Justice: "lavage de cerveau par un secte" comme moyen de défense? 

 

:

Justice: "le lavage de cerveau par une secte" comme moyen de défense?

(Un article original de Rick Ross, CultNews.com)


La Gazette de Taunton rapporte cette semaine que Karen Robidoux a été jugée non-coupable de meurtre après la mort de son enfant.

Cette mère du Massachussets était accusée d'avoir affamé son bébé Samuel, qui en mourut.

Le père de la jeune femme, Jacques, fut accusé du meurtre en 2002 et condamné à perpétuité.

Mais l'avocat de la mère, Me Joseph Krowski, a plaidé en défense que c'était le "lavage de cerveau" qui avait influencé le comportement de Karen Robidoux.

Sa plaidoirie a évoqué le fait que sa cliente avait été transformée en victime, abusée et finalement contrôlée par le biais d'une obscure secte menée par son beau-père Roland Robidoux, secte intitulée "The Body".

La soeur ainée de Karen a déclaré à la Presse qu'il y avait deux victimes: Karen et Samuel.

Après en avoir délibéré sept heures durant, le jury a admis les arguments de la défense et des témoins, acquittant la mère de l'accusation de meurtre, mais la déclarant coupable du délit de coups et blessures.

Le président du jury déclara après coup au Boston Herald qu'il s'agissait d'un verdict qui ne rencontrerait peut-être pas les faveurs du public, puisqu'un enfant était mort, mais nous pensons que Karen Robidoux n'a pas eu l'intention de tuer son bébé."

Il ajouta ensuite pour NBC: "Nous pensons qu'elle a été maintenue prisonnière sur le plan psyhologique, concluant "Elle a assez souffert ainsi".

Les agendas privés tenus par un membre de la secte ont été rendus publics après le verdict, démontrant mieux encore le contrôle total exercé par Roland Robidoux sur ses adeptes.

"Papa [Roland Robidoux] croit que la fin est pour bientôt. Nos prières ne doivent pas demander la guérison de Samuel, mais que les désirs de Dieu soient accomplis. Que pouvons-nous pour Samuel? Rien. Dieu est le maître. Nous sommes ses serviteurs," écrivait l'adepte de la secte.

La mère, qui a quatre enfants, a été condamnée à une peine faite en préventive et a quitté le Tribunal libre.

Elle a déclaré sur les marches du Palais de Justice: "Je suis contente que la porte de ce cauchemar soit refermée".

Le Dr Millard Bass, le célèbre Médecin légiste, l a déclaré que ce procès de grande ampleur affecterait tous les procès impliquant des sectes. On a démontré ici ce qui se produit lorsqu'on lave le cerveau de quelqu'un."

L'an passé en Virginie, un autre jury en était arrivé à la même conclusion au sujet du sniper de Washington, Lee Malvo. Ses avocats avaient soutenu que leur client avait subi un "lavage de cerveau."

La défense du jeune homme avait plaidé qu'il était dominé et contrôlé par son mentor John Mohammed.

Tandis que Mohammed était condamné à mort, Malvo échappa à la peine suprème et fut condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

Fin 2003, un juge estima, lors d'un intéressant cas de garde d'enfants jugé en Caroline du Nord, que le
WOFF (Compagnonnage du Monde de la Foi) exerçait un "contrôle total sur l'esprit, le corps et le mental de ses membres, adultes ou enfants."

WOFF, que dirige Jane Whaley, avait été qualifié de "secte".

Le juge de Caroline du Nord conclut "l'environnement créé par le WOFF provoque des effets néfastes sur la santé, la sécurité et le bien-être des enfants", et il ordonna donc qu'on les enlève au groupe.
[ndt:voir ce que dit le Juge dans une affaire similaire concernant la scientologie, ndt: www.antisectes.net/latey.htm]

Admettant l'an passé de façon tacite le "lavage de cerveau" d'une secte, un autre juge de Californie demandait qu'une femme accusée de la mort de son jeune enfant soit "déprogrammée" .

Le même juge condamna le chef de la secte à 16 ans de prison, tandis qu'il relaxait deux de ses adeptes des accusations pesant contre eux.

La mère écopa de onze ans de prison et déclara au tribunal "Le contrôle mental existe pour de bon."

CultNews rappelle que l'apologiste des sectes professionnel Dick Antony était impliqué dans les deux procès de Californie et de Caroline. Dick Antony, psychologue, est bien payé pour son travail, mais il a complètement loupé son affaire pour ces deux clients-ci.

Si l'on en juge par les arguments de l'accusation dans le cas Robidoux, ces gens recevaient semble-t'il des conseils d'un spécialiste du genre d'Anthony.

Mais le verdict Robidoux peut s'avérer l'un des pires coups portés aux sectes et à leurs apologistes; il est probable qu'on le citera désormais comme preuve du "lavage de cerveau".

Il est bien possible que 2003 ait été l'une des pires années pour les sectes et leurs apologistes.

Elles ont même tenté de se débarrasser de l'argument "lavage de cerveau" dans l'affaire du kidnapping de la victime Elisabeth Smart.

Mais le public continue à comprendre cet argument après les suicides de Jonestown, Waco, et Heaven's Gate. Ce n'est plus aussi mystérieux que ce le fut lorsque Charles Manson et ses adeptes furent jugés pour leurs meurtres en Californie.

Les européens ont bien compris aussi le phénomène du lavage de cerveau lors des suicides de l'ordre du Temple Solaire en Suisse. Et les japonais ont bien été contraints à constater cette réalité après les assassinats commis par la secte Aum (gaz empoisonnés dans le métro).

Quant à Joseph Kibwetere, les vagues des centaines de meurtres en Ouganda ont une fois de plus démontré le pouvoir du lavage de cerveau des sectes.

Est-ce qu'il faut ajouter Osama Ben Laden parmi ceux qui utilisent ce moyen pour transformer leurs adeptes en outils de terrorisme?

Les sectes et leurs apologistes ont de plus en plus de mal à convaincre qui que ce soit que le lavage de cerveau n'est que billevesées ou "simple théorie"

Le verdict Robidoux en est la preuve.




[Posted by Rick Ross at 12:41 PM][Link]

Retour sous index correspondant à ce type de texte : généraux (procès)

Retour Webpage