La scientologie violant encore les dossiers des "confessions" de ses clients en 2000...

Over one month ago this web page
http://www.religiousfreedomwatch.com/extremists/cisarj1.html
published the following statement:

Il y a environ un mois, sur la page web http://www.religiousfreedomwatch.com/extremists/cisarj1.html était publiée l'allégation qui suit:



"Cisar was involved in selling illegal drugs just prior to and during
his tenure in the Navy".

"Cisar a été impliqué dans un trafic de drogue juste avant son engagement dans la Navy".



After I asked the webmaster to remove the libelous statement and s/he
complied, I received a response from the webmaster of that page, which
included the following:

Après avoir demandé au webmaster d'ôter cette affirmation diffamatoire et qu'il ait obéï, j'ai reçu une réponse du webmaster de cette page, qui disait:



"We disagree that the statement is libelous based on the evidence we have.
Your memory appears to be faulty and contradictory with prior statements
you made on this subject."

"Nous ne sommes pas d'accord sur le caractère diffamatoire de cette affirmation en raison des preuves que nous possédons. Il semble que votre mémoire soit défaillante et en contradiction avec des propos que vous avez tenus à ce sujet".



I fully agree that the above libelous statement appears "contradictory
with prior statements" I made to my Scientology auditor. However faulty
my memory may be, I also remember that I quite frequently lied to my
Scientology auditor. As far as I know, the only record that was kept of
statements of this sort was my auditing records. It has been more than 30
days now, and no evidence has been presented that the libelous statement
originated from anywhere else than my auditing records of a quarter
century ago.

Je suis tout-à-fait d'accord sur le fait que cette affirmation diffamatoire paraisse "contradictoire avec les propos que j'ai pu tenir auparavant" à mon auditeur en Scientologie. Mais même si ma mémoire n'est pas parfaite, je me rappelle tout de même que j'ai souvent menti à mon auditeur en Scientologie. Pour autant que je le sache, le seul enregistrement de ce genre d'allégation qui a été conservé, est mon rapport d'audition. Cela fait maintenant plus de trente jours, et aujourd'hui aucune preuve ne m'a été présentée sur l'origine de cette allégation autre que provenant du rapport d'audition de préclair que j'ai effectée il y a plus d'un quart de siècle.



Instead, the libelous statement was removed from the site. Scientology
has NO HOPE of proving in a timely manner that the origin of its libelous
statement on me was from any place other than my auditing records.

Aù-lieu de cela, la diffamation a été ôtée du site. La Scientologie n'a AUCUN ESPOIR de prouver à temps que l'origine de la diffamation me concernant vient d'ailleurs que de mes dossiers d'audition.

The only other way the webmaster could have know about my prior statements
would have been from former Scientologists. However, practicing
Scientologists do not make it a habit to talk about selling drugs to each
other. Now I'll proceed to the truthfulness of the libelous statement.

La seule façon dont le webmaster aurait pu avoir connaissance de telles allégations est par d'anciens scientologues. Cependant, les scientologues pratiquant n'ont pas l'habitude de discuter de drogue entre eux. Maintenant, je vais démontrer le manque de véracité de ces allégations diffamatoires.


1. I have never been charged, much less convicted, of any crime.
Verbally accused, yes, but nothing that anyone has ever deemed to be of
any consequence.

1. Je n'ai jamais été accusé, encore moins mis en examen pour aucun crime. Accusé verbalement, certainement, mais rien d'autre qui ait la moindre importance.


2. On more than one occasion, the FBI contacted all my close friends that
knew me before I went into and while I was in the Navy. I had them listed
on security forms. At the time my friends were contacted, they all gave
me good recommendations. That is what they told me and I believe them.

2. A plus d'une occasion, le FBI a contacté tous mes amis proches qui me connaissaient avant que je rentre dans la Navy ou pendant que j'y étais. J'avias donné la liste de mes amis sur le formulaire de sécurité. Lorsque mes amis ont été contactés, ils donnèrent tous de bons renseignements à mon sujet. En tous cas c'est ce qu'ils m'ont dit et je les crois.


Now Scientology has had over four full weeks to substantiate their false
propaganda on me, but all its dirty tricks department can do is sit and
grin. :-) If they got their libel from an official criminal record, why
haven't they webbed it? Just give to Gunbunny, who has recently been
demoted to psych-buster; he'd do it. How about if the libel is from a
newspaper? That would have been even easier. If it is from a living
human being, that person has not made a credible statement to back up the
previous false data within a reasonable time frame, even though failure to
do so lends credence to the theory that Scientology uses confidential
auditing records for extortionary purposes.

Maintenant, la Scientologie a eu plus de quatre semaines pour conforter sa propagande mensongère à mon encontre, mais son départements des sales affaires, ne peut rien faire d'autre que faire la grimace. S'ils ont tiré leur diffamation d'un quelconque dossier officiel sur une affaire criminelle, pourquoi ne le mettent-t-ils pas sur le Web? Ils n'ont qu'à le donner à Gunbunny (un des participants de ARS), il a été recemment constaté qu'il était un critique des psychologues, il s'en chargerait. Maintenant, si la diffamation venait d'un journal? Ca serait encore bien plus facile. Si cette diffamation émane d'une personne et que celle-ci n'a pas fait une déclaration crédible pour soutenir les versions fausses antérieures dans un délai raisonnable, cela a aussi tendance à conforter la théorie que j'ai et qui dit que la Scientologie se sert de dossiers confidentiels d'audition dans le but de faire chanter.



Due to the fact that I gave Scientology auditors misleading information
which led to non-factual conclusions being published by OSA on my DA page,
the first week Scientology's DA page on me was webbed, I was 99 percent
certain that Scientology culls information from auditing sessions for its
DA reports. The next week 99.9 percent, the next week 99.99 percent and
so on. Now, this is so close as to be virtually 100 percent certain.

En réalité, étant donné que j'ai donné aux auditeurs en Scientologie des informations de façon à les tromper et à les conduire à faire des conclusions fausses publiées par OSA sur ma page de DA (Technique de l'agent mort utilisé par la secte), dès la première semaine où la page en question était mise sur le Web, j'étais certain à 99% déjà que la Scientologie tirait ses informations de scéances d'auditions pour effectuer ses rapports de l'agent mort. La semaine d'après j'en étais sûr à 99.9% et la semaine d'après à 99.99% et ainsi de suite. Aujourd'hui, c'est à 100% que j'en suis certain.



I'm positive Scientology has witnesses to me making statements from which
it could be concluded that I was involved in wrongdoing. They are or were
Scientology auditors.

J'affirme que la Scientologie a sous la main des témoins prêts à faire des déclarations m'incriminant dans des affaires. Ces gens sont, ou ont été des auditeurs de Scientologie.


If OSA would have actually had valid substantiation on me to begin with -
which they were not afraid to show the public - they could have presented
it without ever giving it a second thought.

Si l'OSA de la secte avait eu le moindre support valable à mettre en route - éléments qu'ils n'auraient pas craint de divulguer au public - ils s'en seraient servi sans la moindre hésitation.


When I saw the false information OSA had on my DA page, I REPEATEDLY made
a LOT of noise because I knew there was no documentation for it, other
than what was in my pre-Sea-Org auditing folders.

Lorsque j'ai constaté la fausse information qu'OSA a publié sur ma page de DA (de l'agent mort), j'ai SANS CESSE REMUE L'AFFAIRE parce que je savais qu'ils n'avaient aucuns éléments là-dessus, autres que ceux qui pouvaient se trouver dans mes dossiers d'auditions antérieurs à l'Organisation Maritime (la Sea-Org).


Joe Cisar, Xenu apologist

What tripped Scientology's trigger?
http://www.innernet.net/joecisar/trip0000.htm
Media, read what made me Scientology Public Enemy nbr. 46
http://www.xenu.net/archive/thesis/cisar-home.html