LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

COMMENT TRAITER LES ENNEMIS?

DEMANDEZ A LA SCIENTOLOGIE!

 
Ce texte est la transcription d'un sujet de l' importante émission de télévision CBS "60 minutes" du 28 Décembre 1997 à 19h45 EST. Merci à James A. Cherry pour le travail de transcription.

Traduction: Roger Gonnet, le secticide.
Il s'agit de l'application de la règle bien connue en scientologie: si vous ne pouvez vaincre l'ennemi, achetez-le... mais le CAN n'a jamais accepté d'être acheté, alors, ils l'y ont forcé "légalement", c'est à dire illégalement.
Lesley Stahl (présentateur): Il fut un temps où vous pouviez avoir accès au "CAN" [Cult Awareness Network, association anti-sectes américaine équivalant à notre ADFI] pour obtenir quelques informations quand l'un de vos enfants tombait entre les mains d'une secte; le CAN, connu depuis 20 ans comme la meilleure source de renseignements et de conseils vis à vis des groupements qu'il considérait dangereux. La Scientologie en faisait partie: on sait qu'elle n'est pas de ceux qui tendront l'autre joue.

Mais les officiels de l'église disent que la scientologie n'est qu'une religion exemptée d'impôts aidant huit millions de personnes - dont les acteurs Travolta et Cruise. Les officiels de l'église disent qu'ils n'attaquent plus leurs ennemis comme ils le firent auparavant. Mais le CAN a pourtant été mené à la faillite: ses anciens chefs désignent la scientologie.
 

De nos jours, le CAN dispose d'une nouvelle équipe dirigeante.

ASHLEY: (répondant à un appel téléphonique) Bonjour, ici le CAN...

STAHL: Désormais, quand vous faites appel au CAN pour vous informer sur une secte, il y a des chances pour que vous tombiez sur un scientologue. Ashley est scientologue, tout comme Bob. Tous ceux que nous avons rencontrés ici en sont. L'an passé, un membre de l'église a  acheté le nom, le logo du CAN et le numéro de téléphone au tribunal des faillites, pour la somme de 20000 dollars.

STACY YOUNG: C'est là un vieux rève devenu réalité pour la scientologie...

STAHL: Stacy Young en sait quelque chose: elle fut membre de l'église quinze ans durant, y compris au sein de l'élite scientologique, la Sea Org (organisation maritime). Elle travailla également à l'Office des Affaires Spéciales et dirigea le Magazine "Freedom" (en France, Ethique et Liberté). Elle quitta en 1989 et sert de consultant payé lors de procès contre la scientologie.

YOUNG: Le CAN était l'unique organisation du pays où les parents pouvaient appeler et dire "Vous savez, j'ai perdu mon fils - ou ma fille - dans une secte; qu'est-ce que je peux faire?"

STAHL: Elle dit que les scientologues s'arrangent pour détruire tous ceux qui les critiquent.

YOUNG: Si quelqu'un critique publiquement la scientologie, il devient la cible d'une campagne de harrassement, de médisances, on cherche à le ruiner financièrement; une des règles dit précisément "si possible, ruinez-le carrément".

STAHL: Elle parle d'une directive de l'église, il s'agit de la "Loi du Gibier de Potence" (Fair Game) qui explique que quelqu'un s'en prenant à l'église peut être détruit. Stacy Young et d'autres ne croient pas l'église lorsqu'elle annonce qu'elle ne harrasse plus ses ennemis. [notez en effet le nombre de messages de scientologues sur le forum alt.religion.scientology  tentant - même aujourd'hui - de détruire la réputation des critiques les plus en vue] . La scientologie prétend désormais être une religion bienveillante - à l'origine, cela s'appelait la dianétique - dotée de programmes anti-drogues, de projets éducatifs aidant les adeptes à améliorer (sic) leur confiance en eux-mêmes. Une des doctrines centrales: il y a 75 millions d'années, un tyran nommé Xenu a transporté des gens depuis diverses planètes sur la Terre, les a jetés dans des volcans, et leur a fait exploser des bombes H dessus: ce serait la cause principale de la misère humaine actuelle...

La scientologie offre d'aider les gens à surmonter ces problèmes, en leur faisant payer jusqu'à plus de 300000 F par an. C'est une des raisons qui ont poussé le Time Magazine à titrer "Une secte avide de pouvoir et d'argent" en parlant d'eux. L'une des sources d'informations principales du Time était Cynthia Kisser, directrice de l'éxécutif au CAN.

Vous disiez "La scientology est vraisemblablement la secte la plus brutale, la plus terroriste au sens classique du terme, la plus lucrative et la plus procédurière que j'ai jamais rencontrée". Vraiment violent! Est-ce que vous maintenez cette affirmation?

CYNTHIA KISSER: Plus que jamais. Je veux dire que tout ce qu'ils font prouve plus que jamais cette affirmation.

STAHL: Cynthia Kisser dit qu'une attaque "Gibier de Potence" fut entreprise contre la CAN vers 1980, et que Stacy Young en faisait partie.

YOUNG: Certains des staffs qui étaient assignés au maniement du CAN nous disaient quoi faire...

STAHL: Vous voulez dire qu'il y avait des gens spécialement désignés?

YOUNG: Oui, cétait leur seul travail.

STAHL; le CAN?

YOUNG: Oui, le Can; notre orientation globale ? Savoir ce que nous avions fait pour s'en débarrasser, quelles actions nous permettaient de discréditer les chefs du CAN, quel progrès on avait obtenu dans le démantèlement du gourpe.

STAHL: Pour y parvenir, l'église se servait de manifestations lors des conventions du CAN, de campagne de médisance payées. L'avocat Kendrick Moxon fait l'essentiel du travail légal de l'église, c'est un scientologue dévoué.

On nous a dit, M. Moxon...

Kendrick Moxon: Oui...

STAHL:...qu'il y avait une petite armée d'enquèteurs privés engagés par votre cabinet d'avocats pour trouver des crasses sur les gens du CAN, en particulier sur Cynthia KISSER, et sur tout le reste. Est-ce vrai?

MOXON: Je, euh, non, c'est faux.

STAHL: Il y a des tas de gens qui louent des enquèteurs pour trouver des crasses sur des gens...

Moxon: Non

STAHL: je veux dire que nous avons entendu--

Moxon: Je ne sais pas. Je sais-- J'ai entendu dire que des gens faisaient ça, je sais que c'est ce que font les médias, mais je ne sais pas si beaucoup d'avocats le pratiquent - je ne le fais pas.

STAHL: Il admet l'usage de détectives privés, mais pas pour fouiller les poubelles. Mais l'ex-détective Michael Shomers déclare avoir été embauché par le cabinet MOXON pour faire ce type de travail.

MICHAEL SHOMERS: Trouver les dégueulasseries, l'alcoolisme caché, l'usage de drogues, oui, c'était ça.

STAHL; la vie sexuelle?

SHOMERS: Oui, les affaires de fesse.

STAHL: les dettes bizarres?

SHOMERS: Oui, les dettes.

STAHL: Il dit avoir reçu ses ordres de mission pendant un rassemblement scientologique à Washington D.C. Un staff l'a informé sur le CAN, et lui a passé des notes qu'il a conservées. Il dit qu'on lui a ordonné d'enquèter sur le CAN et ses alliés supposés: des officiels de l'IRS et le député du Congrès Henry Waxman de Californie. On lui a demandé de trouver assez de saletés sur Cynthia Kisser pour détruire sa réputation et la faire taire par intimidation.

Cela dit "Danseuse seins nus dans la boite "Blue Note" à Tucson, Arizona - Cynthia Kisser".

SHOMERS: En effet.

STAHL: Avez-vous enquèté à ce sujet?

SHOMERS: Oui, en effet.

STAHL: Est-ce qu'elle dansait seins nus?

SHOMERS: Non

STAHL: Avez-vous dit à l'église de scientologie--

SHOMERS: Oui, je l'ai dit

STAHL-- que ces allégations étaient  des mensonges?

SHOMERS: Oui, je le leur ai dit.

MOXON: J'ignore si elle dansait seins nus ou non...

STAHL: Avez-vous dit au producteur de l'émission que vous n'y croyiez pas?

MOXON: J'ai dit à votre producteur que je pensais, à voir Cynthia Kisser, qu'il était peu probable qu'elle ait pu faire ça, étant donné son aspect.

STAHL: Pourtant, malgré votre point de vue et les preuves de l'enquèteur Shomers, Moxon, qui est également ministre de l'église, a persisté dans ce sens.

Moxon: Je veux dire que j'ai obtenu une déclaration indiquant qu'elle l'avait vraiment été...

STAHL: je ne peux croire  que vous continuiiez à penser ça!

Moxon: Pourquoi donc? C'était une des affirmations...

STAHL: Mais vous-même, vous dites que vous ne le pensiez pas : c'est de la médisance pure!

Moxon: Euh, ça --  Lesley, on a une déclaration d'une femme qui jure qu'elle était danseuse seins nus--

STAHL: Avez-vous été danseuse seins nus?

KISSER: Non, et ensuite cette personne a dit qu'elle s'était rétractée; elle a publié une rétractation.

STAHL: Kisser dit que la scientologie s'est aussi servi de ces publications pour étiqueter le CAN de criminel, puis elle a contacté la police et les membres du congrés en émettant des accusation précises. Le Président de l'église de scientologie, Heber Jentzsch,  nous a réïtéré ces accusations.

HEBER JENTZCH: Kidnapper des gens, les retenir contre leur gré, les frapper avec un flingue, et les maisons de sécurité où ils retiennent les gens contre leur gré, violer leurs victimes, ce genre de choses.

STAHL: Jentzsch accuse le CAN de kidnapper les gens pour les faire sortir des sectes, puis d'essayer de les déprogrammer. Les défenseurs de cette pratique appelent ceci "opérations de sauvetage" - elles sont légales lorsqu'il s'agit de mineurs de moins de 18 ans. Mais la scientologie dit que le CAN est impliqué dans des déprogrammations d'adultes; ils nous ont envoyé des tonnes de documents pour exemples, y compris une déclaration sous serment d'un ancien déprogrammeur nommé Mark Blocksom.

MOXON: Je l'ai ici.

STAHL: mmmm,

MOXON: Mark Blocksom dit avoir été impliqué dans nombre de kidnappings, l'un d'eux avec Cynthia Kisser, lorsqu'il travaillait pour le CAN. Il a reçu plusieurs demandes d'action du CAN, la plupart venaient du CAN, dit-il.

STAHL: Nous avons donc recherché Mark Blocksom pour lui poser des questions.
Comment décririez-vous la déclaration sous serment en question?

MARK BLOCKSOM: Elle est arrangée, c'est le moins qu'on puisse dire: ce n'est pas vrai.

STAHL: Vous avez menti ?

BLOCKSOM: Oui, j'ai menti.

STAHL: Pourquoi avez-vous menti?

BLOCKSOM: J'ai vu ça comme une façon de, disons, de payer mes besoins...

STAHL: Il dit qu'il était accro aux drogues lorsqu'il a signé cette déclaration voici cinq ans, quand un des détectives privés embauchés par Moxon l'a contacté. Blocksom prétend qu'il devait y avoir de l'argent à la clé, mais n'a jamais rien reçu, s'il pouvait impliquer le CAN et Cynthia Kisser dans une déprogrammation illégale. Désormais guéri et sobre, Blocksom veut avoir le nez propre.

BLOCKSOM: Oui, j'ai parlé à Kendrick Moxon voici quelques temps.

STAHL: Lui avez-vous dit que vous aviez menti?

BLOCKSOM: Oui, et ça me fiche en colère qu'il continue à se servir de cette déclaration comme outil de propagande pour s'en prendre au CAN.

STAHL: Mais l'église accuse le CAN d'imposer ce changement de témoignage à Blocksom. Pour sa part, le CAN dit qu'il n'autorisait pas les déprogrammeurs à venir à ses conventions, il nie avoir été impliqué dans des déprogrammations illégales, et n'a d'ailleurs jamais été poursuivi pour crime. Même Michaël Shomers, le propre enquèteur de l'église, n'a pu trouver la moindre preuve.

Avez-vous pu trouver qu'ils étaient impliqués dans des déprogrammations?

SHOMERS: Je n'en ai jamais entendu parler, par qui que ce soit, à aucun moment.

STAHL: Ont-ils mentionné la déprogrammation?

SHOMERS: Non.

STAHL: Alors, quand ils recevaient vos rapports en scientologie, est-ce qu'ils étaient mécontents?

SHOMERS: Oui, il fallait qu'il y ait quelque chose, il devait y avoir quelque chose... Ils en étaient sûrs. Mais il n'y avait rien du tout, c'est tout.

STAHL: Cynthia Kisser dit que l'assaut final de l'église à commencé lorsque des centaines de scientologues de partout dans le pays ont commencé à écrire pratiquement la même lettre, en demandant à devenir membres du CAN. Dans la demande de l'église, il y avait ces instructions "Réécrivez ceci avec vos propres mots". Craignant alors que l'église ne prenne le contrôle du CAN, Cynthia Kisser a refusé ces demandes.  L'église a ensuite fait un barrage de poursuites en justice contre le CAN, des membres individuels l'accusaient de discrimination religieuse.

KISSER: J'ai eu douze procès en une semaine! Je n'ouvrais pas la porte qu'un huissier m'en présentait un! Ils déposaient plainte partout dans le pays, prtatiquement en même temps.

STAHL: En tout, le CAN a pris plus de cinquante procès. Bien que la majorité ait fait l'objet de non-lieu ou démis,  ou aient été gagnés par le CAN, elle dit que ça leur a coûté cher en frais, près de deux millions de dollars, et ça les a menés au bord de la faillite.

Est-ce que vous concéderiez, Révérend Jentzsch, qu'une partie des poursuites consistait simplement à faire taire le CAN?

JENTZSCH: Je dirais que les gens qui portaient plainte voulaient vraiment que quelque chose soit entrepris contre le CAN. Qu'est-ce que vous feriez si on tentait de vous détruire?  Imaginez que vous soyez juif...

STAHL: Mais vous ne dites rien...

JENTZSCH: si vous êtes, si vous êtes Juif, enfin, aucun juif ne se plaindra que la parti nazi ait disparu. Si vous êtes afro-américain, vous n'allez pas pleurer si le KKK disparaît. Je ne vais pas pleurer sur la mort du CAN, vous voyez? c'était un groupe vicieux...

STAHL: Ce n'est pas ce que je vous demandais...

JENTZSCH: Ils cherchent à vous détruire...

STAHL: Ma question était la suivante: concéderiez-vous le fait que ces poursuites n'étaient qu'une tentative délibérée pour intimider le CAN et le faire taire?

JENTZSCH: Pas le moins du monde.

STAHL: Bon, vous n'allez quand même pas nous faire croire que brusquement, ces 30 ou 50 procès jaillis de la boite de Pandore...

MOXON : pas du tout...

STAHL: il a fallu...

MOXON: Ils ne sont pas nés du hasard. Une série de scientologues est venue nous voir pour nous dire "Je me sens l'objet de discrimination de la part du CAN". Nous avons ces plaintes...

STAHL: Eh, une seconde:

MOXON: --- dans l'ordinateur...

STAHL: qui leur avait dit de faire ça?

MOXON: Je, beu, oh, qui leur avait d'abord dit de rejoindre le CAN, vous voulez dire?

STAHL: Ouais,

MOXON: Je, je ne sais pas. C'est une sorte de mouvement de la base scientologue, ils voulaient pouvoir dialoguer avec le CAN.

YOUNG: Cinquante personnes partout dans le pays, qui décident brutalement à l'unisson "on va faire un procès au CAN"? Je n'y crois pas, ce n'est pas comme ça que ça se passe.

STAHL: Stacy Young dit qu'elle était là quand on discutait des activités contre le CAN.

YOUNG: Une fois qu'ils ont pris le CAN en ligne de mire, ce n'était plus qu'une affaire de temps avant qu'on puisse trouver quelque chose pour les faire disparaître.

STAHL: Ce quelque chose, ce fut la déprogrammation de Jason Scott, un membre scientologue de 18 ans, mais extrait de chez les Pentecôtistes à Washington en premier lieu. Un des gars du CAN a recommandé à la mère de Jason de faire appel à un déprogrammeur qui a kidnappé Jason Scott. Le CAN n'a pas été poursuivi dans l'affaire, et le déprogarmmeur qui l'avait été fut acquitté. Jason dit qu'un des avocats de chez Moxon lui a alors recommandé de faire un procès civil.

JASON SCOTT: C'est un truc "Ca vaut des millions, ça, allons-y".

STAHL: Est-ce qu'ils vous ont dit précisément de porter plainte contre le CAN?

SCOTT: MMmmm, oui, c'était le déclencheur;" le CAN; il fallait l'avoir."

STAHL: Alors, Jason a porté plainte, et bien que le CAN ait insisté sur le fait qu'il n'avait rien à voir avec la déprogrammation, le jury n'a pas été d'accord; le juge a donc tranché, et les 1,8 million de dollars que le CAN devait payer à Jason l'a contraint à la faillite.

ASHLEY: [répondant à un appel téléphonique] : Allo, ici le CAN...

STAHL: Et c'est ainsi que lorsque vous rendez visite au nouveau QG du  CAN à Hollywood, vous pouvez découvrir toutes les merveilles que fait l'église.

Depuis que Stacy Young a commencé à parler, elle croit que l'église a entrepris une attaque "Gibier de Potence" contre elle, tentant même de saboter son affaire, un petit sanctuaire bénévole pour la sauvegarde des animaux à Seattle. L'église nie.
Pour notre part, nous nions l'accusation de l'église qui prétend que nous aurions un conflit d'intérêts dans cette affaire, sous prétexte que la tante du producteur Richard Bonin est impliquée dans un procès contre l'église. Bien que cette afirmation soit exacte, la Tante Leta n'a rien à voir avec cette émission.


 
back

Retour index général

Retour index textes médias