LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

cults - scientology - charlie Hebdo - moon : american elections: cults have already won

(partie française dessous)

sectes - scientologie - charlie Hebdo - élections américaines: les sectes ont déjà gagné


CHARLIE HEBDO Mardi 31 octobre 2000

BRUNO FOUCHEREAU

AMERICAN ELECTIONS

CULTS HAVE ALREADY WON

Pretexting religious freedoms, USA want to stop Europe to sue cults and other evangelist north-american organizations before courts

Try to imagine a world where the church of scientology would manage the funds for unemployed, where the Moon cult would control Press and Publishing houses... Bush promised it. This promise is written into the governement doctrine now anchored since more than 6 decades into american politics; that transformed USA in Promised Land for Cults (impunity, profitable tax laws, support to neo-colonialism in central America...). It is the result of two main factors. First, the First Amendment stipulates"Congress shall make no law respecting an establishment of religion, or prohibiting the free exercize thereof, or abridging the freedom of speech, or of the press; or the right of the people to peaceably to assemble, and to petition the government for a redressment of grievances". Moreover, the struggle, together with cults, from american secret services against communism. Moon was able then to become one of the main actors in this combat; it's like this that came to life the World Anti Communist League, and that the Church of the Verb, created by an american officer, specialist of psychological warfare, became the first political power in Guatemala.

The main tool from cults inside the State Department is the Office of Democracy, Human Rights and Labor
(BDHRL, see below), with an plenipotentiary Embassador as its chief: Robert A. Seiple, near fundamentalists movements. His motto: "Human Rights are a God's gift, their universality is undubitable".

Ambassador Seiple provoked a crisis in 1998 between Germany and USA when he went to support scientology, which was submitted in germany to measures stopping its infiltration through German upper administration. Measures were purely protective, but exposed as if reminding the nazi period when suppressing innocent religions. In september 1999, the Committee published its first annual report. The european repressive politics against cults criminal activities was directly classified as a breach against religious freedoms and the parlementary french commission qualified as Inquisition. Seiple lamented also that the french government was encouraging a hate climate against religious movements.

On june 8th 2000, the CSCE US commission decided to hear some witnesses and victims of religious segregations in Europe. Those witnesses were merely the main Attorney for Jehovas Witnesses, the representant of a very unclear organization declared as defender of human rights whose members work directly with scientology and an "evangelist" american pastor from Nimes, whose mother organization, Greater Grace, is managed by a Dr George Robertson, very active toward scientology. The qualities of those witnesses did not launched doubts to the CSCE. They even went to sign up from these witnesses tropisms in a very official and a harsh declaration against France "the french government looks like under Vichy regime... cults are sued like jews were... etc." And the Interministerial Mission to Combat Cults, managed by Alain Vivien, was qualified as
"KGB wise".

On sept 6th, the last report was published to US congress members. European countries repressing the cults criminal activities are again attacked. France is accused to sue cults not because of their criminal behaviour, but on their beliefs basis. The MILS answers: "It is probable that many cults have received missions. Similarly as the Echelon (1) system, they act as a coordinated body helping american interests..."

Many documents will prove it. In Greece, an instruction judge, wafter ahving raided a scientology organization, discovered secret documents stolen to the strategic management of the greek armies. In a seized telex, the scientology secret services congratulated themselves because a CIA action had been able to get closure of the greek police department responsible to watch cults. More recently, telexes of the US Embassy in Madrid bearing the mention "sensitive, not classified" came anonymously in some redactions. Those telexes - uncommented by american embassy - were directed tro diplomat Seiple and explaining how the american administration should act so as to stop the spanish instructor judge activities toward scientology managers.

Don't let be lured: the BDHRL and cults are support of a liberal economy. They were born in the same melting pot as "the new right wing" and the "ultra-conservatism", all this to struggle against communism. They did not forget anything from their founding secular values.

BRUNO FOUCHEREAU

1. Nom de code du tentaculaire système d'écoute créé par les États-Unis, filtrant n'importe quelle communication (téléphone, mail, etc.).



CULT ATTACKS

Judging that UN was too old, during the first 90ies, the State Dept created a structure linked to all the intelligence agencies (FBI, CIA, NSA): that's the Office of Democracy, Human Rights and Labor. Its membership is secret but is over 1000 persons. The Congress listens to the BDHRL on repressive methods, from the mere economical repression to total war. It's the BDHRL which who pusehd to get ex-yugoslavia bombing, by giving to Madeleine Albright the "statistical figures" on massgraves and albanese slaughters. It the BDHRL which asked for bombing of the Sudan's chemical industry, pretexting (it has never been proven) that they made chemical weapons. And it maintains an embargo onto Irak.


THE TREASON OF FRENCH PROTESTANTS

Interview of Jésus Garcia Ruiz, professor d'ethno-anthropology à l'université Paris-III and CNRS researcher.


CHARLIE HEBDO: Do we observe north american origin cults coming to Europe?


GARCIA RUIZ: There is an objective alliance between the maincultic groups and american evangelist ones. Three countries only have written secularity in their Constitution: France, Portugal and Turkey. Therefore, during the period of harmonization of juridical norms in Europe, a discrete battle with enormous stakes - the human rights - exists, particularly in theeducation area. The secular character of french education could very well be dissolved into the european system. Cultic north american lobbies want to direct Europe in this direction.

Charlie-Hebdo: What are the interests of United States and Cultic groups?

Education represents a colossal services market. Industries working there (computer, publishers, TVs) do not want this Income to escape! Cults would have less problems if they could start to make believe to children than to adults. Evangelist and fundamentalist north-american movements have made an important breakthrough into french protestantism. Results of this lobbying become visible. Before, they have always decided that state secularity was correct; but the ferench protestant circles have now an increasing tendancy to consider that the religious faith should lead to a special education which would not be done under state control.




CHARLIE HEBDO Mardi 31 octobre 2000

BRUNO FOUCHEREAU

ELECTIONS AMERICAINES

LES SECTES ONT DEJA GAGNE

Au nom des libertés religieuses, les USA veulent empêcher les Etats européens de poursuivre en justice les sectes et autres organisations évangélistes nord-américaines


Imaginez un monde où l'Église de Scientologie régirait les Assedic, où la secte Moon contrôlerait la presse et l'édition... Bush, lui, en a fait une promesse. Cette promesse s'inscrit dans une doctrine gouvernementale ancrée dans la politique américaine depuis plus de soixante ans qui a fait des États-Unis la Terre promise des sectes (impunité, régime fiscal bienveillant, soutien au néocolonialisme en Amérique latine...). Elle est le résultat de deux principaux facteurs. D'une part, le premier amendement, qui stipule: "
Le Congrès ne fera aucune loi relativement à l'établissement d'une religion ou en interdisant le libre exercice [...]. " D'autre part, la lutte menée par les services secrets américains aux côtés des sectes contre le communisme. C'est ainsi que Moon devint l'un des principaux acteurs de la lutte anticommuniste, que naquit la World Anti Communist League, que l'Église du Verbe, créée par un officier américain spécialiste de la guerre psychologique, devint la première force politique du Guatemala.

Le principal outil des sectes au sein du Département d'État est le Bureau of Democracy, Human Rights and Labor
(BDHRL, voir encadré). En son sein, la Commission des libertés religieuses. À sa tête, un ambassadeur plénipotentiaire: Robert A. Seiple, proche des mouvements fondamentalistes. Sa devise: "Les droits de l'Homme sont un don de Dieu, leur universalité est incontestable."

En 1998, l'ambassadeur Seiple provoqua une crise entre l'Allemagne et les États-Unis en volant au secours de la Scientologie, sous le coup de mesures visant à l'empêcher d'infiltrer la haute administration allemande. Les mesures, de pure protection, furent pointées comme une réminiscence du nazisme cherchant à réprimer une religion innocente. En septembre 1999, la commission remit son premier rapport. La politique européenne de répression des activités criminelles des sectes fût tout simplement cataloguée d'atteinte aux libertés religieuses, la commission parlementaire française sur les sectes taxée d'inquisitrice. Seiple déplorait aussi que le gouvernement français encourageât un climat de haine à l'encontre des mouvements religieux.

Le 8 juin 2000, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), alertée, décida d'auditionner un certain nombre de témoins et victimes de ségrégations religieuses en Europe. Ces témoins ne furent autres que l'avocat en titre des Témoins de Jéhovah, le représentant d'une très obscure organisation des droits de l'Homme dont certains membres collaborent activement avec la Scientologie et un pasteur évangéliste américain implanté à Nîmes, dont l'organisation, The Greater Grace, est dirigée par le docteur George Robertson, un très actif zélateur de la Scientologie. Les qualités de ces témoins n'ont rebuté en rien les représentants de l'OSCE. Bien au contraire, ceux-ci consignèrent les tropismes de ces témoins dans un rapport très officiel, où les attaques contre la France sont cinglantes:
"Le gouvernement français renoue avec les méthodes du régime de Vichy... Les sectes sont poursuivies comme l'ont été les juifs!" La Mission interministérielle de lutte contre les sectes, dirigée par Alain Vivien, serait, elle, "digne du KGB".

Le 6 septembre dernier, le nouveau rapport est remis aux membres du Congrès américain. Les pays européens qui répriment les activités criminelles des sectes sont à nouveau mis en cause. La France est accusée de poursuivre les sectes non pas pour leurs activités délictuelles, mais pour leurs croyances. Réponse de la Mission Vivien:
"De nombreuses sectes semblent avoir reçu des missions. À l'instar du réseau Échelon1, elles agissent en harmonie avec un certain dispositif militairement coordonné mis au service des intérêts nord-américains..."

De nombreux documents le prouvent. En Grèce, en 1995, un juge d'instruction, lors d'une perquisition chez des scientologues, a découvert des documents secrets qui avaient été dérobés au haut commandement stratégique des forces armées grecques. Fut également saisi un télex où les services de sécurité de la Scientologie se félicitaient d'une intervention de la CIA qui avait abouti à la fermeture du département de la police grecque chargé de surveiller les sectes. Plus récemment, en mars 1999, des télex de l'ambassade américaine de Madrid portant la mention "Sensitive but not classified" sont arrivés anonymement dans diverses rédactions. Ces télex, sur lesquels l'ambassade américaine ne veut faire aucun commentaire, étaient destinés à l'ambassadeur Seiple et expliquaient comment l'administration américaine devait s'organiser pour freiner l'enquête d'un juge d'instruction espagnol sur les dirigeants de la Scientologie.

Ne nous y trompons pas: le BDHRL ainsi que les sectes sont des zélateurs de l'économie libérale. Ils virent le jour dans ce creuset où convergeaient "nouvelle droite" et "ultra-conservatisme", le tout au nom de l'anticommunisme. Ils n'ont rien oublié de leurs valeurs séculières.

BRUNO FOUCHEREAU

1. Nom de code du tentaculaire système d'écoute créé par les États-Unis, filtrant n'importe quelle communication (téléphone, mail, etc.).



SECTE ATTAKS

Jugeant l'ONU obsolète, au début des années 90, le Département d'Etat s'est doté d'une structure liée à l'ensemble des agences de renseignements et de sécurité (CIA, NSA, AID): le Bureau of Democracy, Human Rights and Labor. Le nombre de ses membres est secret mais dépasse les mille personnes. Le Congrès écoute le BDHRL sur les moyens de répression, allant de la simple rétorsion économique à la guerre totale. C'est le BDHRL qui a impulsé les bombardements en ex-Yougoslavie, en fournissant l'argumentaire "statistique" à Madeleine Albright sur les charniers et les massacres d'Albanais. C'est lui qui a demandé que soient bombardées les usines pharmaceutiques du Soudan, sous prétexte qu'elles abritaient un arsenal de guerre chimique (aucune preuve). Enfin, le BDHRL milite avec succès pour le maintien de l'embargo sur l'Irak.



LA TRAHISON DES PROTESTANTS FRANCAIS
Interview de Jésus Garcia Ruiz, professeur d'ethno-anthropologie à l'université Paris-III et chercheur au CNRS.


CHARLIE HEBDO: Voit-on se redéployer les réseaux sectaires d'origine nord-américaine en Europe?
GARCIA RUIZ: Il existe une alliance objective entre les champions américains de la mondialisation et les principaux groupes sectaires et évangélistes américains. Or trois pays seulement en Europe ont inscrit la laïcité dans leur Constitution: la France, le Portugal et la Turquie. Aussi, dans le cadre de l'harmonisation des normes juridiques en Europe, une bataille discrète dont les enjeux colossaux sont le droit humain est en cours, notamment pour ce qui concerne l'éducation. Le caractère laïque de l'Éducation nationale française pourrait être dissous dans le système européen. Les lobbies sectaires et nord-américains veulent entraîner l'Europe dans ce sens.

Quels sont tes intérêts des États-Unis et des groupes sectaires?
L'éducation, en matière de services, représente un marché colossal. Les industriels du genre (informatique, TV, édition...) ne veulent pas que ce pactole leur échappe! Quant aux sectes, il est plus facile de créer une société de croyants si l'on s'attaque aux individus dès l'enfance plutôt qu'à l'âge adulte. Les mouvements évangélistes et fondamentalistes américains ont réussi une percée impressionnante dans les milieux protestants français. Les résultats de ce lobbying commencent à se faire sentir. Ces derniers se sont toujours prononcés en faveur des valeurs de la laïcité de l'État. Aujourd'hui, le milieu protestant de France défend de plus en plus l'idée que l'appartenance religieuse doit être considérée comme un droit à une éducation particulière qui échapperait au contrôle de l'État.


Retour textes sur apologistes et relations internationales pro-sectaires

back

Retour index général

Retour index apologistes