LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

L(98/0345) Biographie : Massimo Introvigne

(Texte Auteur: Réseau Voltaire)

   

    Massimo Introvigne, né le 14 juin 1955, à Rome, est avocat, aujourd'hui dirigeant
    national de l'Alleanza Cattolica et du Centro Cristiano Democratico, et professeur
    d'histoire et de sociologie des religions à l'Athénée pontifical Regina Apostolorum.
[observation: il n'y enseignerait, selon le Gris Roma, qu'une semaine par an, et cet institut n'est pas lié au Vatican]
    Cet institut est le centre universitaire des Légionnaires du Christ (cf. Le Monde
    diplomatique, décembre 1996). L'Alleanza Cattolica, quant à elle, est la structure
    italienne correspondante d'Avenir de la culture en France, émanation de
    Tradition-Famille-Propriété (cf. RV 98/214 à 98/222). Enfin, le Centro Cristiano
    Democratico est un parti politique anticommuniste, promoteur d'une Europe
    chrétienne, familiale et ultra-libérale, crédité de 3 % d'intentions de vote aux derniers
    sondages.

    En 1988, Massimo Introvigne fonde le CESNUR-Di Giovanni (Centro Studi sulle
    Nuove Religioni), dont il devient le directeur, et dont Mgr Giuseppe Casale,
    archevêque de Foggia, est le président. Cet organisme est placé sous l'autorité du
    cardinal Giovanni Saldarini, archevêque de Turin. Son secrétaire général est le
    chercheur suisse controversé Jean-François Mayer.

    Les travaux du CESNUR se veulent un approfondissement de la recherche entreprise
    par le Saint-Siège et rendue publique, le 2 mai 1986, par un " rapport provisoire sur le
    phénomène des sectes et des nouveaux mouvements religieux ". À ce titre, le CESNUR
    travaille en relation avec les organes ad hoc du Vatican : Conseil pontifical pour la
    promotion de l'unité des Chrétiens, Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux,
    et Conseil pontifical pour la Culture.

    Le CESNUR a essaimé dans le monde. Ainsi, il existe un CENERME (Centre for New
    Religious Movements), dirigé par Jack Thompson, au Selly Oak College de
    Birmingham (Royaume-Uni); un GRIS (Groupe de recherche et d'information sur les
    sectes) en Suisse, sous l'autorité de Mgr Giovanni Marinelli, prélat d'honneur de Sa
    Sainteté; un CESNUR-France, présidé par Antoine Faivre; et un CESNUR-USA,
    présidé par Gordon Melton, et rattaché à l'université de Santa Barbara.

    En 1992, Massimo Introvigne et le leader de Nouvelle Résistance, Christian Bouchet
    (cf. L'Express 18/07/96, RV 97/0056 et 97/0099), participaient au " Cercle
    d'Alexandrie ", structure ouverte placée sous l'autorité du très secret " Groupe de
    Thèbes ". Ce dernier est un groupe de contact des dirigeants de diverses organisations
    ésotériques, qui se réunissait dans des locaux du Grand Orient de France à Paris. À
    l'initiative de Bernard Teper (cf. RV 97/124), ces organisations, animées par Rémi
    Boyer et Jean-Pierre Giudicelli, furent expulsées par le GOdF en raison de leurs
    options d'extrême droite, et se reformérent ultérieurement à l'abri de la GLNF (cf.
    L'Événement du jeudi 04/11/93, et Un Bonheur mortel par Bernard Fillaire, Stock éd.,
    1996).

    Les 3 et 4 février 1996, un colloque, organisé à Paris par la revue ésotérique
    " L'Originel ", et intitulé " Racines et évolution du paganisme contemporain " se
    proposait de promouvoir un cuménisme pagano-chrétien en invitant au dialogue
    Massimo Introvigne et Christian Bouchet.

    (98/0346) Le CESNUR vu par la Commission d'enquête parlementaire belge sur
    les sectes

    Extrait du rapport de la Commission d'enquête parlementaire belge sur les sectes
    (1997). Déposition de M. Abgrall. " Il y a quelques années les sectes se sont unies au
    sein de la FIREPHIM, la Fédération internationale des religions et philosophies
    minoritaires, sorte de contrat d'assistance mutuelle entre les sectes lorsque l'une
    d'elles est mise en accusation ou menacée. Comme la FIREPHIM a rapidement été
    débusquée, les sectes ont créé une structure parallèle, le CESNUR, Centre d'études sur
    les nouvelles religions, dont le directeur est Massimo Introvigne, professeur à
    l'Athénée pontifical Regina Apostolorum, relevant du Vatican. Cet athénée a été fondé
    par les Légionnaires du Christ, mouvement très proche de l'extrême droite européenne,
    en fait une extrême droite catholique intégriste. C'est actuellement par ce relais que
    toutes les sectes européennes essaient d'obtenir une sorte de caution morale, publique
    et politique. Ce même Introvigne est, par ailleurs, responsable d'une structure
    dénommée Alleanza Cattolica, l'équivalent romain de Tradition-Famille-Propriété,
    qui est une secte d'extrême droite."

Auteur: Réseau Voltaire

back

Retour index général

Retour index apologistes