LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Tu Honoreras ta Constitution 


Toledo Blade
June 4, 2001
original: http://www.toledoblade.com:80/apps/pbcs.dll/artikkel


Tu n'attendras pas de salut de la Cour Suprême, s'il s'agit d'afficher les Dix Commandements sur la place publique. En refusant d'écouter les arguments opposés au fait qu'un tribunal avait interdit d'apposer les Dix Commandements sur une propriété de la ville d'Elkhart en Indiana, la Cour Suprême a maintenu cette décision. Oserions-nous dire: Dieu merci.

On ne doit pas jouer avec la frontière entre l'église et l'état sous pretexte de laïcité. Les Dix Commandements, expliqua John Paul Stevens en défendant la décision du tribunal inférieur de refuser d'intervenir dans le procès en Indiana, expriment clairement une préférence religieuse dans le salut "Je suis le Seigneur ton Dieu".

D'autres croyances honorent d'autres Dieux et épousent des doctrines différentes. Est-ce que chaque tribunal ou chaque mairie qui possède un monument où sont inscrits les Dix Commandements serait d'accord pour donner un endroit égal à l'Eglise de Scientologie ou aux croyants du Bouddhisme?

L'héritage judéo-chrétien des Dix Commandements en tant que guide pour une vie vertueuse est en effet très largement impliqué dans la vie américaine. Mais il s'agit de traditions basées sur la foi et cette foi n'est pas embrassée de façon universelle. Par conséquent, le fait d'afficher les Dix Commandements comme un principe révéré aboutirait à élever une croyance au-dessus des autres.

Et cela reviendrait à faire fi d'un "commandement" très présent dans les convictions de tous les citoyens, c'est-à-dire que "le Congrès ne fera aucune loi qui respecte l'établissement d'une religion ou qui empêche le libre exercice de la religion..." - un passage du Premier Amendement de la Constitution US. C'est la seule chose qui se trouve entre les américains et la création d'une religion d'état. On ne peut sous-estimer l'importance de cet élément dans une nation libre.


Pour l'instant, le monument des Dix Commandements, ainsi que nombre d'autres, se trouve dans le coin Sud-Est de la pelouse du jardin du tribunal. L'Union pour les Libertés Civiles Américaines ne peut évidemment mener tous les cas existants devant les tribunaux et les officiels ne vont pas faire ôter ces monuments de leur propre décision.

Mais il se peut bien que ce ne soit plus qu'une affaire de temps avant que quelqu'un ne conteste la constitutionnalité de ces vieilles inscriptions. La Cour Suprême souligne que ces choses devraient se trouver dans les églises.

back

Retour sous index correspondant à ce type de texte :index-relations internationales

Retour Webpage

Recherche? MAIL