LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

 Un opposant à la scientologie acquitté après avoir été inculpé de "voies de fait"

après un ccoup monté des scientologues

L'avocat de la défense argumente que les scientologues ont monté le coup pour que Robert Minton se retrouve au tribunal.

Par THOMAS C. TOBIN

St Petersburg Times, publié le 24 mai 2000.

LARGO --
L¹avocat de la Défense Denis de Vlaming connaissait son auditoire.

Parmi les six jurés auxquels il a fait face dans sa plaidoirie finale mardi, il y avait un père de quatre enfants et une mère célibataire répresentant les jurés.

Il a condensé les 3 années vécues par Robert S.Miton au sein de l¹église scientologie en un scénario sur lequel tout parent aurait été sensible : une bagarre de gosses.

Minton, accusé de délit de voie de fait contre un scientologue à Clearwater, est l'enfant qui s¹est battu après avoir été poussé et bousculé a plaidé de Vlaming.

De Vlaming a poussé le jury à raisonner comme des parents attentifs et capables de voir ce qui s'était passé.

Après 40 minutes de délibération Mardi, le jury lui a donné raison, en acquittant Miton, après un procès qui a révélé les pratiques souvent agressives de l¹église dans sa façon de réagir aux critiques.

Ils avaient monté ce coup, ils ont réussi à avoir Minton, et l'église a eu ce qu'elle voulait.

Le procureur Bill Tyson a déclaré que c'était Minton qui avait commencé la bagarre, en harcelant les membres de l'église tant et si bien qu'ils se sont sentis obligés de le suivre. "Il est difficile de plaider la légitime défense alors que c'est vous qui avez commencé la bataille" a dit Tyson. Plus tard il a ajouté que Minton, millionaire de la Nouvelle-Angleterre en
croisade pour réformer la scientologie avait 53 ans.

"Il ne s¹agit pas là d¹une simple bagarre de gamins" a déclaré Tyson.

Les premières inculpations ont été retenues après que Minton eut heurté un membre de l¹église, Richard W. Howd avec un panneau de manifestation dans la nuit du 31/10/99, après avoir joué au chat et à la souris toute la journée.

Minton avait ce matin là abordé par des scientologues à l¹aéroport international de Tampa (Floride). Ils lui avaient recommandé de rentrer chez lui. Minton a déclaré être venu pour trouver un bureau pour le groupe de veille contre la scientologie, groupe qui depuis a ouvert son quartier général à Clearwater.


Quand Minton et un compagnon ont été suivis par les scientologues ils conduisaient vers l¹Hôtel scientologiste Fort Harrison et ils ont commencé à se chercher.


Après cela les scientologistes l¹ont suivi dans son hôtel. Celle nuit là, Minton et son compagnon se sont rendus au domicile d'un Scientologue éminent et ont filmé la propriété. Et puis ils sont retourné manifester au Fort Harrison où Howd attendait avec sa caméra vidéo digitale.

Howd a suivi Minton comme son ombre, essayent, dit-il de créer un record de tout ce que Minton avait dit et fait (en toute logique en le harcèlant verbalement ndt). Minton a déclaré que Howd empiétait sur son espace. Howd a dit au jury que Minton était aggressif.


La dispute a éclaté après que les deux hommes se soient vraisemblablement bousculé. Minton a essayé de téléphoner à la police avec son téléphone mobile; et s'est retoruné en même temps avec son panneau de manifestation en le pointant vers Howd pour l¹empêcher de le suivre. Howd a été heurté par l¹objet au visage et est tombé sur le trottoir.


Le jugement a tourné au débat pour savoir lequel des deux a été le plus coupable d¹avoir asticoté l¹autre.


Pat Jones, une porte parole scientologue, a dit dans une déclaration l¹église avait apprecié les efforts du procureur.


"Mr Minton sait ce qu¹il s¹est réellement passé" précise la déclaration" et nous avons bon espoir que, sans s"attacher au verdict, cette plainte nous aidera au moins à prévenir de prochains actes de violence contre nos membres".

De Vlaming dit que les membres de la scientologie orchestré l¹incident de façon à ce que Minton soit arrêté et ne soit plus crédible.


Il appelé Franck Oliver a témoigner, et cet ancien membre du bureau des affaires spéciales de l¹église, a attesté qu¹il avait reçu des intructions précises pour répondre aux critiques formulées contre l¹église.

Tyson a fait remarquer que Franck Oliver était devenu un conseil de l¹organisation de Minton à Clearwater.

De Vlaming a souligné que sa plaidoirie mettait en valeur plusieurs raisons valables que Minton soit bouleversé. Parmi ces arguments, il existe une cassette vidéo montrant Howd affalé à terre, immobile les yeux fermés. Puis la cassette montre Howd, ouvrant les yeux et réalisant qu¹il était filmé par sa caméra. Il les referme alors brusquement.

"Mais regardez-le" a demandé de Vlaming au Jury, ridiculisant Howd. "Inconscient, ayant besoin d'une ambulance !"

Tyson a argumenté que Minton, et lui seul, avait dépassé les bornes. "Il avait le droit de protester", a expliqué le défenseur, mais en aucun cas il n'avait le droit d'outrepasser la Loi."

Le verdict rendu, Minton a expliqué que le but de sa venue à Clearwater était de d'expliquer au public la manière de répondre des scientologues aux critiques. Le procès, a dit Minton, l¹a aidé a demontré ses dires.

L'une des jurées Joyce Green de Saint Petersburg (Floride ndt), a déclaré que les jurés avaient voté à cinq contre un l'acquittement de Minton. Mais le vote est devenu unanime après qu'ils visionné une nouvelle fois les cassettes vidéo de l'incident.


Il n¹y pas eu de discussion sérieuse sur la scientolgie ou ses pratiques, a-t-elle affirmé.


"Je pense qu¹il a été provoqué, et qu¹il en a été très perturbé", a dit Green. Elle a ajouté qu¹elle avait dû réagir comme Minton l¹avait fait, ajoutant que Howd n¹avait pas semblé sérieusement bléssé.


Leroy Joiner juré de Clearwater et père de quatre enfants, a dit de Minton "Il n¹a pas eu l¹intention de faire ça".


(Traduit par les soins d'une amie sympa!)

back

Retour index général

Webmaster: (33)
(0)426810096

Mail ? ôter -erase Antispam

Nouveautés

Tous les liens pour ou contre

Textes généraux
des médias

English texts

Critiques et liens externes

Secrets

Textes courts

Pour les Médias

 Espionnage

Jurisprudence, textes officiels, expertises

Punitions & goulags

liste textes du site

Apologistes & défenseurs des sectes

Données générales, définitions,

Scientologie & médecine illégale

Index France

Scientologie et Internet

Textes anciens du site

Concours littéraire

Moqueries

Justice & scientologie

Autres sectes

WISE et entreprises scn

Le Lisa Mc Pherson Trust

Retour textes du Lisa Mc Pherson Trust