LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Sectes - apostats - apologistes: l'argument aberrant des apologistes : "on ne peut se fier aux apostats"

Cults - apostates - apologists: the stupid argument of apologists: "One cannot be confident toward apostates" english part

Je lisais tout à l'heure une réponse faite par un membre d'une secte connue, et cela m'a amené à un argument qui me semble nouveau, face à l'argument présenté par les apologistes des sectes et aux membres de celles-ci. En effet, ils disent qu'on ne peut faire aucune confiance aux "apostats" ces gens qui quittent un mouvement religieux [ou pseudo-religieux, dans le cas des sectes], et osent présenter ce trucage devant les instances internationales et les universitaires. C'est montrer fort peu de curiosité qu'accepter les yeux fermés un tel argument.

Leur argument, qu'on peut lire en particulier dans les délires de l'avocat ès-copyrights Introvigne, directeur du CESNUR, c'est que les apostats "arrangent les choses à leur façon, les font paraître bien pires qu'elles ne sont pour se venger du groupe qu'ils ont quitté," etc.

A quoi l'on peut répondre: comment se fait-il que tous ces gens qui commencent à expliquer ce qui se passait dans ces groupes sectaires soient si facilement crus des journalistes, des écrivains, et de la police et de la justice des pays, lorsque ceux-ci enquètent sérieusement sur ces mouvements?

C'est simple: ces "apostats" - ces ex-membres de sectes - disent en fait:

A/ La vérité factuelle - sinon ils risqueraient d'être poursuivis pour diffamation (et quand c'est arrivé, la justice a quasi systématiquement donné tort à la secte qui se disait diffamée). S'il arrive qu'ils se trompent vaguement sur un fait particulier, ils sont aussi capables de constater leur erreur.

B/ L'essentiel des preuves qu'ils fournissent provient de leur expérience, et ces faits sont presque toujours corroborés par d'autres témoignages équivalents de gens qui ne les connaissaient pas et n'avaient lu aucun témoignage similaire auparavant.

C/ ils donnent la plupart du temps comme preuves indubitables et indiscutables, les documents internes publiés par le mouvement! comment pourraient-ils les truquer?

Prenons maintenant la question à l'envers, c'est à dire observons ce que les membres des sectes, leurs dirigeants , et le corps des apologistes pratiquent de leur côté: pourquoi les membres des sectes, les dirigeants de ces mouvements et leurs apologistes ne sont-ils généralement pas crédibles?

1/ Ils ne répondent pas de façon sincère à nombre de questions, mais essayent plutôt d'attaquer les opinions ou la façon d'être des investigateurs, ou la source de renseignements sur leur mouvement - en bref, ils cherchent à empècher toute conversation au sujet de zônes brûlantes.

2/ S'ils montrent leurs propres versions des expériences de leurs membres, c'est toujours dans la même direction: personne chez eux ne démontre d'insatisfaction: tous défendent âprement des théories même indéfendables face aux faits: la partie opposée n'a aucun droit à la parole. Comment se fait-il dès lors qu'on entende des critiques et qu'on observe ensuite qu'il existe tant d'apostats et de "drop-outs", si les choses sont si merveilleuses? Cela peut facilement se comparer à la pharmacopée: il n'existe pratiquement aucun médicament actif qui n'ait d'effets secondaires.

3/ Ils évitent soigneusement de présenter certains de leurs documents compromettants - à les écouter, on fait face à la crème de l'humanité, le mouvement et son chef sont parfaits, et - si du bout des lèvres - ils admettent parfois une erreur, c'est pour ajouter "qu'elle ne peut plus se produire, que les choses ont été arrangées de puis, qu'il s'agissait seulement de la mauvaise application d'un membre peu compétent," etc. et:

4/ A chaque fois qu'on leur présente une affaire ennuyeuse, ils rejettent donc la faute sur un "membre imparfait" [en existe-t'il vraiment??] - mais se gardent bien de montrer les ordres souvent écrits auxquels ce membre obéissait.

5/ Plutôt qu'avancer dans un procès avec les vérités, ils masquent tout ce qu'ils peuvent; ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter d'être jugés sur le Fond, ils dérivent sur la Forme, ou même, ils tentent à tout prix de sortir à la fois du fond et de la forme pour prétendre que la justice est "discriminatoire envers leur religion" - et ce, même quand on les attaque pour meurtre ou pour escroquerie, abus de personne en état de faiblesse et autres crimes.

6/ Toutes les expertises ou témoignages en justice qu'il présentent de la part de certains "experts" sont payés, ou proviennent de voies étranges - mais aucune de ces "expertises" souvent dénommées "études" alors qu'il s'agit de simples textes d'opinion, n'est vérifiée ou acceptée par des universitaires du "camp opposé". Nombre d'entre elles manquent même de toute référence vérifiable, un comble en la matière.

7/ Ils se servent abondamment de paradoxes, syllogismes, perversions de la formulation, maniements cachés d'officiels par des mensonges et faits pervertis, infiltrations, pots-de-vin, chantage et autres comportement délictueux, pour éviter d'être pris pour ce qu'ils sont.

8/ Ils se présentent systématiquement comme innocents même lorsqu'on les met face à leur crimes (ou, pour les apologistes, ils présentent les sectes comme quasi innocentes, et évitent généralement de nommer les quelques-unes dont la culpabilité et les instincts pervers ne font de doute pour personne, pas même pour eux).

9/ Ils diffament leurs ennemis autant qu'ils le peuvent, et continuent même lorsqu'ils se trouvent face à une plainte devant les tribunaux.

10/ Ils ont bien sûr toujours raison et n'écoutent pas les arguments adverses.


Par conséquent, lorsque des journalistes, des juges ou la police mettent le nez dans les affaires des sectes les pires, ou dans les affirmations péremptoires des apologistes de ces mouvements, ils sont contraints de tout vérifier avant de coucher quoi que ce soit sur le papier.


Et c'est ce qu'ils font.





Well, reading something on the fr.soc.sectes newsgroup to-morrow gave me an argument, a new one I believe, quite simple, against the theory of "apostates are'nt credible" coming from sold-out would-be-credible cults defenders.

What's the theory: summarized, apologists and cults members say that everyone leaving a religion is becoming an apostate, and that those apostates speaking then against their ex-religion are'nt credible people, that their tendancy is always to make things worse than they are, etc.

How is it then that those people who start speaking of what happens in these "religions" - cults, in fact - are almost always believed by the journalists and writers and JUSTICE investigating those cults?

Because the so-called apostates, ex-members having left those cults, are saying :

A/ the truth (they could be sued for false assertions or libel if they lied) - at least, they say what they believe to have witnessed, and can admit being wrong on some few points, if it's demonstrated by something they had not yet understood.

B/ that most of their evidences come from first hand accounts

C/ that they give as undubitable and undisputable evidences the **internal documents** coming from the cults themselves.

Now, taking this a bit further leads to the exact reversed situation about cult defenders and members.

******Why are cults leaders and PR boys and girls and apologists not credible?*****

Because :

1/ They don't answer sincerely to many questions, trying instead to attack the questioner or the source of allegations about the movements (they try mostly to derive conversation out of burning zones);

2/ They show their first hand accounts - but all are going in the same direction: cult's apology, not one is showing something that could be detrimental to their cults.

3/ They avoid as much as they can to present original internal documents that could be detrimental (listening their accounts can only lead to believe that they are wholly perfect, and all errors were done in the PAST but are now cancelled)

4/ Every time something really detrimental is presented to them, they reject the fault on the back of one of their "individual" member, rather than accepting the fact that ORDERS had been given to the guy;

5/ Instead of going to trials with the truths, they are masking everything they can to avoid to be judged on merits, and they try everytime to present a defence based on FORM, or even, unrelated to both form and merits: they call the trial a "discrimination against religion..."

6/ Every "'expertise" or "affidavits" they present is just paid to some "expert", or gotten by bizarre ways, but is never cross-checked by experts from the "other camp".

7/ They use a lot of paradoxes, syllogisms, hidden data lines, formulations twists, hidden handlings of officials with lies and perverted facts, infiltrations, and sometimes bribery, burglarizing, blackmail and other criminal behaviours, to avoid being shown like they are.

8/ they present themselves as totally innocent even when faced with the worse crimes

9/ They libel their enemies as much as they can and continue to do so even when facing suits for libel.

10/ They are always right.


Therefore, when journalists, judges, or police do meet such cults defenders or cult members, they have lots of things to chek out before writing a precise article... or a correct incrimination of facts.


This is the price of continual lies: nobody believes you.

back

Retour index général

retour index textes sur les apologistes