas à pénétrer ce bâtiment de païens."

Je serais bien trop génée même d'admettre que j'avais reçu une invitation, et plus encore, d'assister à ce gala "Venez, soyons amis".

Faisons savoir que cette communauté n'a jamais accepté et n'acceptera jamais cette soi-disant église." Dee Jackson, Palm Harbor

B/

"Est-ce que Clearwater a abandonné? Ca m'en a bien l'air. La Scientologie, propriétaire de l'hotel Fort Harrison, fait son show de relations publiques pour le 75e anniversaire du bâtiment historique. Certains des "patrons" du Comté n'ont pu se retenir d'aller calïner la secte. Je suppose qu'ils ont gentiment oublié les milliers de vies qu'elle a ruinées, les escroqueries immobilières, l'infiltration du système d'enseignement public dans la région de Boston, les décès mystérieux, le harcèlement des membres et des anciens adeptes.

Pourquoi diable la scientologie ne voulait-elle pas de journalistes lors du spectacle? La secte ne s'est pas améliorée: ce qu'elle a amélioré, c'est la façon de cacher ses exactions. Le reste de la planète pourrait observer les Etats-Unis, s'apercevoir qu'on a abandonné, et se demander pourquoi! Quand le cancer envahir le corps, est-ce qu'on ne fait pas absolument tout pour s'en débarrasser? Clearwater ne devrait pas oublier, ni abandonner la bataille." David Rodman, Dunedin.


C/

"Il ne s'agit certes pas de s'intéresser aux 75 ans du Fort Harrison hotel, mais plutôt, d'aller se faire des copains parmi les gens de pouvoir. Comment nos élus ont-ils pu se laisser avoir à de telles simagrées? Ca fait plus de 44 ans que je vis ici et je me souviens que le quartier du front de mer était agréable à vivre, qu'on y trouvait des magasins, et que l'hotel Fort Harrison valait le détour pour sa table. Est-ce qu'on va continuer à permettre aux scientologues de gober le reste de la ville et de la rebaptiser Hubbardville? On m'a tout l'air d'aller dans ce sens..." Shelby Sabathe, Clearwater.

D/

"La scientologie achète des pages d'annonces dans les médias, et elle tient des "galas", tentant ainsi de se redorer l'image en usant de l'aura d'un bâtiment historique de Clearwater. Mais toute l'histoire de l'hotel devrait inclure sa relation avec la scientologie. Ce groupe s'est glissé dans Clearwater sous un faux nom, les "Eglises Unies de Floride", lorsqu'il s'est offert ce bâtiment historique. Il y a près de 30 ans que le St Peterburg Times (http://www.sptimes.com) signalait les comportements scientologues frauduleux à Clearwater.

Cette prétendue église a pratiqué des opérations secrètes pour diffamer l'ancien maire de la ville, Gabe Cazares, afin de le réduire au silence pour l'avoir dénoncée en 1976: la secte n'a pas pour autant cessé son comportement répréhensibles depuis. Nous avons toujours l'homicide de Lisa Mc Pherson devant les tribunaux - c'est cette jeune femme morte "aux bons soins" du Fort Harrison. Sans compter le fait qu'on a reconnu, dans un procès de l'an dernier, que la secte avait plus de 100 caméras vidéos branchées sur les habitants d'ici. Nous avons aussi pu constater que la secte embauchait des détectives pour piéger Jesse Prince [ndt: Jesse Prince, dont le témoignage est cité dans le rapprot de la MILS fin 99] en usant de preuves fabriquées. Nous avons entendu les tribunaux déclarer que la Police municipale était dangereusement proche de la secte, et risquait sous son influence de devenir une police privée.

Bravo au Times pour avoir fait une liste de ceux qui ont choisi de dîner à Scientologie, et ceux qui ont repoussé l'offre. Espérons que les électeurs du Comté de Pinellas n'oublieront pas." Randy Enerson, Port Richey


Message-ID: <a3osfa$ave@netaxs.com>
Message-ID: <a3ri89$nf7@netaxs.com>


Voici ce qu'a répondu un scientologue, qui démontre l'état d'esprit systématique "d'attaque, attaque, attaque" de la secte, à l'exclusion de tout véritable dialogue avec les autorités.

E/


"Quand je vois des gens qui mentionnent cyniquement la "secte" comme s'ils étaient des experts, et qu'ils font partager leur animosité, çà me rappelle les troubles actuels, créés par l'intolérance, l'exclusion, la haine. Quand l'Eglise de Scientologie a ouvert ses portes pour la célébration du 75e anniversaire, elle s'est ouverte à la communauté en une sincère démonstration de ses intentions et activités menées pour le bien public.

Et dites-moi: saviez-vous que la scientologie avait expédié des cars de Ministres Volontaires qui furent très efficaces et reconnus comme tels sur les ruines du World Trade Center? [ndt: aucune photo de la zône n'a montré plus de quatre scientologues à la fois, et encore était-ce une photo prise par le photographe envoyé sur les lieux par la secte avec ses "bénévoles": le jour même, plusieurs des plus hauts personnages scientologues tentaient de profiter de la catastrophe et y réussissaient en partie; voir: http://www.antisectes.net/wtc1.htm et http://www.antisectes.net/wtc2.htm]

Je félicite donc le Maire Brian Augnst de sa tolérance et ouverture d'esprit et pour sa présence au 75e anniversaire du Fort Harrison. Une communauté unie et travaillant dans le même sens pourra améliorant les conditions de vie, en s'épanouissant et prospérant, et ce sera la meilleure défense civile américaine. Luis Colon, Belleair"


retour index textes courts