Bush continue à violer la Constitution US en accordant des fonds fédéraux à des "religions" 

 

http://www.sptimes.com/2003/02/11/Opinion/More_church_state_ent.shtml

Un éditorial du Times

Davantage d'implication de l'état dans la religion


© St. Petersburg Times
11 février 2003


L'une des priorités de politique interne du président Bush consiste à distraire des impôts des services sociaux laïques pour les reverser à des organisations d'origine religieuse.

Il s'est servi de ses pouvoirs à l'exécutif pour créer un office spécifique dans sept agences fédérales, destiné à encourager et promouvoir un flux financier fédéral en direction d'organisations religieuses travaillant dans le domaine social, la désintoxication des toxicomanes ou autres programmes sociaux. Bush a écarté les questions que ceci pose quant à l'implication de l'Etat dans la religion.

Le dernière avancée de l'administration, c'est une décision de permettre aux organisations religieuses l'usage de fonds fédéraux pour rénover des locaux cultuels, pour autant que la structure en serait utilisée pour des services sociaux. L'administration annonce qu'il s'agit simplement d'équilibrer ce domaine d'activité en permettant aux organisations affiliées à des religions d'obtenir les mêmes avantages du gouvernement que ceux auxquels les autres groupes ont droit. Mais ce que le président paraît avoir oublié, c'est que le Premier Amendement** interdit au gouvernement d'utiliser ses droits d'imposition pour supporter la religion.

Le Président a montré peu d'empressement à considérer ce principe. Il veut manifestement que le gouvernement finance la religion à un dégré qu'on n'a jamais observé aux USA depuis la naissance de l'Union. L'an passé, il a défié la volonté du Congrès et unilatéralement accordé aux programmes basés sur des croyances le droit de choisir leurs employés sur la base de leur religion, tout en pouvant continuer malgré cela à concourir pour l'obtention de ces fonds fédéraux.

La dernière proposition de financement de l'administration offrira ouvertement des fonds du Ministère de la Construction et du Développement Urbain à des groupes religieux, pour des projets immobiliers de construction ou d'amélioration. L'an passé, les finances de ce ministère étaient de l'ordre de 7,7 milliards de dollars.

Sur ordre de Bush, les organisations religieuses peuvent demander ces fonds pour acquérir, construire ou rénover des bâtiments, même si le gros de la structure sert à des fins religieuses. Ces locaux à double usage recevraient l'argent des impôts à proportion de la structure dont l'usage serait social. Les Officiels donnent l'exemple d'une église opérant une unité de conseils dans le sous-sol. Le coût de cette part de l'édifice pourrait être payé par le gouvernement.

Comment le gouvernement s'assurera-t'il que les espaces créés au moyen de l'argent des impôts ne servira pas à des activités religieuses? Le Député Barney Frank, Démocrate, Massachussets, a demandé illico: "Est-ce que'on va créer un Inspecteur général qui pourra mettre des gens en examen sous prétexte qu'ils ont célébré la Bar-Mitzvah?"

Et qui recevra les fonds? Est-ce que les scientologues, les Hare Krishnahs et les Wiccans auront droit aux mêmes finances que les églises principales? Ou bien le gouvernement trouvera-t'il un moyen d'aider des groupes défavorisés en leur payant des constructions?

La clause "religion" du Premier Amendement a été mise en place afin de protéger la religion d'une implication excessive et donc, d'un contrôle exercé par l'état. En acceptant de l'argent fédéral pour construire des bâtiments en partie religieux, en partie "étatiques", la communauté religieuse invitera Cesar à porter des jugements qui ne devraient pas lui incomber.

C'est là une extension troublante de ce qui est déjà fort suspect sur le plan de la Constitution. Si le Congrès ne s'en occupe pas, les tribunaux devraient s'y atteler.


**Premier Amendement de la Constitution US, clause religieuse:

Le Congrès ne fera aucune loi respectant un établissement de religion, ou prohibant l'exercice d'une religion; ...

Retour sous index correspondant à ce type de texte : sectes et politique internationale

Retour Webpage

Recherche? MAIL