LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

sectes - scientologie - les avocats marrons de la secte

(d'après les dépositions)

L'attitude de l'avocat du plaignant envers le système judiciaire a été reconnue précédemment. Voir par exemple Cury vs Philip Morris USA, 93 Civ. 2395, 1995 U.S. Dist. Lexis 14798 (D.C.S.D.N.Y. 1995) (déposition supprimée en raison de l'attitude de Samuel D. Rosen durant la déposition, le témoin ayant quitté la déposition de ce fait) ; Schering Corporation vs Vitarine Pharmaceuticals, Inc., 124 F.R.D. 580 (D.C.D.N.J. 1989) (Samuel D. Rosen , son co-avocat et son client ont eu au moins 50000 dollars d'amende selon la règle des sanctions n° 11, du fait des fausses représentations orales et écrites de Rosen devant le tribunal); Unique Concepts, Inc. vs Brown, 115 F.R.D. 292 (D.C.S.D.N.Y. 1987) (Samuel D. Rosen sanctionné pour conduite "entreprise de mauvaise foi, avec l'intention de harrasser et retarder, reflètant un mépris délibéré du processus judiciaire normal").

En mai 1994, Helena K. Kobrin et sa firme (alors connue sous le nom de Bowles et Moxon) dut payer 17775 $ de sanctions pour "présentation et poursuite d'une plainte frivole en RICO de la part du RTC" - le centre de technologie religieuse dirigeant la scientologie, ndt - contre Gerbode No. CV 93-2226 AWT, 1994 U.S. Dist. Lexis 6432 (D.C.C.D.Ca.)

En octobre ou vers octobre 1979, l'Honorable Charles Richey accepta une stipulation d'évidence dans United States contre Mary Sue Hubbard et consorts, procès criminel No. 78-401 (D.C.D.C.); les signataires comprenaient Michael Hertzberg, avocat, actuellement associé à Me Moxon dans l'affaire Mc Pherson, ainsi que l'avocat United States Carl Rauh. Aux pages 212-214 de cette stipulation, M. Moxon, déjà associé à la scientologie, est identifié pour avoir sciemment produit neuf pages de faux olographiques en réponse à une exigence d'un Grand Jury, et pour avoir attesté sous serment dans un affidavit que ces documents étaient des authentiques.

back

Retour index général

Retour index textes courts - retour index textes judiciaires ordinaires