Courrier du chef de la scientologie suisse à l'épouse d'un critique

                                                    

Note du webmaster : les notes de fin de page et tout ce qui est en bleu a été ajouté par le webmaster. 

Jürg Stettler

Président de l'Eglise de Scientologie de Zürich...


Personelle


Madame Nicole Barbier c/o xxxxxxxxxxxxxx

[Ce courrier a été adressé par le scientologue chez l'employeur de Madame Barbier. [Suisse]


Zürich, septembre 29, 2004


Chère Madame Barbier,


C'est personnellement que je vous écris pour les raisons suivantes.


Il y a quelque temps, nous sommes rencontrés dans l'étude de Maître Schweingruber et j'ai eu l'impression que vous étiez sincèrement intéressée par la résolution de ce long conflit engendré par votre mari.
1

Malheureusement, cette situation est plutôt en train de s'intensifier et je ne pense pas que c'est votre intention. Particulièrement lorsque nous voyons que Jean-Luc Barbier continue inlassablement avec ses attaques qui finalement se retournent contre lui puisqu'il va devoir comparaître devant le tribunal pour diffamation 2. D'autre part, une plainte pénale déposée par Maître Schweingruber pour diffamation, tentative d'extorsion, contrainte, fausses accusationsn et abus de téléphone est en attente devant le Juge d'instruction.

Récemment, votre mari a envoyé une lettre à Me Schweingruber, lettre mise à votre nom et signé par vous-même et il a finalement dû avouer qu'elle avait été confectionnée et singée par ses soins. De plus il y indique qu'il souhaitait une attaque cardiaque à Maître Schweingruber.

Je ne pense pas que c'est dans l'intérêt de qui que ce soit que cette situation se détériore plus longtemps. J'ai pensé que vous étiez une personne avec laquelle il était possible de parler dans le but de la terminer. Considérant tous les faxes envoyés par Jean-Luc Barbier, je ne vois pas comment nous pourrions arriver à quelques points constructifs 3, surtout sachant qu'il me considère comme un "escroc" voir pire!

C'est la raison pour laquelle je vous écris à votre travail. Il se peut que vous ayez une idée pour amener votre mari à comprendre que la solution se trouve chez les deux parties en laissant les autres de côté4. Je serais tout à fait d'accord de vous rencontrer si vous pensez que cela pourrait être utile. Vous pouvez me joindre au numéro 00000000000.

Recevez, Chère Madame Barbier, mes salutations distinguées.

Jürg Stettler


[note du webmaster : les fautes d'orthographe existent dans l’original]


1 Premier mensonge : C’est la scientologie a doublement engendré le conflit en tentant premièrement de forcer M. Barbier à payer 10-13 % de son chiffre d’affaires de l'époque à WISE, un sous-produit frauduleux de la secte ; elle avait déjà à cette époque extorqué des centaines de milliers de FS à la famille Barbier. Deuxièmement, la secte a refusé de lui rembourser les sommes escroquées; finalement, elle a remboursé une partie de l’argent versé, mais continue à refuser de rembourser le reste des sommes et les dégâts causés à M. Barbier (désormais handicapé suite à une procédure dangereuse de la secte, le "Rundown de Purification")

2 Deuxième Mensonge, par omission : le chef des services secrets scientologues suisses omet de rappeler que c’est la scientologie qui a déjà été condamnée pour diffamation contre M. Barbier...

Si le scientologue espère que Madame Barbier le croira quand il dit vouloir arranger les choses alors qu’il lui annonce une plainte supplémentaire contre son mari, c’est qu’il est vraiment pas futé. Nous recommandons de comparer la méthode de M. Stettler avec celle employée par son cosectaire M. Bagley il y a quelques années.

3 Cela signifierait-il une fois de plus que l’OSA scientologue refuse toute réelle discussion, tout en faisant semblant de vouloir discuter ? Sans doute, pour qui connaît la mauvaise foi, le temps et les ressources fabuleuses que la secte a utilisés contre la famille d’une jeune femme tuée dans les locaux de leur principale pseudo-église, FLAG, en Floride.Cf ici : www.antisectes.net/indexE.htm. La secte a fini par payer des millions de dollars à la famille.

4. Stettler espère sans doute ici éviter surtout que l'affaire ne s'ébruite davantage. Une fois encore, il menace et sous entend qu'il y aurait une solution, mais il se garde bien de proposer la seule "solution" que sa secte aurait du appliquer depuis dix ans: rembourser intégralement M. et Mme Barbier, y compris les dommages et intérêts. Comme dhabitude en pareil cas, la secte tente de mettre les gens exigeant leur remboursement en position de faiblesse, afin de ne leur rembourser qu'une partie plus ou moins ridicule de ce qu'elle a extorqué.

Retour sous index correspondant à ce type de texte : général