LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Les Forums Internet ne meurent jamais!

sectes - scientologie - Cavalry Chapel alt.religion.christian.cavalry-chapel : il n'y a pas que les scientologues à s'être fait piéger dans les groupes de news


Une fois qu'un groupe de news a dmarré, plus moyen de l'éteindre!

article publié à l'origine dans Netly News le 14 juin 1996

L'église de scientologie a appris la leçon en constatant avec horreur le forum news:alt.religion.scientology. En janvier 1995, l'avocate scientologue Helena Kobrin essaya de détruire le groupe de news, mais en fut empèchée par différents administrateurs systémes (sysadmins) qui lui redonnèrent aussitôt vie. C'était le premier coup d'une longue salve entre la sciento et ses détracteurs, dont les péripéties ne cessèrent de se compliquer.


Près d'un an après le debut de l'épisode scientologie, une nouvelle explosion menace; elle implique la Cavalry Chapel, un groupe d'églises bâties sur la Bible, le pentecôtisme et la croyance que la fin du monde serait pour bientôt, un groupe fort de quelques 600 organisations dans le monde.

Il y eut une période durant laquelle le groupe avait son heure de télévision hebdomadaire, sa station de radio, son université biblique et ses deux sociétés de disques expédiant le message du "pasteur Chuck" Smith depuis Costa Mesa, Californie - la terre des débuts du mouvement Jésus. Smith était le chef. Les membres fonçaient dès l'ouverture des portes quand le Pasteur arrivait, suivis de convertis à longues chevelures prèts à planer sur Dieu. L'église a quelques 30000 membres rien que dans le Comté d'Orange, en Californie.

Puis arriva le chanteur de Gospel George Hillman. Il décida qu'il fallait se servir d'Usenet pour construire un lien entre les membres des diverses congrégations. Il créa donc l'année passée news:alt.religion.christian.calvary-chapel. Grave erreur! dans les jours qui suivirent, sa vision d'une amicale confraternité chrétienne croulait sous l'anarchie des groupes de news, tandis qu'entraient en scène des semeurs de troubles et d'anciens membres devenus critiques venus squatter cet endroit virtuel.

Hillman posta une liste de règlements qui furent aussitôt ignorés, tout comme ses tentatives pour policer le forum. "C'est notre groupe avec NOS règles et il nous est utile à NOUS, les gens de Cavalry Chapel et leurs visiteurs"...tenta-t'il d'expliquer à ses détracteurs - hum, il oubliait seulement qu'on était sur Usenet, le pôvre!

La situation ne fit qu'empirer: les accusations volaient bas, expliquant que pasteur Chuck n'était qu'un dictateur et qu'un autre abusait. Pensant peut-être retrouver la sécurité derrière le nombre, Hillmann alla rendre visite au pasteur Pulley de la Cavalry Chapel d'Old Bridge, dans le New Jersey. Il essaya d'obtenir que quelques membres passent sur le forum. Mais ils ne supportaient pas la rancoeur ambiante du forum. Pulley, qui ne cessait de répéter des sermons sur l'apocalyspe prochaine via WMCA, station radio new-yorkaise, explique que tout cela n'était pas vraiment une idée géniale. "Les adeptes ordinaires se faisaient massacrer: ils ne sont pas habitués aux escarmouches virulentes, " a-t'il confié à Netly News. Là-dedans, ce sont des gens qui haïssent l'autorité, je crois."

Hilmann décida donc jeudi dernier de détruire sa création. "Nombreux sont les pasteurs de Cavalry, moi inclus, qui sommes très ennuyés du contenu de ce groupe, " dit-il, tandis qu'il essaie de démolir son fils spirituel. "On a démarré ça sans rien leur demander, et voilà désormais que Cavalry est forcé à la défensive. Mes actions n'étaient pas méchantes; on m'a demandé de faire sauter le groupe depuis liongtemps, mais j'ai espéré que ça s'arrangerait..."

Et Hillman a donc essayé d'imposer sa décision d'en finir avec alt.religion.christian.calvary-chapel, à un auditoire qui se moquait de lui. "Chacun doit se rendre" compte ici des étapes nécessaires pour en finir avec ce forum, dit-il; on a blessé bien trop de personnes, on les a trompées, on a déformé ce qu'elles disaient, mais la vraie raison pourrait être que nul à Cavalry Chapel n'a besoin du soutien d'un tel forum public. La présence de Cavalry devrait plutôt s'aligner au style du Ministère de Cavalry.

Mais hélas pour lui, sa tentative de couper court à la critique de Cavalry Chapel n'a pas mieux réussi que celle d'Héléna Kobrin lorsqu'elle voulut détruire le forum alt.religion.scientology. Si par hasard vous arriviez à convaincre l'oreille d'un sysadmin compatissant d'effacer un newsgroup que vous avez créé, ce qui est plus que douteux, un autre passera derrière et rétablira aussitôt le groupe. Voilà donc Hilmann écrasé par son propre Frankenstein, un groupe qu'il a créé et qu'il est incapable de contrôler. Ca fera peut-être baisser les ventes de son dernier CD Rom, mais ça ne fera probablement pas de tort à son dernier projet, une sorte de cyber-église sur le Net. Qui sait. En attendant, Hillman est très lassé d'Usenet.

"Usenet n'est pas un endroit où aller, nous confesse-t'il. Mais bon, on a cru bien faire, dans l'intérêt de Cavalry Chapel."

Rev. Chris Stamper
-- CHRIS STAMPER

back

Retour index général

Retour index textes relations sectes-internet