LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Comment la secte scientologue "poursuit en justice" ses anciens qui la critiquent 

 
Los Angeles Times,


La secte doit verser 300000 dollars à sa victime

Le jury d'une Cour supérieure a accordé 300000 dollars de dommages et intérêts à Gene Allard, artiste de Fort Lauderdale en Floride, qui s'était plaint que "l'église" lui ait appliqué sa politique du "fair game" ("gibier de potence").

Allard, qui avait été comptable de l'église à os Angeles, avait porté plainte contre l'église, pour "plainte injustifiée", les scientologues l'ayant fait arrèter en 1969 pour avoir soi-disant volé 27713,90 Francs suisses, ainsi que les documents comptables.

Allard nia toujours avoir pris l'argent, et les poursuites pour vol avaient finalement été abandonnées le 29 décembre 1969.

Le jury civil a repoussé la contre plainte des scientologues qui voulaient qu'on leur rende l'argent et qu'on leur accorde 100000 dollars de dommages punitifs.

L'avocat de district qui avait recommendé qu'on laisse tomber les charges il y a quelques années avait signalé qu'Allard avait bien emmené les documents comptables, mais qu'il les avait remis au FBI de Kansas City.

Le procureur disait que les scientologues espéraient discréditer Allard, qu'ils considéraient comme un témoin possible lors des poursuites du FBI à leur encontre.

L'avocat d'Allard, Charles O'Reilly, argua qu'Allard avait été poursuivi en raison de la règle scientologue du "Fair Game". Les avocats scientologues nièrent.


The letter included the paragraph: O Reilly fournit une preuve, sous forme d'uine "Policy letter" (lettre de règlements) émanant d'Hubbard, détaillant les "pénalités pour les conditions basses" qui contient entre autres ce passage:

"SP. Personne Suppressive. Fair Game. Peut être privé de ses biens ou blessé par tout moyen par n'importe quel scientologue sans que celui-ci soit discipliné. On peut lui mentir, le piéger, ou le détruire."





LA Times, 1 juin 1974


Retour sous index correspondant à ce type de texte :courts

Retour Webpage