LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Amazon.com manipulé par la secte scientologique


Amazon.com, le plus gros vendeurs de livres via Internet, a remis l'ouvrage sur le marché après l'avoir "laissé tomber".

21 Mai 99, Heise News

Le gros négociant international d'ouvrages "Amazon.com" avait décidé on ne sait pas très bien pourquoi, à ôter de la vente l'ouvrage "A piece of Blue Sky" de Jon Atack en Février 99, Amazon ayant appris "que l'ouvrage serait interdiot à la vente en Grande-Bretagne".

En 1995, un tribunal avait décidé que l'ouvrage contenait une phrase diffamatoire.

Il est pourtant difficile à concevoir que les USA, où la liberté de parole compte beaucoup sur l'échelle des droits constitutionnels, puissent émettre un jugement similaire. Wired News ayant signalé le retrait de la vente de cet ouvrage, une nuée de protestations s'est abattue en provenance des groupes de news d'internet, entre autre le groupe "alt.religion.scientology" . Bill Curry, porte-parole d'Amazon.com, a annoncé que "sur la base des informations dont nous disposions en février, il nous est apparu que notre décision de retrait était justifiée. Fort heureusement, l'information reçue au cours des derniers jours nous a permis de considérer cette affaire de plus près."

Amazon entame désormais un programme permettant l'exclusion de l'ouvrage de la vente dans la seule Grande Bretagne.

original
http://www.heise.de/newsticker/data/cp-21.05.99-001/


Pour la petite histoire, les tribunaux anglais ont en effet reconnu qu'une paragraphe de l'excellent ouvrage de Jon Atack était "diffamatoire"; je parierais cher toutefois que les témoignages des scientologues ayant permis ce jugement étaient eux, mensongers, et que M. Atack a dit la vérité dans ce paragraphe que voici; quant à moi, sachant que j'ai parfois fait pratiquer des séances d'extraction des retenues (très rarement, ce n'était pas "mon truc"!), je serais très surpris qu'une seule école de scientologues dans le monde ne pratique pas ce style d'action de pseudo-confession; elles sont régulièrement pratiquées dans les organisations scientologiques, y compris dans les sociétés scientologues: cela fait partie de l'abc de la discipline sciento, qu'ils nomment pompeusement "Ethique". Bien sûr, il est possible que Mme Hodkin ait omis de signaler que ce n'étaient pas trois, mais deux membres du personnel qui avaient pratiqué une extraction de retenues, ou un seul? Mais ça se fait, sous diverses formes. Vous pouvez demander à... mes propres enfants, à qui c'est arrivé.

(extrait du jugement)

(ii) [le tribunal] interdit au défenseur [auteur du livre] de distribuer lui-même ou par personnes interposées ou de faire imprimer, publier et distribuer le livre intitulé "A piece of Blue Sky" contenant les mots diffamatoires indiqués dans le paragraphe 3 de l'énoncé de la plainte, c'est à dire:

"La responsable de l'école scientologue d'Esat Grinstead a été appelée à témoigner. Elle a nié qu'une jeune fille de douze ans ait subi "une séance d'extraction des retenues" par trois membres du personnel de l'école. "Tirer les retenues", en jargon scientologais, consiste à faire confesser les transgressions d'une personne. Les dossiers des réunions de l'école doivent être publics, pourtant, la copie déposée ne montre pas trace d'une "seéance d'extraction de retenues". J'ai obtenu une copie non publiée de ces rapports, qui non seulement mdémontre que la responsable n'a pas dit la vérité, mais que l'école a tenté de la cacher."


back

Retour index général

Retour index textes courts