Willy Fautré et HRWF : les Apologistes belges sont-ils scientologues? Non, mais...

La critique de ce texte de l'apologiste belge exige qu'une grande partie en soit citée. Quand on lit tous les arguments qui y sont présentés, on a vraiment l'impression de se trouver face à un perroquet éructant les délires scientologues face à leurs critiques.


Sous le titre:

"DROITS DE L'HOMME

sans frontières

5 rue de la Presse, 1000 Bruxelles. Belgique
Tél: 32 2 219 88 80 / Fax: 32 2 219 02 85- Email: HRWF@compuserve.com" ou ?

WFAUTRE_DHSF_HRWF@compuserve.com

 
se cache une escroquerie intellectuelle pure et dure.

Que trouve-t'on [trouvait-on, lire ensuite] en en-tête de ladite organisation? La croix scientologue à peine modifiée, laquelle croix a été empruntée - à nouveau à peine déguisée - par Hubbard, gourou de la secte scientologie, à l'ordre sataniste "Ordo Templis Orientis" -OTO - d'Aleister Crowley.

Nota: Willy Fautre m'écrit dès le lendemain de la parution de mon article, disant qu'il ne voit pas où est la croix scientologue sur son site. J'ai répondu en demandant qu'il m'informe du fait qu'il ne soutient pas du tout la secte en question ou d'autres sectes coercitives.

Hubbard fut l'un des piliers américains juste avant de fonder son propre mouvement pseudo-religieux et pompe-à-friqueux.

Par ailleurs, voici une petite comparaison des dénominations trompeuses empruntées par la secte à des mouvements connus, afin de se donner une respectablitité imméritée.

Nous avons ici le titre "Droits de l'homme", auquel est ajouté "sans frontières". C'est typique sciento; nous retrouvons ainsi des:
"Comité des citoyens pour les droits de 'homme" , des
"Ligue pour une Justice Honnète", des
"GAME - Groupement pour l'amélioration des Méthodes d'Enseignement",
toutes façades que présente la secte,  uniquement destinées à deux buts:

1/ récolter des "scandales" pour discréditer les ennemis de la secte, c'est à dire les gouvernements, les associations anti-sectes, etc,

2/ pénétrer la société et faire de nouveaux adeptes.

Analysons quelques-uns des passages de "Droits de l'homme sans frontières":
 

" Le 29 juin 1995, l'Assemblée nationale a approuvé la proposition de créer une commission d'enquête parlementaire. La désignation de ses membres a été ratifiée le 11 juillet et la commission a commencé ses travaux le 18 juillet. Chose étrange, aucun ethnologue, aucun sociologue, aucun historien des religions n'a été invité à faire partie de la commission qui a procédé à 20 auditions de témoins à huis clos pendant 21 heures. Le caractère secret de cette procédure était tout à fait inhabituel car une telle mesure n'est prise que pour les questions touchant aux secrets de la défense nationale. Avant la publication officielle du rapport, les médias en ont diffusé des extraits, dont la "liste noire" de sectes nuisibles et dangereuses, ce qui a eu un effet désastreux sur les religions minoritaires et sur leurs membres."

 
On note d'emblée que "droits de l'homme sans frontières" semble très préoccuppé de l'absence de ses copains apologistes au sein des délibérations de la Commission d'enquète. Et pour cause. La plupart des sociologues des religions sont tellement pro-sectaires qu'on peut comprendre qu'ils soient éloignés des témoins à charge, de la même manière qu'on ne permettrait pas aux membres de la maffia d'approcher des témoins à charge dans leurs procès. Les sectes ont une fâcheuse tendance à faire subir des pressions intolérables à leurs ennemis.
 

 

"Depuis deux ans, des mass médias diffament les religions minoritaires, font circuler des rumeurs et de fausses informations, et suscitent l'intolérance religieuse en toute impunité.

 

Bel exemple d'affirmation sans preuves: l'auteur de ce pamphlet mériterait, lui, d'être poursuivi en justice par les mass médias, pour diffamation. Car si les sectes sont assez promptes à exiger des droits de réponse dans les colonnes où elles s'estiment attaquées, et à fournir des textes mensongers pour leur défense, elles sont aussi très enclines à user des cours de justice pour se dire diffamées... mais les tribunaux ne leur donnent que très rarement raison, et pour cause.

Donc, pas de diffamation ici. Quant à la soi-disant intolérance religieuse provoquée, l'auteur omet le principal: on reproche surtout à ces sectes de ne pas être de vraies religions, mais des façades destinées à ramasser argent et pouvoir. Comme par hasard, des gens comme les Témoins de Jéhovah et les scientologues sortent surtout des tanières le jour où on leur demande de payer des taxes... ou quand on les condamne pour escroquerie. Ils poussent alors des cris d'orfraie, "Nous sommes de malheureuses victimes d'intolérance religieuse"... omettant de dire que l'essentiel des revenus  est exigé de leurs adeptes pour les classer parmi les "bons ".

La liberté scientologue coûte ainsi plus de deux millions de francs par personne. Oui, 2 MF, 200 briques, si vous préférez.
 

 

"Tout d'abord, ces religions minoritaires ont été marginalisées, stigmatisées et lynchées. L'accès à des salles publiques pour des réunions a été refusé à un certain nombre d'entre elles, a été rendu plus difficile ou plus coûteux que pour d'autres organisations. Des fonctionnaires sont devenus pointilleux dans l'accomplissement de leurs tâches administratives. A l'école, des enfants ont été stigmatisés comme membres de sectes et il en a été de même pour des adultes dans leur entourage.

 

Lynchage très virtuel, certes. Marginalisation? Mais ce sont ces mouvements qui se marginalisent eux-mêmes, en cherchant à sortir du cadre légal, en usant par exemple de méthodes de contrôle mental, d'abètissement des la personnalité, de goulags privés illégaux, d'escroquerie, de menaces, y compris de menaces de mort, envers leurs critiques.

Quant aux officiels, encore heureux qu'ils se montrent pointilleux avec ceux qui passent leur temps à tricher avec les lois, à fournir de faux rapports, et à mener des conspirations infâmes envers la société. L'auteur omet aussi de dire que toutes ces sectes sont ennemies les unes des autres; croyez-vous un instant que Moon accepte réellement la scientologie? Que les Témoins de Jéhovah pensent du bien des Moonistes? Que Raël ait un quelconque accord sur les théories de l'OTS? L'auteur est très naïf!

 

"Les contributions financières des témoins de Jéhovah à leur organisation sont utilisées pour des activités religieuses et missionnaires, pour les dépenses du culte et pour l'aide au tiers monde

Voilà qui omet de dire combien de fonds jéhovistes remontent la pente vers la Watch Tower, où le coeur politique de la secte trône dans son "royaume".

Suivent des considérations inombrables surtout orientées sur l'argent de cette secte...
 

 

Demain, des associations catholiques tomberont peut-être sous le couperet de la guillotine du fisc, comme par exemple les Journées Mondiales de la Jeunesse qui a collecté des fonds énormes pour couvrir les dépenses de la visite du pape en France. 
...

 

Tentative de mettre la religion dominante dans le même sac que les sectes visées:en négligeant le fait que le Vatican n'apprécie certainement pas les groupes qui, tels la scientologie, déclarent "Ther was no Christ on The Cross" (Il n'y avait pas de Christ sur la croix...).

La France est actuellement le seul pays européen où les dons aux églises et aux associations religieuses sont taxés par l'Etat. 

L'auteur omet le fait que l'état français et les communes paient l'entretien des églises... ce qui lui revient certainement plus cher. Ne sont d'ailleurs taxés que certains profits comemrciaux, et non les quètes ordinaires. Les chrétiens ne versent que des sommes infimes à leur église, en comparaison avec ce qui est exigé des TJs ou d'adeptes d'autres mouvements.

En outre, la séparation rigide entre doctrine et comportement est en fait impossible: les comportements d'un mouvement religieux ne peuvent être non seulement interpretés, mais aussi reconstruits et compris, qu'à partir de la base des doctrines dont ils dérivent.

Certes... quand les TJs et les scientologues et les raéliens voient leurs doctrines étudiées de près, quelle merveille! On découvre que l'essentiel de la doctrine des TJs serait une Bible truquée [la Bible originale est déjà oeuvre d'homme, et non de Dieu], que la doctrine de Raël serait des Ovnis, et celle de la sciento, ... "des âmes parasites vivant dans nos corps depuis 75 millions d'années"?

C'est en effet le meilleur moyen de faire réfléchir les amateurs qui s'apprètent à avaler les "croyances" de ces "mouvements religieux".

Arrètons là la critique de ce texte qui ne cesse de s'enfoncer dans les contradictions et les paradoxes, avec un seul but: combien ça rapporte aux sectes?

Surtout à la plus avide, à la plus âpre au gain: la scientologie.

[j'avoue être de parti-pris: j'y ai d'abord passé huit ans, à haut niveau. Et j'ai vu. Ca suffit probablement à vous dégoûter à tout jamais d'avaler tout et n'importe quoi sans vérifier. Mais Willy Fautré, lui, dépense les fonds européens pour faire sa cagnotte.]

back

Retour index général

Retour index apologistes