Le ministère de la justice US se compromet avec la scientologie dans une affaire bidon de médecine, où la secte est à la fois juge et partie.


original anglais http://library.northernlight.com/FB20011012660000035.html?cb=0&dx=1006&sc=0#doc

le CCDH (CCHR) Floride récompense le ministère de la Justice américain, la représentation de la conférence catholique de Floride


PRNewswire 12.10.2001

CLEARWATER, Floride.

La section litige civil de la division Droits Civils du ministère de la justice US a été récompensée par le prestigieux prix des droits de l'homme du CCDH, samedi 29 septembre, pour leur oeuvre de dénonciation de la négligence résultant en décès de patients, abus commis envers des patients et nombre d'autres violations des droits de l'homme des patients, commis à l'hopital G. Pierce Wood Memorial Hospital d'Arcadia, Floride. [nota du webmaster: le prix en question n'est "prestigieux" que pour les scientologues]

Steven Rosenbaum, Responsable de la Section Spéciale des Litiges Civils du ministère de la Justice de Washington, a expliqué que son service était très fier de recevoir la récompense, ayant "travaillé épaule contre épaule avec le CCHR à garantir les droits civils de tous les américains". Le travail du Ministère de la Justice a finalement conduit la législature de Floride à établir une législation privant de financement cet établissement, et ordonnant sa fermeture en avril 2002. [notons au passage que l'essentiel du travail des scientologues dans ce domaine consiste à tenter de discréditer TOUS les établissements psychiatriques, TOUS les psychologues et TOUS les psychiatres, à l'exception de ceux acquis à leur cause criminelle]

Lawrence Keogh de la Conférence Catholique de Floride, fut aussi récompensé pour ses efforts incessants au sein de la législature de Floride, en ayant créé une conscience du public quant aux décrets qui auraient permis de faciliter la qualification frauduleuse d'enfants normaux en "enfants malades mentalement".

Les lauréats ont dit qu'ils continuaient à travailler pour les enfants et les familles.

Le banquet de remise des prix a aussi fait place au renommé neurologue psychiatre Fred Baughmann junior, qui a parlé de l'absence de science et de médecine sous-jacentes à des étiquettes psychiatriques telles que le ADHD (désordre et déficit d'attention avec hyperactivité ??), et qui a dit qu'appeler cela une maladie mentale était une escroquerie à 100 %. Ce type de "désordres" canalise 15 milliards de dollars vers l'industrie de la santé mentale pour ses diagnostics, études et traîtements.

Autre participant, représentant le CCHR/CCDH international, le Commissaire et Avocat Rick Moxon,[en fait, un de trois avocats majeurs de la secte] qui a présenté le nouveau site web de CCHR international, site fournissant une anatomie du terrorisme et du rôle de la psychiatrie dans la création de violence sans motif. Le site a été mis en place suite aux dernières attaques terroristes sur l'Amérique et peut être trouvé à [version française comprenant des critiques] http://www.antisectes.net/psychassault.htm ou en anglais , (site original mensonger de cette organisation: www.psychassault.org)

La soirée fut émaillée de références à l'épidémie des quelques 6 millions d'enfants étiquetés frauduleusement comme souffrant de maladies psychiatriques bidon telles le ADHD, ou d'inaptitudes à apprendre, ou de Désordres de Conduite, qui n'ont aucune valeur médicale mais servent globalement de ruses pratiques destinées à stigmatiser les enfants et à les exposer à de dangereux médicaments altérant les fonctions mentales. Ces médicaments ont aussi des effets secondaires nombreux et létaux. Une étude récente publiée dans le Journal de l'association médicale américaine (JAMA) a constaté que l'un des stimulants couramment prescrits lors des ADHD avait des effets plus puissants que la cocaïne [ndt: l'étude en question ne faisait que constater, sauf erreur de ma part, qu'un des composants en question avait des effets sur une durée plus LONGUE que l'effet de la cocaïne]. Le Dr Braughmann a expliqué que la communauté et les parents devaient être informés de la réalité et de la "tragédie qui se préparait".

Le CCDH a été établi en 1969 par l'église de scientologie afin d'enquèter et exposer les violations des droits de l'homme commises par la psychiatyrie. Il a permis la réforme de plus de 100 lois dans le monde [chiffre très certainement bidon et sans rapport, dans la majorité des cas possibles, avec les rares actions à succès du CCDH, ndt] , lois fournissant désormais des droits et une protection aux individus au sein du système de santé mentale.

Contactez Claudia Armas pour plus de détails au (01) (800) 782-2878.

SOURCE Citizens Commission on Human Rights

CONTACT: Claudia Armas of the Citizens Commission on Human
Rights, +1-800-782-2878

Retour sous index correspondant à ce type de texte :apologistes et relations internationales, ou: fraudes médicales de la secte

Retour Webpage