LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Critique du texte du CESNUR - Introvigne - quant aux prises de position du gouvernement français pour lutter contre les sectes


(commentaires entre parenthèses carrées - nota: le texte de 'Réforme' est retraduit de l'anglais)

 


Le titre original du texte du Cesnur est:
"Hystérie anti-sectaire en France: le président de la mission anti-sectaire française s'en prend au premier Amendement de la Constitution des USA"

[on note d'emblée la position non-neutre d'Introvigne qui parle "d'hystérie" Voir la photo de M. Introvigne:]
M. Alain Vivien, président de la Mission fraîchement établie de "lutte contre les sectes" vient de donner l'un de ses premiers interviews dans le magazine "Réforme"  (n. 2797, Nov. 19, 1998, p. 7: "Une liberté sous contrôle", by Claudine Castelnau). Voici ce qu'il dit dans un paragraphe,  "Une politique européenne".

Politique aux dimensions européennes

Enfin, le président de la mission gouvernementale en appelle à une harmonisation de la politique vis à vis du problème des sectes. il croit qu'il s'agit d'une issue "inévitable". Pourquoi? "En raison du fait que les pays latins tels la France ont pris de l'avance en matière de lutte contre les sectes par rapport aux pays anglo-saxons ou aux pays du Nord. Chez ces derniers, on rencontre fréquemment une confusion entre cultes et mouvements religiueux sectaires. Il n'est évidemment pas du ressort des pouvoirs publics de juger du contenu doctrinaire d'un mouvement, mais il existe des critères - par exemple, le respect des droits de l'homme et des principes constitutionnels , celui des grandes libertés fondamentales - qui nous permettent de savoir si un groupe est sectaire ou non."

Dans la même veine, Alain Vivien parle dans cet entretien du problème créé par les USA, qui "permettraient une liberté sans limites" et ne se permettraient pas de légiférer dans le domaine du prosélytisme, même dans le cas de mouvements largement considérés comme dangereux." Le Premier Amendement de la Constitution de 1791 empèche les législateurs de travailler sur le prosélytisme - alors que c'est là le premier domaine qu'ils devraient aborder!

Les pères de la Constitution française ont adopté une attitude différente en 1789 lorsqu'ils ont inclus, dans l'article 4 de la déclaration des droits de l'homme, "la liberté consiste à pouvoir faire ce qui ne fait pas de tort à d'autres... les limites ne pouvant être déterminées que par la loi". Alain Vivien signale que nous devrions être stricts vis à vis des Etats-Unis, du fait qu'il s'agit de la super-puissance et que leur influence est vaste. " Qu'ils aient pu écrire le premier amendement peut se comprendre, puisque les pionniers - des gens persécutés en Europe pour causes religieuses - voulaient protéger la paix religieuse. Mais de nos jours, des intérêts immenses et souvent nuisibles se cachent derrière de soi-disant cultes religieux: nous avons ici de bonnes raisons de nous opposer à nos amis américains!"

[Effectivement... nous avons bel et bien de bonnes raisons de supposer qu'un pays comme les US, dont les facteurs essentiels d'influence proviennent presque exclusivement de leur puissance économique et militaire, ne devraient pas être autorisés à continuer à vouloir imposer au monde entier

  • leur pollution - 25 % de la pollution mondiale pour 6 % de la population -,
  • leurs ingérences continuelles dans la politique d'états souverains,
  • leurs ventes d'armes à des nations totalitaires,
  • leurs attaques personnelles envers des responsables d'autres pays accompagnant des viols des traîtés internationaux de l'ONU,
  • leur défense outrageuse d'une économie aussi superficielle que spécieuse, et finalement, leurs invraisemblables propres contradictions internes, évidentes lors d'évènements comme l'Impeachment de leur Président ou  la politique agricole néfaste qu'ils tentent d'imposer aux européens:

effectivement, les Etats-Unis feraient bein d'appliquer comme maxime "la liberté s'arrète où commence celles des autres". J'aimerais aussi demander à M. Introvigne s'il pense que les sectes coercitives respectent le Premier Amendement de la constitution US!]

back

Retour index général

Retour index apologistes