1:LISA Mc PHERSON: MORTE FOLLE?
2: Désaccords entre médecins légistes
3: Affaiblie, Mc Pherson refusait de se nourrir (10/7) et les commentaires du traducteur
Par Thomas C.Tobin
St Petersburg Times, 2 Juillet 97

CLEARWATER,
Lisa Mc Pherson devint "psychotique" et "excessivement perturbée" durant son séjour de 17 jours en retraite à l'église de scientologie; elle eut souvent besoin d'aide pour se laver, s'habiller, manger et s'entretenir.

Mc Pherson, 36 ans, se serait même souillée et aurait dû "quelquefois" être maintenue par ses collègues afin d'entraver sa violence.

Ces détails et quelques autres émergent depuis peu de divers dossiers du tribunal rendus récemment publics, à l'occasion d'une plainte déposée par la famille Mc Pherson, qui croit que l'église est responsable de sa mort.

Ces rapports fournissent un saisissant tableau des derniers jours de Mc Pherson à l'Hotel Fort Harrison où on l'avait emmenée pour récupérer après quelques émotions.

Les premiers temps, les officiels de l'église décrivaient comme "repos et relaxation" son séjour au 4 étoiles Fort Harrison.

Laura Vaughan, avocate de l'église, a indiqué mardi que les problèmes de Mc Pherson venaient de son état mental. Du fait que la scientologie est opposée à la psychiatrie, ils ont décidé de s'occuper d'elle.

"On ne peut pas leur demander d'emmener quelqu'un chez un psychiatre", a dit Vaughan, "je crois que ça violerait le premier amendement que leur demander ça".

Avant d'être amenée au Fort Harrison, les auxilliaires médicaux avaient amené Mc Pherson  à l'Hopital Morton Plant après un accident mineur. Ses coréligionnaires sont intervenus auprès de l'hopital, disant que la religion de Mc Pherson s'opposait à la psychiatrie, et qu'ils s'occuperaieint d'elle.

Bien qu'entrée au Fort Harrison en bonne santé, Mc Pherson mourut 17 jours plus tard d'une thrombose. Selon le médecin légiste, son corps, 49 kg, portait des traces de coups et d'abrasions.

Parmi les deux documents dévoilés mardi, une liste des membres du personnel scientologue qui auraient été volontaires pour s'occuper d'elle à divers moments, dans la chmabre 174 du Fort Harrison. On y trouve deux staffs libraires, un officier des salaires, quatre membres du bureau de liaison médicale, un secrétaire,  un employé de classement, deux gardes de sécurité, un assistant dentiste, un chapelain, un directeur du personnel et divers autres officiels de l'église.

Un des staffs scientos travaillaient en comptabilité, disent les documents. Comme nombre de paroissiens, Lisa Mc Pherson avait un compte  à l'église. Elle a payé des dizaines de milliers de dollars de service dans l'année, indiquent ses documents personnels.

Les documents indiquent aussi que le Médecin Scientologue, le Dr David Minkoff, fut consulté durant le séjour de Mc Pherson, et qu'il avait prescrit quelques sédatifs légers pour qu'elle puisse dormir.  C'est lui  qui la déclara morte le 5 Décembre 1995 à l'Hopital de New Port Richey  où ses amis l'avaient emmenée dans un break de l'église, à 40 kms du QG scientologue.

Les documents parlent aussi de l'assistant dentaire qui a vu Mc Pherson à deux reprises et lui a administré des médicaments.

Ils soutiennent aussi le fait que Mc Pherson n'aurait pas été enfermée dans sa chambre ou forcée à y demeurer, mais qu'elle était isolée, mais "pas comme on a l'habitude de comprendre ce terme".

Le document montre qu'on lui donnait par ailleurs des vitamines, des minéraux et des remèdes à base de plante.

Les staffs de l'église qui étaient avec elle avaient pour instructions de prendre soin d'elle d'après les écrits de l'église, incluant un bulletin de 1950 écrit par Hubbard sur la façon de manier les psychotiques; à cette époque, Hubbard venait tout juste d'écrire "la Danétique, science moderne de la santé mentale", base des enseignements scientologiques. Il lancerait la sciento quatre ans plus tard.

Dans "Manier les Psychotiques", Hubbard dit de ne pas craindre la psychose, et dit qu'on peut la guérir.  Il dit à ceux qui doivent s'occuper de psychotiques de "ne pas faire les maîtres", de "ne jamais punir", il ajoute "qu'il vaut mieux user de persuasion aimable".

La persistance serait également utile: "Gardez le moral, même si la personne est très violente" "N'abandonnez jamais: on peut faire quelque chose."

Il se peut que les gens qui ont donné des sédatifs à Mc Pherson n'aient pas suivi  les instructions d'Hubbard de ne pas utiliser ce type de médication. "La Dianétique éveille les gens, ce n'est pas pour les endormir."

S'ajoutent aussi à ces rapports divers témoignages sous serment enregistrés dans l'affaire judiciaire Mc Pherson; ils aident à mieux comprendre ce qui s'est passé durant le séjour de Mc Pherson au Fort Harrison.

Le Médecin qui a fait l'autopsie a témoigné en Mai avoir constaté des signes de déshydratation manifestes sur le visage de Mc Pherson.

Le Dr Robert M. Davis a dit que les os entourant les yeux étaient "proéminents", tout comme les os des joues et de la mâchoire; il a également témoigné que les joues et les yeux étaient enfoncés, et la peau "collante".

Ailleurs dans le témoignage, l'avocat de l'église, Sandy Weinberg, dit attendre la preuve que Mc Pherson "était très perturbée mentalement, qu'elle se griffait, se mordait elle-même, qu'elle balançait des affaires, qu'elle frappait, se tapait dans les murs et faisait d'autres gestes désordonnés.

Il la décrit donc comme "psychotique".

Alors qu'il posait ces questions à Davis, Weinberg suggéra aussi que Mc Pherson subissait un "régime de protéines et d'eau, et autres du genre". Plus tard, Weinberg a refusé d'en dire davantage.

Les enquèteurs ont dit que Mc Pherson pesait 49 Kg lors de l'autopsie, mais refusé de révéler combien elle pesait en entrant au Fort Harrison. Bonita Portolano, l'auxilliaire médicale qui emmena Mc Pherson au Morton Plant Hospital après ce léger accident au cour duquel elle s'était déshabillée, pense que Mc Pherson pesait environ 70 Kg et en a ainsi témoigné en justice.

Pressée par un avocat de l'église, elle a dit que 70 Kgs était une estimation; mais elle a aussi indqiué qu'elle avait passé une demi-heure avec Lisa Mc Pherson entièrement nue, et l'a décrite comme une femme "bien formée", "voluptueuse", et "montrant quelque excès de poids".

Une tante, qui a eu les affaires de Lisa, dit qu'elle a trouvé les habits en taille 42, sauf un en taille 38, la pointure des chaussures étant 40-41, tandis que les sous-vètements  étaient en 36.

Mc Pherson mesurait  5'9'', soit 1,78 m ou 1,79.

L'église de scientologie proteste envers la dénomination utilisée dans le rapport d'autopsie pour décrire le corps de Mc Pherson - "habitudes nutritionelles moyennes"; ils disent aussi que les photos de Mc Pherson montrent qu'elle ne pesait pas ce qu'indiqueraient ses habits.

Weinberg a dit ""Elle pesait moins que ça".


DESACCORDS ENTRE MEDECINS LEGISTES
 
Quelques dissenssions apparaissent dans ce qu'affirmait le médecin légiste sur les causes du décès de Lisa Mc Pherson.

Dans un témoignage récent, le médecin qui a examiné le cadavre de Mc Pherson pour le compte du Bureau du Médecin Légiste n'a pas étayé plusieurs conclusions de son patron quant aux causes suspectes du décès - négligence grave.

Le Médecin Légiste Joan Wood a publié un rapport d'autopsie disant que Lisa était morte d'un thrombus dans le poumon gauche, consécutif à repos alité excessif et déshydratation sévère.

Wood a ensuite indiqué  aux journalistes que Mc Pherson avait pu passer 5 à 10 jours sans liquides,  et qu'elle était inconsciente depuis 24 à 48 heures, et enfin, que les marques rouges étaient probablement des morsures de cafards.

Ces conclusions sont au coeur d'une enquète criminelle que mène la police de Clearwater,  le Département de Maintien de l'Ordre de Floride et l'Office du Procureur Général du Comté de Pinellas Pasco.

Ces conclusions se fondent sur les résultats des tests et autres données dans l'autopsie du Dr Robert D. Davis, médecin Légiste associé ayant depuis quitté l'office de Wood. Dans un témoignage de huit heures, Davis dit ceci:

-Qu'il ne peut vraiment affirmer combien de temps Mc Pherson a passé sans liquides

- qu'il ne peut dire combien de temps Mc Pherson a été inconsciente, et ne connaît personne qui puisse le dire;

- que les chiffres de labo étaient tellement anormaux qu'il s'est demandé s'ils étaient justes.

- qu'il n'a pas trouvé de preuve du fait que Mc Pherson ait eu un repos alité excessif et n'a pas été consulté par Wood avant qu'elle n'ait achevé son rapport d'autopsie.

- Les marques rouges auraient aussi bien pu être des abrasions que des morsures de cafards.

Wood n'a pas changé son opinion quant à la mort de Mc Pherson; elle s'est refusée à commenter davantage.

Entretemps, les avocats scientologues se réjouissent du témoignage de Davis.

"Il ne va en rien dans le sens des conclusions du Dr Wood, en rien! a dit Sandy Weinberg, l'une des nombreuses avocates locales représentant l'église.  Le Dr Davis soulève pas mal de doutes sur l'aspect médical du cas, ce qui compte vraiment, vu qu'il n'est pas de nos témoins et n'a aucun relation aevc l'église de scientologie.

Davis a quitté l'Office de Wood, après que plusieurs collègues et membres du public se soient souvent plaint du fait qu'il était peu coopératif , et brutal. Quand il a pratiqué l'autopsie, Davis avait un accord avec Wood: son emploi s'achevait en Mai 1996. Il est désormais médecin légiste associé à Daytona Beach.

Nous n'avons pu joindre le Procureur Mc Cabe du Comte de Pinellas Pasco pour obtenir son point de vue.

Dans un entretien récent, Weinberg et les autres avocats de l'église ont indiqué qu'ils chercheraient à combattre la validité des tests de laboratoire faits dans son office, et qu'ils tenteraient de prouver qu'elle a des opinions anti-scientologue pouvant modifier ses décisions en pareil cas.

Leur tâche consistera à éclipser et tenter d'expliquer la séquence des évènements ayant provoqué les soupçons des autorités et de la famille Mc Pherson: Lisa était en bonne santé en entrant au Fort Harrison, et morte 17 jours plus tard.

Ken Dandar, l'avocat de Tampa qui représente la famille Mc Pherson indique que plusieurs points du témoignage de Davis soutiennent la théorie de Wood. Dandar dit qu'il n'est pas en désaccord avec Wood, mais n'a pas autant de compétences pour parvenir aux mêmes conclusions.

Il indique aussi que Davis doute des tests de laboratoire, mais n'a rien pour pouvoir les infirmer catégoriquement.

Le test douteux est celui des fluides oculaires, un indice fiable de l'état du corps lors du décès. Les tests indiquaient un taux extrèmement élevé de sodium et d'autres substances, montrant qu'elle était sévèrement déshydratée.

Weinberg dit que les experts médicaux de l'église les croient inexacts parce que vraiment excessifs. Elle se demande aussi pourquoi les fluides de Mc Pherson sont restés deux mois à l'office de Wood avant d'être expédiés au labo, et suggère qu'ils ont pu être contaminés.

Cette tentative de l'église de saper la preuve des fluides oculaires est une base de sa défense envers les accusations portées contre elle.

Si ces résultats de labo sont corrects, ils pourraient signifier que l'insuffisance d'humidité dans le corps aurait pu  provoquer l'épaississement  sanguin jusqu'au thrombus mortel.

Mais si ces tests sur les fluides ocualires sont écartés, nous avons seulement une jeune femme décédée d'une thrombose au poumon gauche.

Les avocats scientologues argueront que ces choses se froment sans prévenir. Ils diront que les caillots peuvent provenir de blessures mal soignées, comme celles que portait le corps de Lisa, et diront que les thrombus auraient même pu tuer des gens en hopitaux.

Les avocats entendent aussi se servir du témoignage de Davis pour suggérer que Wood serait de parti-pris contre la scientologie.

Davis a dit que Wood lui avait dit qu'elle avait acheté sa maison à un scientologue et qu'elle avait l'intention d'y amener un expert pour recherche de micros etc, après le décès de Mc Pherson; elle suggérait à Davis de faire de même.

Weinberg a dit "Ca, ça en dit long."

Dandar dit que les avocats scientologues interprètent le témoignage de Davis comme ça les arrange.

"Ils vont essayer d'utiliser les mêmes tactiques qu'O.J. SIMPSON - mais, heureusement, nous ne sommes pas à Hollywood, ici."