La scientologie perd en appel (cour de cassation cantonale) contre Jean-Luc Barbier  en Suisse - septembre 2003

Scientology loses once again v. Jean-Luc Barbier (Switzerland)

 

Jean-Luc Barbier a gagné en appel (cela s'appelle la Cour de Cassation cantonale) contre Suzanne M., patronne de la secte scientologie de Lausanne, Suisse.

L'officier commandante du centre de profit lausannois de la secte avait déjà perdu un procès lancé par M. Barbier contre elle pour diffamation, et avait été condamnée peu avant à de la prison avec sursis pour les mêmes raisons.

Le dernier jugement, dont Madame Suzanne M. avait fait appel, détaillait largement les délits commis par la scientologue. La Cour de Cassation du Canton devant laquelle l'appel est passé a refusé de reconsidérer le jugement d'instance, et a condamné la scientologue à payer les frais supplémentaires, tout en acceptant les condamnations (dommages et coûts) prononcés en première instance.


==

Nota: il s'agit ici du 21e procès ou manche de procès perdu par la secte criminelle depuis le 25 avril 2003. Pendant le même temps, les criminels des services juridico-espionnage de la secte n'ont remporté que 3 manches sur les deux douzaines.

On se souvient qu'elle vient de perdre en appel à Paris [procès lancés depuis 1983], et qu'elle risque d'être à nouveau condamnée en cassation , puisque son avocat Metzner a porté cette affaire en cassation.

On se souvient aussi que le 6 octobre, la Cour d'Appel devrait rendre son jugement dans l'affaire de violation des lois sur le fichage, pour laquelle la secte criminelle avait été condamnée à verser un total de 14501 euros.

On se souviendra aussi que coup sur coup, le QG technique de Clearwater de la secte a perdu trois manches de procès en appel au Texas, dans l'affaire de l'homicide de son adepte de Lisa McPherson.

On peut aussi rappeler qu'elle a perdu récemment pour la 3e fois son procès contre plusieurs fournisseurs d'accès et une critique écrivain néerlandaise.

Qu'elle a perdu devant le tribunal pénal de Copenhague, pour diffamation grave d'un journaliste (fortes pénalités à verser). Elle a fait appel.

Qu'elle a perdu dans l'affaire de la jeune française de 14 ans que les parents voulaient confier à la Sea Org danoise, -- cette fameuse école du crime scientologue.

Qu'elle vient de se faire mettre deux fois de plus en examen en France, pour
escroquerie.

Cette fois, il s'agit de la 3e inculpation du grand chef fondateur du Centre des Célébrités parisien... que la secte ne vienne pas raconter ensuite qu'il s'agit d'une erreur d'un seul de ses membres: ce type est le plus haut gradé scientologue français: Auditeur et C/C classe VII, OT 8, Commanding
officer -- il est scientologue depuis 30 ans.


Swiss courts...
==

The swiss critic Jean-Luc Barbier has won the appeal launched against a lower court (Canton's penal court) decision by the swiss president of Lausanne's org.

The scientologist Lausanne CO Suzanne M. has to pay for the costs of the appeal she had decided.

She was appealing of a lower court decision condemning her to costs and damages to be paid to Jean-Luc Barbier, to which the scientology criminal cult should have refund tens of thousands of dollars more than what they paid.

Scientology has sued times after times Jean-Luc Barbier under various headings, and it has lost every time but one.

We don't know yet if Suzanne M. shall plead before her last hope of escaping to her condemnations (she was sentenced also to suspended jail few times before, for similar defamation). That last hope would be the Federal Courts.

Meanwhile, the crime cult tries everything to avoid paying what it should to Jean-Luc, making everything it can to ruin him instead of paying. The result is that it has gotten lots of bad word of mouth since more than ten years now .



Retour sous index correspondant à ce type de texte : scientologie et les procès