LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

TRAVOLTA, HUBBARD , Battlefield Earth (Terre: Champ de bataille)

The Guardian, Londres, samedi 11 septembre 1999

(supplément "le Guide")

Guerre des renflements... c'est bien le moment, je crois, de jeter un oeil attentif au projet vaniteux & grassement budgété de Travolta - j'ai nommé "Battlefield Earth : Terre, Champ de Bataille", adapté d'un très gras & très pompeux écrivaillon de sci-fi de gare, Lafayette Ronald Hubbard Ier, fondateur de la Scientologie et Grand Sauveur Travoltien. (Parmi les autres efforts de "science"-fiction du gros Hubbard, on notera une nouvelle où un type invente une religion bidon, pour devenir fabuleusement riche). On décrit le scénario: "épisodique et trouble". Le metteur en scène Roger Christian est un M. Personne, parmi d'autres, certes. Et Travolta n'est pas le héros, qui sera joué par Berry Pepper (le tireur dans Soldat Ryan). John T. jouera donc un méchant alien de 3,3m de haut nommé Terl: nous aurons donc un résultat intéressant, compte-tenu de l'envergure actuelle remarquable - et de plus en plus remarquée - de Travolta.


On peut se demander si ce projet va faire remonter en surface la carrière de plus en plus insipide de Travolta au cours des dernières années.


Le Magazine Mean (Méchant, en français) ne le croit pas. Parallèlement aux réflexions spirituelles à relents de méchanceté consolidée auxquelles Mean nous a habitués, et à la drôle d'enquète qu'il a faite des faits et gestes de Travolta ("fort heureusement, le troisième hamburger correspondait précisément à ses normes gastronomiques"), un entrefilet explique ce qui s'est passé lorsque Mean a expédié le script de Battlefield Earth - rebaptisé Forces Noires à plusieurs lecteurs professionnels de scénarii.

Ce qui en résultait, résumé en une page d'estimations sur ce script était passablement raide: "Une ligne d'intrigue idiote rendue encore plus ridicule par ce dialogue ficelé de saucisson et ces caractères imbéciles et superficiels" - "Trouvez votre cliché favori: je parie qu'on le retrouve dans "Forces Noires" - " ... des caractères misérablement dénués d'inspiration... une intrigue entièrement sans intérêt.. un dénouement complètement confus... une distraction aussi passionnante que la respiration des mouches..."


Oui, mais avez-vous aimé?

(pour d'autres infos, prenez donc http://www.meanmag.com - en anglais)


petit rappel:

Pour comble de malchance, pauvre riche Travolta était en France pour lancer son "film" lorsque les " Grands Inquisiteurs Nazis" français marseillais s'en prenaient en justice à quelques-uns de ses "coréligionnaires" (co-sectaires n'existant pas), lesquels ne risquaient évidemment rien que moins qu'être lynchés, dépecés, dépaussés, écartelés et passés à la Roue sur un Bûcher, leurs possessions essentielles ayant été préalablement détruites par les agents inquisiteurs réfugiés dans les soutes de la justice non immanente.

Craignant sans doute ce sort peu enviable, pauvre Travolta s'est enfui dans son Boeing 707 personnel vers son pays de libertés religieuses (où l'on met le feu aux sectes criminelles ayant cessé de plaire: cf. WACO-David Berg).

Zut, on lui a permis de décoller: les inquisiteurs du ciel fautifs de la tour de contrôle ont tous été immédiatement brûlés à petit feu sans autre forme de procès, la tour de contrôle rasée, et l'aéroport bombardé en réprésailles.

Grâce à cette action rapide, le pape des inquisiteurs français a été immédiatement sanctifié & ses assistants et chefs béatifiés séance tenante.
Néo-Saint Alain Vivien, ora pro nobis.

Néo-Bienheureux du gouvernement français et bienheureux anti-sectaires, ora pro nobis.


back

Retour index général

Retour index textes comiques