Communiqué de Presse: Gerry Armstrong, le Salman Rushdie de la scientologie, envahit de nouveau les ondes

 

Gerry Armstrong annonce son nouveau site web qui défie l'oppression scientologue


Nota du traducteur: tous les liens vont vers des textes en anglais


www.gerryarmstrong.org

En-Kaiss! En-Kaiss! En-Kaiss!

http://www.gerryarmstrong.org/50grand/introduction.html

L'entreprise américaine scientologie prétend que toute mention que fera Gerry Armstrong au sujet de son expérience dans la secte vaut 50000 dollars. Toute aide qu'il apporterait de quelque façon que ce soit contre la persécution scientologue - En-Kaiss! - vaudra 50000 dollars. A chaque fois qu'il mentionnerait n'importe quelle organisation scientologue, n'importe lequel de ses groupes de façade, de ses dirigeants, de ses employés, de ses membres, ou toute mention du gourou Hubbard, fondateur de la secte et auteur de ses "Ecrits Sacrés" -- En-Kaiss!

Si Armstrong parle de n'importe lequel de ses agents, détectives privés, ou même, des centaines d'avocats de la secte, enquèteurs, agents secrets,, allons-y, En-Kaiss! 50000 dollars de plus.

Et pour faire bien valoir et accréditer la valeur monstrueuse accordée à toute parole de Gerry Armstrong, la secte a lancé une plainte supplémentaire, réclamant au moins 10 millions de dollars http://www.gerryarmstrong.org/50grand/legal/a7/complaint-cv021632.html, afin de tenter d'obtenir cette pénalité de 50000 dollars par mention. [ndt: on notera que Gerry Armstrong vaut donc pour la secte cinq ou dix fois la vie de Salman Rushdie, que l'ayatollah Khomeini achetait 1 million de $]

La secte scientologue prétend qu'elle a le droit de s'en prendre physiquement à Gerry Armstrong, ce qu'elle a déjà fait à plusieurs reprises, mais que M. Armtrong n'a pas le droit d'en faire état. Les scientologues ont le droit de le poursuivre en justice, mais il lui serait interdit d'en parler. Ils peuvent mener des opérations secrètes à son encontre, sans qu'il ait le droit d'en discuter, ni même, d'en informer les autorités. Ils peuvent le diffamer, mais il n'a pas le droit de réfuter publiquement ces diffamations. http://www.gerryarmstrong.org/50grand/cult/index.html

Ils ont le droit de le faire citer en justice sur dénonciation calomnieuse, mais il lui est interdit de s'y défendre. http://www.gerryarmstrong.org/50grand/cult/osa-ltr-fsb-2001-04-20a.html

Ils peuvent le ruiner totalement, mais il ne peut dire un mot pour s'en protéger.

La scientologie dit que tous ses directeurs, ses staffs, ses adeptes, agents et avocats peuvent dire ce qu'ils veulent sur M. Armstrong, même si c'est outrageusement mensonger et pervers, et qu'il n'a pas le droit de réagir. Si jamais il répond, en plus d'avoir 50000 dollars d'amende par réponse, il encourt la prison et des amendes supplémentaires:
http://www.gerryarmstrong.org/50grand/legal/a4/ord-contempt-1997-06-05.html,
http://www.gerryarmstrong.org/50grand/legal/a4/ord-contempt-1998-2-20.html.

Armstrong prétend que la scientologie, en lui interdisant judiciairement de répondre à ses attaques, sauf à le punir d'amendes et d'emprisonnement s'il se défend, a créé un nouveau type d'esclavagisme, qui va tout à fait à l'encontre de la Constitution américaine. Armstrong dit que - du fait que les Etats-Unis ont en quelque sorte conféré le statut et les droits d'une religion à la scentologie, - ce que la scientologie lui impose actuellement avec l'aide active du gouvernement américain, revient à mettre en prison et à l'amende qui que ce soit qui mentionnerait Dieu ou le Christ, ou qui parlerait de son expérience personnelle au sujet de Christianisme.

Puisqu'il n'existe pas de tribunal américain qui puisse concevoir de mettre en prison ou à l'amende quelqu'un pour la raison qu'il discuterait religion, et puisque le gouvernement US ne supporterait pas un concept aussi indécent vis-à-vis de n'importe quelle autre religion, le favoritisme attribué par les Etats-Unis à la secte scientologie, qui lui permet de persécuter ses victimes et les mettre en esclavage, a fait de la scientologie la religion d'état américaine. Ce que la Scientologie, aidée par le gouvernement américain, pratique envers Gerry Armstrong, et envers des centaines d'autres citoyens de sa trempe, tout cela est spécifiquement prohibé par la Clause d'Etablissement du Premier Amendement de la Constitution Américaine; pourtant, aucun officiel n'a élevé jusqu'ici la moindre objection. Pourquoi?

Armstrong est désormais en Allemagne, où l'on considère la scientologie comme un groupe potentiellement criminel; il est en Allemagne, pays où il n'est pas aussi facile d'ignorer la Constitution qu'en Amérique, et où il possède le droit constitutionnel de répondre aux attaques continuelles de la secte:http://www.gerryarmstrong.org/50grand/media/focus-2002-10-14.html




Contactez:
Gerry Armstrong
Dialog Zentrum Berlin
Heimat 27
D-14165 Berlin-Zehlendorf
Tel: +49-(0)30-847-23958
Fax: +49-(0)1212-5-205-27-015
gerry@gerryarmstrong.org




Retour sous index correspondant à ce type de texte : courts

Retour Webpage