LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

La Secte - secte armée pour la guerre - Chroniques d'une "religion" Commerciale à Irresponsabilité illimitée".  Editions Alban

Autres revues du livre




LE CHRISTIANISME

N°714 - SEMAINE DU 5 AU 11 DECEMBRE 1999

LA SECTE


La secte - secte armée pour la guerre - Chronique d'une "religion" commerciale à irresponsabilité illimitée par Roger Gonnet - Editions Alban - 275 pages -129 F


Il ne faudra pas chercher dans le livre de Roger Gonnet une présentation dépassionnée de la Scientologie. Il en fut un cadre, créateur d'une franchise scientologue à Lyon, et l'a quitté en 1982. Par son livre, et son site internet, Roger Gonnet s'est lancé dans un combat sans merci contre son ancienne Eglise. Le ton mêle l'indignation et l'ironie mordante notamment par la multiplication des jeux de mots ("scientofraude, scientochimère, $cientofric, extrême ponction administrée aux portefeuilles, Ububbard..")


Hubbard, le fondateur ? I1 a créé la scientologie pour s'enrichir, a menti sur ses origines familiales et son passé. Drogué, buveur, responsable d'escroqueries et de faillites frauduleuses, bigame, misogyne, sadique avec ses femmes, raciste, annonciateur en 1964 de la fin du monde dans les cinq ans qui suivraient.


La dianétique et la scientologie ? Hubbard n'était même pas l'inventeur des mots. Il s'agit de faire de l'argent grâce à des tests de personnalité conçus pour manipuler les gens, des tests de quotient intellectuel faussés, l'enfermement des adeptes dans un langage spécifique qui les isole du monde, un électromètre sans fiabilité, la multiplication des auditions, cours et autres produits à vendre, de plus en plus chers. Ses méthodes thérapeutiques sont présentées comme inefficaces dangereuses (voir le passage sur les irradiés de Tchernobyl...)

La Scientologie, une religion ? Elle ne se présente ainsi que là où ça l'arrange. Elle fait peu de cas de Dieu, se présente successivement comme chrétienne puis bouddhiste, plaque un masque religieux sur des activités profanes : le pape Mac Master n'a eu qu'un rôle éphémère ; les franchises commerciales sont devenues des missions scientologues, "l'auditeur" est appelé "conseil pastoral", les techniciens auditeurs : "ministres". Hubbard et ses collaborateurs ne se présentent pas comme des religieux, mais comme des officiers de marine en uniformes, portant des grades de type militaires.

L'Eglise de Scientologie ? Une machine bureaucratique, si obsédée de statistiques et obnubilée par la croissance que les responsables locaux faussent les chiffres pour éviter les sanctions et que l'Eglise elle-même surévalue ses activités et le nombre de ses adeptes. La paperasse, les courriers, des frais de promotion énormes et pas toujours judicieusement engagés en font un appareil dévoreur d'argent, les organisations de la base nourrissant les superstructures. D'autres sommes sont gâchées en actions judiciaires, ou utilisées pour corrompre des vedettes (John Travolta, Tom Cruise) auxquelles seuls les beaux cotés du système sont montrés.

Il existe l'autre face : une exploitation financière intensive des adeptes, un travail excessif imposé au personnel qui manque de sommeil, néglige sa santé, n'est pas couvert par des assurances sociales, délaisse ses enfants, subit des pressions pour avorter.
La Scientologie est saisie par une phobie sécuritaire. Ses dissidents et autres adversaires sont des personnes suppressives. On utilise contre eux les informations confidentielles qu'ils ont pu donner eux-mêmes, on se livre contre eux à des enquêtes parapolicières (fouille de poubelles pour trouver des documents), on lance des dénonciations calomnieuses, on téléphone de nuit chez eux ...Travolta obtient de Clinton des interventions en faveur de la scientologie (pressions sur l'Allemagne) en menaçant de saper sa réputation dans un film. La Scientologie achète le fonds des Editons du Trident pour faire disparaître le stock de livres de Julia Darcondo.

On se bagarre sur Internet... La Scientologie forme certains des siens au maniement des armes et aux techniques de combat.
Les adeptes qui ne donnent pas satisfaction sont soumis à la répression : brimades, travaux dégradants, coups, confessions publiques, incarcération. Certains ont été enchaînés, d'autres consciemment ou non poussés au suicide.

Le tableau de la Scientologie est sans aucune concession. L'expérience de Roger Gonet apparaît dans ses pages, mais il a complété son livre de nombreux documents datant en bonne partie d'après son départ de la structure. Son ouvrage est un document sur la scientologie, mais aussi sur la lutte contre la scientologie et sur Roger Gonnet, " cadre repenti". II n'a pas tourné la page ; au contraire, quelle énergie il déploie dans son combat ! Ecrire, un moyen d'exorci-
ser?

B. BLANDRE

back

Retour index général

retour index textes courts